Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #muse - egerie - modele ..etc tag

Le Congrès de Vienne et les femmes. -1-

Publié le par Perceval

peinture-libertine.jpgC'est en suivant Talleyrand le long de sa carrière politique, que l'on se dit, qu'il n'est pas possible d'imaginer l'homme sans s’intéresser à sa relation avec les femmes. Il ne fait pas exception, et les mœurs de cette époque « tourmentée » sont propices à un certain libertinage que n'exclut pas un romantisme naissant ( au contraire )... Ce libertinage est sans doute - encore pour plus très longtemps - le bénéfice d'un héritage de l'ancien régime... Avant que la bourgeoisie n'impose sa rigidité et son efficacité matérialiste, l'aristocratie finissante - encore majoritaire dans les cours régnantes – vit à plein régime et en toute maturité, des relations passionnées et libres entre hommes et femmes. Et, il me semble, dans une relative égalité. Les mariages de grande noblesse, sont arrangés ; et permettent à chacun de s'autoriser une vie sentimentale variée qu'offrent les péripéties politiques et internationales.

merveilleuses.jpg

Le Congrès de Vienne ( 1814-15) va représenter le sommet de cet état de fait, et sans doute aussi, le passage de la gloire et du luxe aristocratique, à la sage gestion du capital bourgeois.

berlin-biedermeier-moebel.jpg biedermeier_dame.jpg
 Mobilier: Berlin - mode biedermeier De Jean Auguste Dominique Ingres 
"Madame Marcotte de Sainte-Marie" 1826
Mode Restauration 

A Vienne, la période qui suivra le Congrès est appelée le « Biedermeier », elle s'étend de 1815 (Congrès de Vienne) à 1848 (Révolution de Mars 1848)

La bourgeoisie va cultiver la vie privée et familiale à un point inégalé jusque-là. Les marques extérieures de prospérité passent au second plan, derrière le bonheur domestique entre quatre murs, dans ce qui devient un lieu de retraite. Des vertus bourgeoises comme le zèle, la probité, la fidélité, le sens du devoir, la modestie, sont élevés au rang de principes universels.

LEurope napoléonienne en 1811LEurope napoléonienne en 1811

Le 30 mai 1814 le traité de Paris avait ramené les frontières de la France aux limites d’avant la Révolution.

 Le 1er novembre 1814 s’ouvrait à Vienne un nouveau Congrès pour décider du sort du reste de l’Europe. Il réunissait les représentants de l’Autriche, de la Prusse, de la Russie et de la Grande-Bretagne. Les plus petits États n’eurent pas le droit de s’exprimer. Wellington et Castelreagh représentaient la Grande-Bretagne, le tsar Alexandre 1er la Russie, Metternich l’Autriche et Hardenburgh la Prusse. Les Français étaient officiellement privés de parole, ce qui n’empêcha pas Talleyrand de “tirer les ficelles“ en coulisses.

Map congress of vienna-frCarte du Congrès de Vienne

 « Le Congrès ne marche pas, il danse » ( Le Prince de Ligne) : Les réunions diplomatiques avaient lieu dans un tourbillon de bals, de concerts, d’opéras…

Le-Congres-s-amuse---Gravure-de-Forceval--XIXe-s.--Paris.gifLe Congrès s’amuse  (Gravure de Forceval, XIXe s., Paris, BNF)

 Le traité fut signé le 9 juin 1815.

Voir les commentaires

Talleyrand et les femmes -4-

Publié le par Perceval

portrait-de-talleyrand-1808.jpg
Portrait de Talleyrand  en 1808

1804, Talleyrand active et entretient la rupture entre Bonaparte et les Bourbons. Ce rapprochement lui serait alors préjudiciable.

Il est l'instigateur de l’assassinat du Duc d'Enghien. En 1804, quand Napoléon se sacre Empereur , il est au comble de la faveur. Il espère ensuite avoir assez d'influence pour éviter la reprise des hostilités avec l'Autriche, et la Russie … Napoléon utilise ses talents de , mais ne l'écoute pas... Il se laisse entraîner par sa démesure …

Talleyrand s'oppose de plus en plus à Napoléon. Il joue à présent un double jeu... et, communique des renseignements au tsar Alexandre 1er.

Suite à la bataille d'Iéna et la prise de Berlin, un Blocus Continental est mis en œuvre, par les « alliés ». L'Europe en souffre et l'Espagne est entraînée dans la spirale.

