Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui es-tu Mélusine ? ( 2 ) La fée.

Publié le par Perceval

Comme fée, tu est l’image d’une femme idéalisée, inaccessible et perdue… A l’intérieur de cet espace magique du rêve ( inconscient en partie …) ton histoire commence par la rencontre merveilleuse d’un chevalier et d’une fée dans un décor médiéval.


melusine_by_hagge.jpgCréature surnaturelle : ta nature semble être mi-femme mi-animal, ne serais-tu  qu'une "femme-serpent" ?

Si tu es une fée rassurante, féconde et civilisatrice , tu possèderais également une nature plus inquiétante…

 


Précisément, Mélusine est un être « spirituel » ( notre part spirituelle inconnue ou mystérieuse ) qui aspire au mariage avec un être humain afin d’acquérir une âme ( la psyché… à ne pas confondre avec l’esprit) … Cela m’interroge sur l’identité de l’humain … Mélusine pourrait être « une figure spectrale, qui, n’arrivant pas à s’incarner, reste le fantôme d’un vide hantant les lieux désolés »…


Mélusine, à l’inverse de Morgane (, l’histoire la place dans la famille de Morgane, car il est écrit que sa mère est la sœur de la Dame de l’île d’Avalon et cette dame, c’est Morgane… ! ) n’est pas une ravisseuse d’hommes. Non seulement elle épouse et s’établit avec Raymondin au royaume des mortels, mais elle fonde une famille. Melusine-et-son-bebe.jpgMélusine devient un exemple de fécondité ( 10 garçons …) et allie à la procréation une vocation de bâtisseuse qui va faire d’elle la pierre angulaire d’une lignée. une créature.

 

Mélusine est bonne chrétienne, une épouse dévouée à son mari et mère attentive.. mais c'est une femme-serpent, liée aux forces de la nature, une fée dotée de pouvoir magiques.. C'est une figure païenne en même temps qu'une bonne catholique. Elle questionne l’ordre spirituel et initie certaines …valeurs. La fée Mélusine apporte la gloire, la puissance et la fortune à ceux qui lui font confiance ; et elle abandonne ceux qui trahissent leur serment.

 

Melusine-revient-la-nuit-allaiter-son-enfant.jpg

 

 

Cette légende devient mythe, en ce qu’elle se pose en mythe des origines, en mythe fondateur… En effet, elle s’interroge sur l’identité féminine comme l’image d’un mystère… Le féminin ne serait-il qu’une monstruosité ou quelque chose d’inappréhendable, qui se dérobe à l’univers masculin (l’envol de Mélusine, son départ). La femme est à l’image de cet « autre » la part de mystère irréductible, qui restera toujours chez l’homme dans sa représentation de l’altérité … Mystère toujours actuel, bien sûr, dans lequel s’inscrit la différence des sexes comme le non représentable…

Voir les commentaires

Projet du génocide contre les juifs: Esther ( 4 )

Publié le par Perceval

Après cela, Assuérus élève un certain Haman, fils d'Hammedatha, un des plus grands Princes du royaume, au rang de premier ministre. Compte tenu de son importance toutes personnes qui se trouvaient sur la route de Haman devaient se prosterner devant lui en révérence. Mardochée, qui ne s'abaisse que devant Dieu, refuse de s'agenouiller devant Haman. Ce dernier, apprenant que Mardochée est Juif, décide de se venger de ce refus.

  Esther-s-evanouit-devant-Ahasuerus-Nicolas-Poussin.jpg

L'évanouissement d'Esther - Nicolas Poussin -1640 - Musée de l'Ermitage - St. Petersburg

 

Il obtient du Roi l'ordre d'exterminer tous les Juifs de l'Empire contre dix mille talents d'argent qu'il porte dans le trésor du souverain. Des lettres sont envoyées par les courriers dans toutes les provinces de l'Empire, pour qu'on détruise, qu'on tue et qu'on fasse périr tous les Juifs, jeunes et vieux, petits enfants et femmes, en un seul jour. Il choisit la date de son génocide qui sera le treizième du douzième mois, qui est le mois d'Adar et que tous leurs biens soient livrés au pillage. Mardochée, ayant appris tout ce qui se passait, déchire ses vêtements, s'enveloppe d'un sac et se couvre de cendre.

La-pamoison-d-Esther-par-Antoine-COYPEL--c.-1704.jpg  Esther-devant-Ahasuerus--LE-TINTORET-1547-48.jpg
 La pamoison d'Esther par Antoine COYPEL, c. 1704  Esther devant Ahasuerus; LE TINTORET 1547-48

 

   Puis il va au milieu de la ville en poussant des cris et se rend jusqu'à la porte du Roi, dont l'entrée était interdite à toute personne revêtue d'un sac. Esther est avertie par ses servantes de ce qui est entrain de se passer et la Reine très effrayée s'évanouie. Puis elle envoie des vêtements à Mardochée pour le couvrir et lui faire ôter son sac, mais il ne les accepte pas. Alors Esther appelle Hathac, un des eunuques que le Roi avait placés à son service et elle le chargea d'aller demander à Mardochée ce qui se passait et d'où cela venait.

