Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #arts visuels tag

Marta Nael, digital painter.

Publié le par Perceval

Marta Nael, digital painter.

Marta de Andrés, connue sous le pseudo Marta Nael, est une digital painter. Son style impressionniste bourré de couleurs est étonnant...

 

Auto-portrait

L’artiste espagnole Marta Nael est née en 1988. Déjà très jeune, elle montrait des capacités en dessin et en peinture. Après des études en Fine Arts, elle s’est découvert une passion pour le matte painting et le concept art.

 

Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.
Marta Nael, digital painter.

Voir les commentaires

Le couple, avec Norman Rockwell

Publié le par Perceval

Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell

Norman Rockwell, est né à New York (États-Unis) le 03/02/1894 ; Mort à Stockbridge (États-Unis) le 08/11/1978.

Il est l'un des illustrateurs les plus populaires des États-Unis. 

Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell
Le couple, avec Norman Rockwell

Voir les commentaires

Handiedan

Publié le par Perceval

Handiedan
Handiedan
Handiedan
Handiedan
Handiedan

Handiedan est une artiste basée à Amsterdam, connue pour ses œuvres aux techniques mixtes.

 

Berlin - Handiedan Mural

Pour sa collection de pin-up, elle a combiné des pin up de films et d’images avec de la peinture, de la musique, des feuilles jaunies à l’ancienne, des cartes à jouer, l’argent, les timbres, et plus encore. Ses collages redonnent vie aux filles sensuelles de cabaret de l’ère victorienne, des spectacles burlesques et des fumeries d’opium souterraines.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...

Publié le par Perceval

Dean Cornwell (American 1892-1960)

Dean Cornwell (American 1892-1960)

Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...

Dean Cornwell (1892-1960) était un brillant illustrateur et peintre (gaucher..) américain, il a dominé le domaine de l'illustration pendant de nombreuses années. Etudiant il s'est inspiré des travaux d'Howard Pyle Il a voyagé à Londres et étudié la peinture murale en tant qu'apprenti de Frank Brangwyn.

            Cornwell était un travailleur infatigable qui faisait beaucoup d'études préliminaires et de compositions d'essai avant de peindre à l'huile. Ses croquis ont un grand intérêt par eux-mêmes pour la beauté de leur dessin.

            Prolifique, Cornwell a travaillé pour une grande variété de magazines et d'annonceurs. Ses œuvres furent publiées dans les magazines Cosmopolitan, Harper's Bazaar, Redbook et Good Housekeeping et ses dessins illustrèrent le travail des auteurs Pearl Buck, Lloyd C. Douglas, Edna Ferber, Ernest Hemingway, William Somerset Maugham, et Owen Wister.

Dean Cornwell a trouvé le temps aussi de peindre de nombreuses peintures murales importantes. Parmi elles, on peut citer celles de la Bibliothèque publique de Los Angeles. La peinture murale de General Motors à la foire 1939 de mondes à New York. Le Tennessee State Office Building, le bâtiment Eastern Airlines au Rockefeller Center et la salle Raleigh à l'hôtel Warwick à New York.

 

 

 

Dean a été président de la ''Society of Illustrators'' de 1922 à 1926 et a été élu dans le Hall of Fame de cette institution au sommet de sa renommée en 1959. Il a enseigné l'illustration à l'Art Students League à New York. On peut dire qu'il a créé une «école Cornwell».. Il est décédé à New York en 1960.

* J'ai choisi, une série d'images, dans lesquelles une femme et un homme, sont les protagonistes d'une histoire, dont on pourrait à partir de ces indices créer un scénario... Imaginez la suite ...

Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...
Dean Cornwell - Une femme, un homme, une histoire ...

Voir les commentaires

La Femme selon Julio Romero de Torres

Publié le par Perceval

Julio Romero de Torres est né à Cordoue en Espagne, le 9 Novembre 1874, et il est mort à Cordoue, le 10 mai 1930. Julio Romero de Torres (Spanish, 1874-1930), Self-portrait, 1898Il est le fils d'un artiste et enseignant bien andalous bien connu : Rafael Romero Barros, directeur du Musée des Beaux-Arts de Cordoue.

A droite: Julio Romero de Torres (Espagnol, 1874-1930), Self-portrait, 1898

Avec son père comme seul maître, il commence à peindre très jeune. En 1907 , il participe avec les peintres les plus renommés de l'époque à ce qui est appelé, l'Exposition indépendante au Cercle des Beaux - Arts. Peu de temps après, à Madrid, il remporte une première médaille avec sa toile, Musa Gitana. Il reçoit un Prix analogue au Salon de Barcelone de 1911, et deux ans plus tard à l'internationale de Munich. 


On dit qu'il est le peintre de l'âme de l'Andalousie, à travers la figure féminine. Chacune de ses toiles est comme un ''couplet populaire'' ou comme un ballet romantique avec des sentiments tragiques façon ''cordoba'' idéalisée …

La jeune femme brune au regard profond et sensuel, est l’héroïne de la plupart des peintures de Romero de Torres. Ici, il reprend la pose de la ''Rokeby Venus'' peinte par Velazquez...