Les Princes d'Espagne sont placés en résidence surveillée au château de Valençay, Talleyrand en est leur " geôlier ".

L-entrevue-d-Erfurt--27-septembre---14-octobre-1808---Napol.jpgL'entrevue d'Erfurt, 27 septembre - 14 octobre 1808.   Napoléon 1er recevant le baron Vincent, diplomate autrichien et envoyé de l'empereur d'Autriche.  Talleyrand au milieu

Le 27 septembre 1808 s'ouvre la Conférence d'Erfurt où Napoléon rencontre Alexandre 1er. Il souhaiterait que la Russie s'allie à la France, contre l'Autriche. Talleyrand, à l'inverse, fait tout pour rapprocher Alexandre 1er de François II d'Autriche... Tous les alliés connaissent le rôle de Talleyrand... Pourquoi Napoléon n'a t-il pas réagi … ?

Talleyrand se rapproche même de Fouché le ministre de la Police, qu'il déteste, pour envisager une alternative... Napoléon, alors, l'accuse de trahison et l'insulte grossièrement ; c'est le fameux mot " Vous êtes de la merde dans un bas de soie " (1809). Mais, il se contente de le destituer de sa place de Grand Chambellan...15-decembre-1809-Divorce-de-Napoleon-et-de-Josephine-de-.jpg

En décembre 1809 Joséphine de Beauharnais ne pouvant plus avoir d'enfant est répudiée par l'Empereur.

Après la retraite de Russie, Napoléon proposera à Talleyrand les pleins pouvoirs pour traiter avec les Alliés.

En 1814, les Alliés entrent à Paris. Talleyrand reçoit les tsar Alexandre dans son hôtel. Il fait moter Louis XVIII sur le trône.

Malgré l'hostilité de l'entourage du roi, Talleyrand prépare la Charte Constitutionnelle et est nommé ministre des affaires étrangères.

Septembre 1814, vont s'ouvrir à Vienne les négociations pour reconstruire l'Europe sur les décombres de l'Empire.

 

Talleyrand a rencontré en 1807 à Varsovie : La princesse Tyskiewicz (1760-1834), elle est la nièce du roi de Pologne  Stanislas Poniatowski. Mariée, elle ne vit pas avec son mari. Elle s’installe en 1808 en France et y finit sa vie aux cotés de Charles Maurice qui l’appelait toujours « la princesse »

anna-charlotte-Dorothea-Herzogin-von-Kurland-Berlin-1793.jpg
La duchesse de Courlande 1793

Elle idolâtrait Talleyrand, et lui a facilité ses relations avec les cours d’Europe. Elle fut une amie fidèle et compatissante et complice des frasques de Dorothée, la nièce et maîtresse . Elle est enterrée avec lui à Valençay.

 

Talleyrand peut se permettre de demander un service à Alexandre de Russie … il lui demande d’intervenir auprès de la duchesse de Courlande pour obtenir la main de sa fille cadette  pour son neveu. Dorothée est très riche, élevée à Berlin, elle est anti-française … "livrée à l’ennemi" le mariage se fait le 21 avril 1809 à Francfort.

La mère et la fille Courlande s'installent à Paris. En 1809, Talleyrand a 55 ans, il est séparé de sa femme., La mère, la duchesse de Courlande, et sa fille, s'installent à Paris, elle devient l'une des intimes et la maîtresse de Talleyrand …

 

Voir les commentaires

Women reading is sexy -3-

Publié le par Perceval

Ce sont les vacances: changement d'habitude...

Le temps s'arrête, mais j'ai préparé quelques images anonymes, avec quelques stars ( Kate Moss dans sa baignoire, Jane Russel et ses longues jambes, et pamela Anderson ...).

Une photo de quelqu'un qui lit, est l'image volée et complice d'un moment d'intimité ...

Women-reading-is-sexy-2-N-et-Bl.jpg

Voir les commentaires

Reading is sexy, avec les stars -2-

Publié le par Perceval

Les vacances ...

Presque rien d'autre à faire, que lire ...

Et le plaisir, de les voir ... lire ..:

Elisabeth Taylor, Nataly Wood, Alice White, Bette Davis, Elsa Morante, Cathy O'Donnel, Lilian Marcuson, Leslie Caron, Veronika Lake, Audrey Hepburn, Vivien Leigh, Joan Collins, Betty Page, Joan Crawford, Barbara Laage, Marion Cotillard et Marilyn Monroe.

