Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #photo tag

Vladimir Fedotko - Photographe

Publié le par Perceval

Vladimir Fedotko - Photographe

Né à Leningrad, photographe, Vladimir Fedotko vit et travaille à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Après avoir découvert la photo numérique et ses possibilités en 2005, Fedotko utilise une combinaison de dessin traditionnel, et de photographie pour créer ses propres images.

Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe
Vladimir Fedotko - Photographe

Voir les commentaires

Les Histoires de Bart Ramakers

Publié le par Perceval

Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers

Bart Ramakers est né en en Belgique, en 1963, près de Maaseik, la ville natale des frères Van Eyck, à l'ombre desquels, dit-il, il a grandi...

Il rêvait de réaliser des représentations de grandes scènes, inspirées par les maîtres flamands, Rubens, Rembrandt... dans lesquels se mêleraient contes, légendes et religion...

De plus, il voulait mettre ''l'image de la femme'' au centre : '' Femme nue, victorieuse, forte ''…

L'artiste est également un conteur, qui construit ses images avec patience (la scène de War of the Rose a nécessité presque une année de recherche et de travail) et une mise en scène poussée. Chacun pourra alors imaginer l'histoire derrière l'image. Comment les différents personnages sont arrivés là, quels sont leurs parcours.

Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers

Bart Ramakers raconte les mythes liés avec l'opposition de : la beauté et de la puissance, de la passion et de trahison, de la sensualité et la brutalité, de la vie et la mort, souvent avec une touche légèrement ironique, sarcastique ou humoristique.

« J’utilise la photo comme n’importe qui peut utiliser la peinture, la gravure ou la sculpture, pour atteindre un but. La photographie est un medium comme un autre. »

« J’ai quelques obsessions et quelques grands thèmes !. Un des grands thèmes reste la religion, c’est dû notamment à ma jeunesse, mon éducation chrétienne. » Bart Ramakers

Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers

« Je me suis vite rendu compte qu’il y avait quelque chose qui clochait avec la religion. Mes intérêts pubères dans les années 70, étaient plutôt liés aux femmes et à l’amour et je pense toujours que ça va nous sauver. Maintenant dans ma photo, je remplace souvent Jésus par une femme nue, victorieuse, parce que nous sommes aussi rentrés dans l’âge Aquarius. J’ai deux thèmes de prédilection. La religion d’une part et le renversement de pouvoir et de statut entre hommes et femmes. Si les femmes sont nues, elles ne sont pas brusquées ni vulnérables pour autant. » B. R.

Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers
Les Histoires de Bart Ramakers

« J’ai compris qu’il n’y a pas de réalité. Même si nous sommes faits de sang et de chair nous ne sommes pas vrais pour autant, nous sommes avant tout des histoires. Je me suis aperçu que beaucoup de personnes, et surtout à la fin de leur vie, se sont monté leur propre histoire et certaines choses ont été dissimulées, oubliées.

Quand les gens regardent une histoire ils font leur propre interprétation et c’est fantastique, ce n’est pas à moi de tout révéler, de révéler l’histoire. » B. R.

Voir les commentaires

Saul Leiter - photographe '' In my room ''

Publié le par Perceval

Saul Leiter, Self-Portrait with Inez, c. 1947

Saul Leiter, Self-Portrait with Inez, c. 1947

Saul Leiter est né à Pittsburgh en 1923.

Saul Leiter est surtout connu pour ses photographies de rue des années 1940... En 1946, Saul Leiter est venu à New York pour devenir peintre. Peu après son arrivée, il a été happé par la photographie grâce à une connaissance, l’expressionniste abstrait Richard Pousette-Dart... A cette époque, la photographie n’était pas encore acceptée comme technique artistique. Elle était considérée comme superficielle...

Ses sujets favoris sont des miroirs, des ombres, des reflets dans des vitres et des silhouettes. Les individus dans ses images sont souvent en flou artistique, seulement partiellement présents ou presque complètement absents.

Il a gagné sa vie avec la mode en noir et blanc étalée dans des magazines tels que Harper’s Bazaar et Vogue.

Pendant plus de soixante ans, Saul Leiter a peint et pris des photographies : il casse les perspectives, comprime l'espace...

comme une pratique en duo et il a redéfini les caractéristiques de la photographie de rue due a sa grammaire visuelle distincte : des perspectives éloignées du centre, des dynamiques spatiales comprimées, l’aperçu pour briser le cadre de manière abstraite, imprévisible, et un rythme asymétrique.

''In my room '' reprend des photos de nus à travers des photographies intimes de femmes que Leiter connaissait... Ce sont des espaces intérieurs profondément personnels, souvent éclairés par la lumière naturelle luxuriante de l'atelier de l'artiste dans l' East Village de New York City...

Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''Saul Leiter - photographe '' In my room ''
Saul Leiter - photographe '' In my room ''Saul Leiter - photographe '' In my room ''Saul Leiter - photographe '' In my room ''

Voir les commentaires

Sacha Goldberger - Photos Femmes -

Publié le par Perceval

Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -
Photos - peinture Flamande -

Photos - peinture Flamande -

Sacha Goldberger est né en 1968 d’un père normand et d’une mère Hongroise. Il a été élevé dans une famille décalée où l’on ne faisait rien comme tout le monde. Après avoir raté une carrière de super héros, il devient successivement Rock star, Bob l’éponge... Et, durant près de dix-sept ans, il va diriger de nombreuses campagnes publicitaires d'abord au sein des plus prestigieuses agences, avant de voler en free-lance de ses propres ailes...

