Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Destin de femmes, et fascisme -2-

Publié le par Perceval

D'autres destins de femmes allemandes, en ces périodes troublées:

Thea von HarbouFritz Lang, refuse de collaborer à la propagande, et préfère s’exiler aux USA le 28 mars 1933. Sa femme, Thea von Harbou, qui avait travaillé et écrit les scénarios avec lui - à plusieurs de ses grands films - choisit de rester et de collaborer.

Il est intéressant de savoir que depuis 1931, elle était la maîtresse de Ayi Tendulkar, indien, adepte de la non-violence de Gandhi et fervent nazi ( ! ... ) et dix-sept ans de moins qu'elle. Fritz Lang, lui, entretenait une liaison avec l'actrice Gerda Maurus.

Pendant la période nazie, Thea von Harbou revint à son premier métier (romancière), elle adhéra au NSDAP en 1940.

Zarah Leander
Zarah Leander, suédoise et germanophile devient l'égérie du cinéma allemand de la période nazie, à la demande de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande (« rôle » précédemment refusé par Marlène Dietrich)

 

 

 

 

Marlène Dietrich, la vedette de l’Ange bleu, jusqu’alors peu connue partit aussi aux States en compagnie de son réalisateur attitré Josef von Sternberg.

 

Adolf Hitler und Leni Riefenstahl
Depuis mai 1932, le Fürher noue une amitié avec l'actrice et danseuse Leni Riefenstahl. Celle-ci devient la réalisatrice officielle des films de propagande du régime nazi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme de nombreux jeunes, Leni Rifensthal (1902-2003) fut séduite par la dimension esthétique de l'ordre nazi. Elle mit au service de la propagande, son art photographique et cinématographique.

 

Gertrud Scholtz-Klink en 1934Âgée d’à peine 18 ans, Gertrud Scholtz-Klink (

1902-1999 – née Treusch) est une nazie fervente. Membre du NSDAP, elle épouse un ouvrier, et accouchera de six enfants avant le décès de ce dernier. Aux yeux des cadres NSDAP, le martyre du mari et le physique « germanique » de l’épouse font de Gertrud la candidate idéale pour le poste de Reichsfrauenführerin (Leader des Femmes du Reich) de la section berlinoise du Parti. Elle accède au poste en 1929 et, en 1932, épouse Günther Scholtz, un médecin campagne. Lorsque Hitler prend le pouvoir, en 1933, elle est confirmée dans son rôle de Reichsfrauenführerin et Cheftaine de la Ligue des Femmes Nazies.

Commenter cet article

DENIS 28/10/2012 11:27

article passionnant sur un sujet très"délicat"
on pourrait faire de même avec les hommes dont Richard Strauss

Perceval 29/10/2012 09:47



L'idéologie nazie, en ses débuts, a paru séduisante à bien des intellectuels ... même juifs!


Un personnage, comme Junger, me parait aussi assez interessant...