Reading-is-sexy-avec-les-stars--1-.jpg

 

Voir les commentaires

La mode du XIXe avec F. Courboin

Publié le par Perceval

Les-Modes-de-Paris--Variations-du-gout-et-de-l-esthetique.jpg Les-Modes-de-Paris--Variations-du-gout-et-de-l-es-copie-1.jpg
1898: Monument esthématique du XIXe siècle : les modes de Paris, variations du goût et de l'esthétique de la femme, 1797-1897 : Ouvrage de Louis Octave Uzanne (1851-1931):  homme de lettres, bibliophile, éditeur et journaliste français. les-modes-de-Paris-Ill-Courboin.jpg

François Courboin (1865-1926) mena simultanément deux activités : Conservateur de bibliothèque et Graveur ; jusqu’à ce que l’une l’emporte sur l’autre, mais celle de l’artiste aura constamment nourri celle du conservateur et historien de l’art de l’estampe.

Graveur original, a illustré plusieurs ouvrages (Arsène Alexandre, Alfred de Musset, Honoré de Balzac, Théophile Gautier, Marcel Prévost, George Sand, Octave Uzanne)  

modes 1797 modes 1798 modes 1799
1797             1798             1799
Courboin Francois - 3 Courboin Francois - 2 robes de cour Au début Restauration 2
1803 1804  Robes de cour au début de la Restauration
campement cosaque sur les Champs-Elysées (1814) 2 Le dandysme à l'époque romantique, une salle de bal en 18 Au bal de l'Opéra (1835)
Campement cosaque sur les Champs-Elysées  1814  Les Elégants romantiques, un bal en 1831  Au bal de l'Opéra  1835
La mode au Jardin du Palais-Royal (1837) La Cour des Messageries nationales (1839) Un coin du Boulevard des Italiens (1833)
 La mode au Jardin du Palais-Royal  1837  La Cour des Messageries nationales  1839  Un coin du Boulevard des Italiens  1833
Une idylle à l'Abbaye de Longchamps (1836 Aux Champs-Elysées (1832) Revue militaire aux Invalides (1835)
 Une idylle à l'Abbaye de Longchamps  1836  Aux Champs-Elysées  1832  Revue militaire aux Invalides  1835

 

 

François Courboin - La terrasse de Tortoni Boulevard_des_Italiens_-_Tortoni.jpg
 François Courboin - La terrasse de Tortoni  Boulevard des Italiens - Tortoni


Voir les commentaires

"L'étrangère" ( Eveline Hanska) et Balzac.

Publié le par Perceval

Honore-de-Balzac.jpgEn 1832, Balzac reçoit une lettre enthousiaste signée «  L'Etrangère ».

« […]votre génie me semble sublime mais il faut qu’il devienne divin…Vous êtes un météore lumineux… Vous avez en peu de mots tout mon être, j’admire votre talent, je rends hommage à votre âme ; je voudrais être votre sœur… »

Il répond à la mystérieuse correspondante par un entrefilet dans la Gazette de France...

Eveline-Ha-ska--by-Ferdinand-Georg-Waldmuller--1835.jpg

 

Eveline Hanska (1805-1882) mariée à 14ans, vit cloîtrée avec son époux à Wierzschwonia, dans les solitudes de l'Ukraine. Le comte Hanski a vingt-deux ans de plus qu'elle et l'humeur dépressive. De ses cinq enfants, sa fille Anna seule a survécu. La comtesse trouve refuge dans les livres. Elle a découvert le Dernier Chouan, puis La physiologie du mariage, La peau de chagrin.

Elle a apprécié l'histoire de l'amour maudite au coeur d'une insurrection royaliste... Elle a compris la satire sur le mariage , mais est restée consternée par la représentation de la femme ( Foedora) dans la Peau de chagrin... Elle tient à protester de l'image négative de ce portrait féminin ( une femme sans cœur ).

Eveline Hańska, par Ferdinand Georg Waldmüller, 1835

 

« Pour vous, je suis l'étrangère, et je le serai toute ma vie»

Elle contredit vite son vœu d'anonymat éternel, et propose de lever le masque, avec un premier rendez-vous donné à Neufchâtel, le 25 septembre 1833.