En janvier 2003 pour récupérer la femme qu'il aimait, il fait un livre qu'il photographie, découpe et colle dans un cahier de brouillon. Le hasard des choses a voulu qu'il soit publié au Seuil en 2003 (100 000 exemplaires dans le monde, en Anglais avec Chronicle, en allemand, en chinois). En 2004 est sorti « Bye-bye mon amour » toujours au Seuil. Hazan et Clairefontaine ont développé de nombreux produits (cartes postales, cahiers, carnets, agendas, trousses, boites a crayon, sacs...) dérivés des livres.

" Je suis un anti-reporter "

Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''
Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''

Photos de Sacha Goldberger: '' Le jardin Secret ''

Voir les commentaires

Garry Winogrand, photographe

Publié le par Perceval

Garry Winogrand, né le 14 janvier 1928 à New York (États-Unis), mort le 19 mars 1984 (à 56 ans) à Tijuana (Mexique), est un photographe de rue américain.

Principal représentant du mouvement de la photographie de rue, il est renommé pour son portrait des États-Unis de la deuxième moitié du XXe siècle.

Élève d'Alexey Brodovitch, Garry Winogrand est le fils spirituel de Walker Evans. En 1955, lorsqu'il prend connaissance du travail qu'a fait Evans sur les passants dans le métro de New York, Winogrand commence son « étude photographique de la vie américaine ». Son sujet : la rue. Piéton, passant lui-même, il va, pendant presque 30 ans, inlassablement enregistrer, de manière spontanée, la complexité comme la banalité ou les bizarreries de la vie urbaine. Il conçoit la rue comme une énigme, un théâtre où tout est possible et sujet à faire image. Il photographie les hommes, les femmes, les groupes, les foules… 

 

L'absence d'artifice, la neutralité de l'émotion, le rejet de tout formalisme, de toute esthétique a priori permettent au spectateur de rester libre dans son imagination, dans les convergences, les divergences, la composition qu'il peut faire à chaque image.  

Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe
Garry Winogrand, photographe

Voir les commentaires

Photo-femme

Publié le par Perceval

Dans la même veine que ''Désirée Dolron'', une série de portraits de femmes, influencée par la peinture de Vermeer ...

Ci-dessous les photos de HENDRIK KERTENS – né en 1956 à la Hague (Pays-Bas)

Photo-femme
Photo-femme

Ci-dessous les photos de: Nicolas Moulard.

Photo-femme
Photo-femme
Photo-femme
Photo-femme

Et, les photos de Daniel Murtagh:

Photo-femme
Photo-femme
Photo-femme
Photo-femme
Photo-femme
Photo-femme

Voir les commentaires

Photo-femme - Désirée Dolron

Publié le par Perceval

Photo-femme - Désirée Dolron
Desiree-Dolron Self-portrait-Sudan 1991

Désirée Dolron est une photographe néerlandaise née en 1963.

 

Elle aborde la photographie avec une démarche de plasticienne. Inspirée par la tradition picturale flamande,ses images sont à mi-chemin entre peinture et photographie.

 

Photo-femme - Désirée Dolron
Photo-femme - Désirée Dolron
Photo-femme - Désirée Dolron
Photo-femme - Désirée Dolron
Photo-femme - Désirée Dolron

 

 

   

 

Voir les commentaires

The Eye of Love 1954

Publié le par Perceval

The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954

The Eye of Love ( 1954 ) par René Groebli (photographe suisse, né en 1927 ), est une série de photographies de sa femme, dans quelques-uns des moments les plus intimes; habillage / déshabillage, un lit défait dans la matinée, les restes d'un verre de vin romantique, etc..

Il s'agit d'un récit doux et sensuel, qui retrace l'admiration pour son corps... 

The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954
The Eye of Love 1954

Voir les commentaires

Camilla Catrambone, photographe.

Publié le par Perceval

Camilla Catrambone est une photographe italienne. Elle a décidé de faire les portraits de sa famille à travers les objets qui les représentent pour elle. A travers ces objets, on imagine la vie de leurs propriétaires.

La photographe Camilla Catrambone affirme « J’ai toujours été fascinée par les objets et je pense que d’une certaine manière toute personne est représentée par ses objets personnels. Les objets qu’elle choisit, ceux auxquels elle s’attache, et la manière dont elle s’en sert, racontent une histoire ».

Ci-dessus, le portrait de sa grand-mère Ilva. Elle en a fait un deuxième, très différent, blanc et doux… Grandpa Mario

La série est intitulée ''Portraits of my Family''

- Le portrait de sa grand-mère Ilva:

- De son grand-père Mario:

Camilla Catrambone, photographe.
Camilla Catrambone, photographe.
Camilla Catrambone, photographe.
Camilla Catrambone, photographe.

Voir les commentaires

Yulia Gorodinski

Publié le par Perceval

Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski

Yulia Gorodinski: " Mon nom est Yulia, j' ai 27 ans et j'habite en Israël.

Toutes mes photos sont des autoportraits, ce qui signifie que le modèle et le photographe, c' est moi. Les images ont été prises par moi-même complètement sans l'aide de personne (sauf indication contraire).."

 

Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski
Yulia Gorodinski

Voir les commentaires

1 2 > >>