Que représentent ces quatre vieilles femmes.. ?

Le peintre de Cordou a scandalisé la société de son temps avec la représentation de femmes nues troublantes... La femme andalouse devient dans ses peintures un symbole érotique dans lequel le caractère, la force et la volupté sont combinés. Tout cela s'ajoute dans des compositions où il mêle, l'utilisation de symboles et d'allégories , et d'une étrange lumière... 

Souvent la femme regarde directement le spectateur, ce qui ajoute à sa beauté, une certaine tension érotique...

Julio Romero de Torres est un post-romantique, sans aucun doute, ce genre rassemble des écrivains et des artistes qui se rebellent contre les modes de vie de la bourgeoisie, dans un esprit de liberté.

 

La Femme selon Julio Romero de Torres
La Femme selon Julio Romero de Torres
La Femme selon Julio Romero de Torres
La Femme selon Julio Romero de Torres
La Femme selon Julio Romero de Torres

Voir les commentaires

Petites Luxures

Publié le par Perceval

Petites Luxures sont des croquis à l'encre de chine, qu'une jeune femme postent sur son compte Instagram, chaque jour. Des petits croquis suggestifs, loin de la crudité du porno,, postés par une mystérieuse inconnue qui dissimule farouchement son identité derrière l’intitulé « Petites Luxures ».

Quotidiennement, un rendez-vous érotique, invite à la sensualité et la fantaisie.

La dessinatrice française décrit elle-même ses propres dessins de minimalistes, plus ou moins crus. Pour elle la luxure est se laisser « succomber au désir et s'adonner à à ce qui nous excite le plus et nous provoque du plaisir. »

Elle considère que le plus beau compliment est quand « un couple s’envoie mes dessins en se parlant dans les commentaires. »

Son inspiration ? « Des anecdotes de ma vraie vie que « j’érotise », le libre cours de mes pensées… »

« On peut érotiser à peu près tout dans la vie, un lieu, un plat, une couleur, une visite chez le dentiste, une heure de la journée, un vêtement... On peut voir l'amour et le sexe partout ! »

« Je suis une personne heureuse en amour. Dans la “vraie vie” je suis une graphiste en région parisienne aimant le dessin et les différents plaisirs de la vie. »

Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures
Petites Luxures

Voir les commentaires

Lucien-Victor Guirand de Scévola

Publié le par Perceval

Lucien-Victor Guirand de Scévola est né à Sète le14 novembre1871 et mort à Paris le 29 mars1950 est un peintre et dessinateur français.
Représentant de l'école académique, tendances du symbolisme.
Il a étudié à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris .
Lucien-Victor-Guirand-de-Scevola--1900--2.jpg
Femme en costume médiéval - 1900

Lucien-Victor Guirand de Scevola est un pastelliste, remarquable pour sa manière soyeuse, velouté et onctueuse.

« Faisant son seul souci esthétique de l'exactitude la plus nue » (E. Benézit)
Elève de Fernand Cormon à l'école des Beaux Arts de Paris.

Lucien-Victor-Guirand-de-Scevola--4.jpg
 

Il est considéré comme un des inventeurs du camouflage durant la première guerre mondiale.

Lucien-Victor-Guirand-de-Scevola--La-Princesse-1902-grand.jpg
 

*****

Lucien-Victor-Guirand-de-Scevola--3.jpg
 

*****

Lucien-Victor-Guirand-de-Scevola--2.jpg
 

*****

lucien-victor-guirand-de-scvola-jeune-fille-de-face-1899.jpg
 

*****

Lucien-Victor-Guirand-de-Scevola--The-King-s-Daughter.jpg
 

Voir les commentaires

Albert Guillaume (1873-1942), peintre

Publié le par Perceval

Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre

Albert Guillaume (14 février 1873 à Paris - 10 août 1942 à Faux) est un peintre et caricaturiste français. Albert Guillaume est l'un des caricaturistes des plus renommés de la Belle Époque.

Bien qu'on se souvienne surtout de ses affiches, Albert Guillaume réalisa aussi de remarquables huiles sur toile telle que la Soirée parisienne, un portrait de la bonne société parisienne.

Influencé par l'éminent affichiste Jules Chéret, il créa aussi bien des affiches pour le théâtre que pour la publicité.

Albert Guillaume est connu aussi pour ses dessins satiriques, qui furent publiés dans des magazines humoristiques parisiens tel que Gil Blas, le Rire, l'Assiette au beurre et le Figaro illustré. Lauréat de la médaille de bronze à l'exposition universelle de 1900, il vit bon nombre de ses illustrations publiées en albums par des éditeurs tels que Jules Tallandier, Ernest Maindron et Henri Simonis. Il réalisa aussi trois albums de dessins militaires, dont Mes Campagnes (1896), préfacé par Georges Courteline.

Albert Guillaume s'était retiré à la fin de sa vie dans le petit village de Faux en Dordogne, où il mourut en 1942.

Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre
Albert Guillaume (1873-1942), peintre

Voir les commentaires

Anita Rée - artiste allemande.

Publié le par Perceval

Anita Rée (artiste allemande, 1885-1933) est née à Hambourg, en Allemagne, dans une famille de commerçants juifs. Sa mère était vénézuélienne.

Baptisée, elle reçoit une éducation chrétienne... Anita Ree étudie la peinture en Allemagne avec Arthur Siebelist (peintre impressionniste). En 1910, elle partage un appartement avec Franz Nölken (peintre expressionniste allemand, 1884-1918) qui, de conserve avec Friedrich Ahlers-Hestermann (peintre allemand et critique d’art, 1883-1973) l’initie à la nouvelle peinture française. Elle passe ensuite six mois à Paris à étudier avec Fernand Léger (peintre français, pionnier du cubisme, 1881-1955)

En 1913, elle commence à travailler comme un artiste à domicile. Son père meurt en 1916, et fait l'expérience de difficultés financières. En 1919, elle devient un membre fondateur du groupe avant-gardiste Hamburgische Sezession et en reste membre jusqu'à sa mort, elle expose régulièrement avec le groupe. 

En 1919, des artistes, - peintres, architectes, écrivains – se fédèrent pour donner une importance à l’art dans la ville de Hambourg trop inféodée au commerce et au monde des affaires. Ils dénoncent l’absence de lieux de rencontre ou de formation pour les artistes. Les sécessionnistes veulent impulser un grand élan artistique et multiplient les activités artistiques : expositions, conférences, lectures, festivals.

De 1922 à 1925, elle vit à Positano, Italie. Après son retour en Allemagne, ses peintures sont recherchées, mais le climat politique est en train de changer. 

Vers 1930, elle reçoit la commande de trois grandes œuvres :elle crée des peintures murales dans deux écoles de Hambourg dans lesquelles elle incorpore ses propres expériences de vie (« Les vierges sages et folles » et « Orphée ») et un retable pour l’église Saint-Ansgar à Hambourg- Langenhorn.

Solitaire et craignant la persécution à cause de son ascendance juive, elle s'inquiète, et vit très mal la dissolution du Hamburg Secession. 

À l'été 1932, Anita Ree décide de quitter Hambourg pour se réfugier sur l'île de Sylt (une île de lamer du Nord au large du continent où l' Allemagne borde le Danemark). Elle vit là , dans des pièces non chauffées, seule, et constamment inquiète avec des soucis financiers. Elle envisage de fuir à l' étranger , mais craint de ne pas avoir assez d' argent pour un tel plan.

Friedrich Ahlers-Hestermann - Portrait d' Anita Reé - 1915 Öl auf Leinwand

Elle estime qu'elle ne peut plus vivre ainsi.... Le 12 décembre 1933 , elle se suicide par le poison. 

Elle a écrit à une de ses amies : « Je ne peux plus vivre dans un tel monde et n’ai d’autre souhait que de quitter ce à quoi je n’appartiens plus ».

En 1937 , les nazis utilisent son travail pour leur exposition d' « art dégénéré »

Elle est aujourd'hui considérée comme l'une des plus célèbres artiste des Hambourg Sécessionnistes. 

Ses auto-portraits me touchent beaucoup...

Anita Rée - artiste allemande.
Anita Rée - artiste allemande.Anita Rée - artiste allemande.
Anita Rée - artiste allemande.Anita Rée - artiste allemande.Anita Rée - artiste allemande.

Voir les commentaires

Agita Keiri, peintre

Publié le par Perceval

Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre

Agita Keiri est née en Lettonie, en 1978. Inscrite à l'école d'art : J.Rozentala Riga Secondary School of Art (1991-1997) et à l'Académie nationale lettone de l'art.

Elle participe à des expositions depuis 1997. Plus récemment, elle a montré son travail au cours d'expositions à Toronto, New York. Ses dernières toiles sont actuellement exposées au Galeries Bohemia en Angleterre. Elle vit depuis 2012 à Edimbourg, en Ecosse.

Les peintures "luxuriantes, élégantes d'Agita Keiri célèbrent la beauté sous toutes ses formes.

 

Pendant ses années de formation Agita Keiri a expérimenté différents médias et styles artistiques,a passé des heures dans les bibliothèques à étudier les reproductions d'œuvres de grands artistes du monde ( les livres étant le seul moyen de voir ces œuvres en Lettonie en cette période). Ses favoris étaient et restent les peintres italiens de la Renaissance et les peintres flamands et hollandais du 14ème et 15ème siècles.

 

J'ai trouvé que la peinture figurative ou réaliste est le meilleur moyen pour m'exprimer. Je le fais avec le jeu des couleurs, des lignes, du rythme de la forme, et de l'espace. Le plus souvent , je peins le corps des femmes et des visages. L'image d'une femme est associée à la beauté, l' érotisme, l' émotion, l' intuition, la douceur et l'âme. Contrairement à la franchise et à la puissance masculine, le féminin contient un mystère délicat.

Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre
Agita Keiri, peintre

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>