Portrait-par-Holz-Sowgen--vers-1825.jpg
Portrait par Holz Sowgen, vers 1825

Balzac accepte immédiatement, et commence ses préparatifs pour le voyage. Il écrit sa première confession d'amour alors qu'il vit une autre relation.

Balzac traverse la Suisse et s'enregistre à l' Hôtel du Faucon sous le nom de ' marquis d'Entragues '. Ensuite, il se rend vers le jardin de la Maison Andrié , où Eveline Hanska et sa famille sont hébergés. Il lève les yeux et voit son visage à la fenêtre, puis - comme il l'écrit plus tard - il « a perdu toute sensation corporelle ». Ils se sont rencontrés plus tard dans la journée à un endroit qui surplombe le lac de Neuchâtel. Il remarque une femme lisant un de ses livres. Elle a 28 ans, il en a 33. Elle porte une robe couleur pensée. Il est submergé par sa beauté, et elle, décrit peu de temps après à son frère, un Balzac : «gai et aimable comme vous».

 

*****

le-banc-de-Balzac-1.jpg Neuchatel-1900.jpg
le-banc-de-Balzac.jpg La trace de la rencontre du couple est matérialisée par deux bancs de pierre dits "Bancs de Balzac", à l'origine situés sur la "Promenade carrée de l'Evole" et déplacés ensuite sur la terrasse de la Collégiale. 

Hanska et Balzac se rencontrent à plusieurs reprises au cours des cinq prochains jours. Elle et son mari se disent enchantés par Balzac, aussi l'invitent-il à des repas de famille. Lors d'une excursion au lac de Bienne , Hanski est parti organiser le déjeuner, laissant seuls sa femme et Balzac. A l'ombre d'un grand chêne, ils s'embrassent et échangent des vœux de patience et de fidélité.

"Rien de déterminant" ne s'est encore produit, puisque selon Balzac lui-même, Neufchâtel ne fut que " le bonheur entrevu" ...A Genève, un an plus tard, Evelyne est disposée à aller plus loin. Balzac, lui apporte le volume d'Eugénie Grandet qu'il vient de recevoir... ensemble ils excursionnent à Coppet (Madame de Staël), à Ferney ( Voltaire), à la villa Diodati, à Collogny, encore hanté par le souvenir de Byron ... Ils croisent à Genève Marie d'Agoult et Franz Liszt.

Il lui écrit: " Comment te dire que je suis ivre de la plus faible senteur de toi, que je t'aurais possédée mille fois, tu m'en verrais plus ivre encore, parce qu'il y aurait espérance et souvenirs, là où il n'y a encore qu'epérance."... Le 26 janvier 1834, elle "lui cède", s'offrant totalement dans la chambre de Balzac de son auberge ( de l'Arc), un après-midi où elle a pu se libérer, au coin du feu de bois illuminant ce lit sur lequel il attendait depuis plusieurs semaines. " Les anges ne sont pas si heureux en paradis que je l'étais hier! "lui écrit-il après avoir réclamé la robe gris perle qu'elle portait ce jour-là, ce à quoi elle acquiese. il se servira de cette relique pour relier ses livres, à commencer par celui qui raconte leur histoire " Séraphîta" ( 1835)... ( Sources: Balzac: Une vie de Roman de G Saint-Bris )

Balzac lui enverra plus de 4000 pages de correspondance au cours de sa vie. Elle attend la mort de son mari pour être libre. Lui, travaille comme un forçat, publiant livre sur livre, dépensant et vivant au dessus de ses moyens, cachant ses 'aventures' ...

Tous deux se retrouvent dans plusieurs villes d’Europe, mais toujours la comtesse se refuse à son soupirant, jalouse des frasques et aventures sentimentales du romancier.

 

Voir les commentaires

Laure de Berny et Balzac

Publié le par Perceval

Laure-de-berny-2.jpgA Mme Hanska, il écrit en juillet 1937, combien Laure de Berny (1777-1836) , fut importante pour lui : « Elle a été une mère, une famille, un ami, un conseil ; elle a fait l’écrivain, elle a consolé le jeune homme, elle a créé le goût… »

balzac.jpg
Balzac jeune, à l'âge où naît sa passion pour Laure de Berny

Ils deviennent amants en 1822 alors que Balzac a à peine 23 ans, et Laure, presque 45ans... C’est une femme bien placée, son mari est conseiller à la cour, elle-même est la fille du professeur de harpe de la reine Marie-Antoinette.

Le jeune Balzac est précepteur de ses filles, puis il devient un amant de plus en plus pressant et elle se refuse d’abord au jeune homme... Il s’inspire d’elle (et de leur relation) pour camper Mme de Morsauf (et l’intrigue) du Lys dans la vallée, peut-être le dernier roman de Balzac qu’elle lit puisque qu’elle meurt l’année même de la parution de ce roman.

«  Le Lys » est un ouvrage sublime. Je puis mourir : je suis sure que tu as sur le front la couronne que je voulais y voir ! » Mme de Berny en 1836.

madame_laure_berny-02.jpg

Portrait-de-Laure-de-Berny-vers-1793.jpg

Portrait de Laure de Berny vers 1793.

   

Sans doute Balzac doit à Me de Berny, son «légitimisme » : elle a grandit dans le monde éblouissant et extravagant de Versailles. Son union ( elle a 16 ans ) avec Gabriel de Berny est malheureuse... Elle est caustique, spirituelle, moqueuse, avec des grâces d'ancien régime... Elle est à la fois sa confidente, sa protectrice, sa seconde mère, puis son amante.

Voir les commentaires

Bernadette Lafont: la maman et la putain.

Publié le par Perceval

Bernadette-Lafont--le-27-avril-1970.jpg
Bernadette Lafont,  le 27 avril 1970

 

 

 

 

Passer son temps à lire dans les cafés... Puis, retrouver sa maîtresse : une « vieille » de trente ans, qui travaille et l'héberge... ,alors que la fille qu'il aime va bientôt se marier avec « quelqu'un de bien »...

Cela devait être, pour moi, jeune homme de vingt ans: la parfaite et jouissive « attitude ».

Et en plus … ! S'identifier à Jean-Pierre Léaud, le double de Truffaut, de Baisers volés (1968), Domicile conjugal (1970) ...

Elle, c'est Marie : mais pour moi, c'est avant tout Bernadette Lafont : la Femme, L'initiatrice...

 

 

 

 

 

 

 

 

 la-maman-et-la-putain-de-jean-eustache-1972.jpg

Il s'appelle Alexandre, et tend la main, plus qu'il ne la poursuit, une fille accueillante : « Elle s'appelle Veronika ( jouée par Françoise Lebrun ) et est une pâle infirmière aux allures d'héroïne de Tourgueniev. »

maman-et-la-putain-1973-2.jpg maman-et-la-putain-1973-4.jpg

Et, pour couronner le tout... Il y a la référence explicite au roman de Proust. Présent à l'image, et rappelé par cette «  Gilberte », premier amour d'Alexandre. C'est un film long ( 3h40), nécessaire pour figurer une Recherche... de la vérité : par des lectures, par des discussions … Et, tout ce temps, que l'on perd …

Alexandre vit bien dans ce temps, de l'après 68 - déjà dégagé des utopies - ( les références par l'actualité sont bien présentes...) mais il en échappe, parce qu'il le perd … Et, finalement temps retrouvé par la fatale réalité qui s'impose ( scène du vomissement à la fin...).

maman_putain-JP-Leaud.jpg bernadette-lafont-la-maman-et-la-putain-2.jpg

 

«  La maman et la putain », ce film d'Eustache ( 1973), adopte une forme théâtrale et réaliste. Théatrale, par le ton récitatif ( unique .. ! ) de J.P. Léaud, par la voix de B. Lafont. Et, approche réaliste, par le récit de faits anodins, et la volonté de filmer certaines séquences en durée réelle.

A voir : Le long monologue de Veronika, immense moment de cinéma, en un seul plan, à la fin du film.



 

Voir les commentaires

Cecil Beaton et les « Bright Young Things »

Publié le par Perceval

mitfords.jpg

 

 

Fin des années vingt, les sœurs Mitford sont les égéries des « Bright Young Things », un groupe de jeunes aristocrates qui organisent de grandes fêtes costumées, écoutent du Jazz, et autres extravagances pour l'époque...

 

 

 

 

 

 

*****

the-original-bright-young-things-photographed-by-cecil-beat.png

1927 William Walton, Cecil Beaton, Stephen Tennant honorable, Whistler Rex, Sitwell Géorgie, Jungman Zita et Jungman Teresa

 

impersonationpartybw.jpg

"Usurpation d'identité", 1927: Parmi les fêtards sont Cecil Beaton (arrière gauche), Tallulah Bankhead (avant droit), Elizabeth Ponsonby (avec le chapeau noir), et (au premier rang à gauche) Stephen Tennant costumée en reine Marie de Roumanie

 

nancy-Mitford-avec-robert-Byron-en-1932.jpg Diana-Mitford-circa-1930-s.jpg
Nancy Mitford avec Robert Byron en 1932 Diana Mitford circa 1930’s


Cecil-Beaton-00.JPG

Cecil Walter Hardy Beaton (1904-1980),

 britannique, était un photographe de mode et de portrait.


Il fut également scénographe et concepteur de costumes pour le cinéma et le théâtre.

 


Commençant sa carrière par photographier ses riches amis hédonistes des Bright Young Things, il travaille également avec la revue de mode Harper's Bazaar et comme photographe pour Vanity Fair.

 

*****

Gwili-Andre--1932--Cecil-Beaton-.jpg
cecil-beaton-marlene-dietrich-1935.jpeg
Cecil Beaton:  Gwili Andre, 1932 Marlene Dietrich by Cecil Beaton, 1935

*****

cecil-beaton-Vivien-Leigh-for-British-Vogue---Anna-Karenina.jpg

Cecil Beaton:  Vivien Leigh for British Vogue & Anna Karenina, 1947

*****

Cecil-Beaton-Princess-Elizabeth-en-1942.jpg

Cecil Beaton: Princess Elizabeth en 1942

*****

Cecil-Beaton-The-Wyndham-Sisters--after-John-Singer-Sargent.jpg
The-Famous-Beauties-Ball--1931.Miss-Baba-Beaton--second-fro.jpg
Cecil Beaton: The Wyndham Sisters, after John Singer Sargent, 1950 The Famous Beauties Ball, 1931. Miss Baba Beaton (second from left) surrounded by Jess Chattock, Nancy Mitford, and Carol Prickard in enormous pageant dresses. by Cecil Beaton

Pour comparer: ...

Franz-Xavier-Winterhalter-L-imperatrice-Eugenie-entouree.jpg

Franz Xavier Winterhalter:  L'impératrice Eugénie entourée de ses dames d'honneur en 1855

*****

Cecil Beaton from left Lady Violet Pakenham, Baba Beaton,

Cecil Beaton:  from left  Lady Violet Pakenham, Baba Beaton, Lady Anne Wellesley, Margaret Whigham, and Liticia Chattock. The photograph appeared in the May 1, 1933, Vogue

Voir les commentaires

La nouvelle Marianne dévoilée...

Publié le par Perceval

Nouveau-timbre.jpegNouveau timbre Marianne dévoilé à l'Elysée le 14 juillet (image Elysée) et Inna Shevchenko (Reuters)

Sur twitter, le dessinateur a précisé qu'Inna Shevchenko, fondatrice des Femen, avait inspiré son coup de crayon pour dessiner Marianne. "Inna Shevchenko n'est pas la seule inspiration de ce timbre. Ce n'est pas Inna qui est devenue Marianne", a-t-il précisé lundi à l'AFP. "C'est un mélange de personnages réels, tels que l'actrice Marion Cotillard qui représente le talent de la France à l'étranger, Roselyne Bachelot, Christiane Taubira" qui se sont mobilisées en faveur du mariage homosexuel. "J'assume d'être un artiste engagé, et du coup politisé", a-t-il ajouté.

Marianne-devoilee-par-Hollande.jpg Inna-Shevchenko.jpg
Fr. Hollande dévoile la nouvelle Marianne Inna Shevchenko  Photo de Biélorussie

 

- Réaction d'Inna shevchenko @femeninna : « FEMEN is on French stamp.Now all homophobes,extremists,fascists will have to lick my ass when they want to send a letter. »

- Le Parti Chrétien-Démocrate, fondé par Christine Boutin, a appelé au boycott: " APPEL AU BOYCOTT du timbre Femen 1 outrage à la dignité de la femme, à la souveraineté de la France, demande retrait du timbre de l'outrage ..! "

*****

marianne-timbres.jpg

Ce timbre a été dessiné par le duo David Kawena-Olivier Ciappa, ce dernier étant l’artiste dont l’exposition de photos en faveur du mariage homosexuel a été vandalisée à deux reprises en juin à Paris. Le choix final du président est intervenu au terme d’une présélection par des lycéens qui avaient désigné trois séries de timbres parmi les quinze proposées.


 

 


 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>