 

Esther-et-Mordechai-ecrivant-les-lettres-aux-juifs-1675--.jpg   Mardochée lui raconte tout ce qui lui était arrivé et lui indique la somme d'argent  qu'Haman avait promis de livrer au trésor du Roi en retour du massacre des Juifs et il ordonne à Esther de se rendre chez le Roi pour lui demander grâce et l'implorer en faveur de son peuple. Mais celle-ci à peur car le Roi ne l'a pas demandé depuis plus de trente jours et elle sait que c'est la peine de mort contre quiconque, homme ou femme, entre chez le Roi, dans la cour intérieure, sans avoir été appelé. Lorsque Mardochée entend ces paroles il dit à Esther :

"Ne t'imagine pas que tu échapperas seule d'entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du Roi. Si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d'autre part pour les Juifs et toi et la maison de ton père vous périrez".

 

Esther-RUBENS--Pieter-Pauwel-1620.jpgESTHER par Pierre paul Rubens

Voir les commentaires

Esther séduit le roi Assuérus ( 3 )

Publié le par Perceval

Chaque femme devait passer douze mois dans le harem du Roi et observer un règlement très stricte qui lui était imposé où elle pouvait espérer approcher directement le souverain. On lui donnait tout ce qu'elle demandait et elle pouvait emporter avec elle dans le harem tout ce qu'elle voulait. Elles bénéficiaient de deux périodes de massage, pendant six mois avec de l'huile de myrrhe, puis les autres six mois avec des baumes et des crèmes de beauté.

esther-CHASSERIAU--Theodore-1841.jpg La Toilette d’Esther est, au premier chef, une scène de harem avec servante impassible, peau de tigre et coffre à bijoux - dans le palais d’Assuérus qui cherche une nouvelle épouse depuis la répudiation de l’indocile Vashti. Favorisée par l’eunuque Égée (qui apparait ici sous les traits d’un Maure), Esther se pare pour apparaître dans toute sa beauté au cours d’une présentation qui fera d’elle la nouvelle souveraine (une autre scène très prisée des artistes) et l’instrument du salut de son peuple.

  Ainsi, chaque jeune femme allait vers le Roi et, quand elle passait de la maison des femmes dans la maison du Roi, on lui laissait prendre avec elle tout ce qu'elle voulait. Elle y allait le soir et le lendemain matin on la transférait dans un second harem. Les femmes y étaient sous l'autorité de Shaashgaz (ou Schaaschgaz), eunuque du Roi et gardien des concubines. Une femme ne pouvait retourner près du Roi à moins que celui-ci ne la désire et qu'elle soit appelée nommément. Esther gagnait la bienveillance de tous ceux qui la voyaient. Lorsque vient son tour d'aller près du Roi Assuérus (Le dixième mois, le mois de Tébeth, de la septième année de son règne) dans son palais royal, elle ne demanda rien d'autre comme lui avait conseillé l'eunuque royal Hégué.

 

   Juste par sa grâce et sa beauté elle voulait éblouir le Roi. Elle le rejoint

Esther-devant-Assuerus--Giovanni-Andrea-SIRANI.jpg
 Esther devant Assuerus  de Giovanni Andrea SIRANI

dans la soirée et réussie si bien à le séduire, qu'au matin, c'est en tant que concubine du Roi qu'elle retourne au harem. Esther gagne sa bienveillance et sa faveur plus que toutes les jeunes filles. Assuérus en tombe amoureux plus que de toutes les femmes et est tellement heureux qui ne cesse de la convoquer à nouveau. Fou d'elle et fasciné par sa beauté, il finit par mettre le diadème royal sur sa tête et il la fait Reine à la place de Vashti. Assuérus donne un grand festin à tous ses Princes et à ses serviteurs, en l'honneur d'Esther. Il accorde du repos aux provinces et fait des présents avec une libéralité royale.

 

Quelque temps après, Mardochée, ayant eu vent d'un complot visant à assassiner le Roi mené par Bigthan et Théresch, en informe Esther. Cette dernière prévient son mari de la menace de la part de Mardochée. Une enquête est faite et les conspirateurs sont rapidement arrêtés et exécutés. En tant que tel, le Roi ordonne à Mardochée d'enregistrer cet acte dans ses Chroniques.

 

Source : Antikforever.com , Auteur @ Joël Guilleux 

Voir les commentaires

Histoire de Mélusine ( 1 ) Anima

Publié le par Perceval

A la fin du XIV° siècle ( 1392 ), Jean d'Arras, écrit une "Histoire de Mélusine" ( 1392 ), où il relate "l'histoire vraie des événements stupéfiants qui survinrent au noble château de Lusignan, dans le Poitou".Melusine-julius-hubner.jpg

On y évoque les amours de Mélusine et du seigneur Raymondin de Lusignan. La fée serait d'ailleurs à l'origine de cette noble famille de Poitou.


Cette légende s’enchasse dans une histoire plus large qui commencerait dans le royaume d'Albany ( Ecosse en celte )  avec la rencontre du roi Elinas, et de la fée Persine (ou Presine) … Ensuite, après la trahison de leur père, leurs trois filles Mélusine, la deuxième Mélior et la dernière Palestine, se retrouvent sur l'île magique d'Avalon…


Le cœur de la légende se résume ainsi : ( nous y reviendrons en détail …)

le bain de melusine

“Mélusine, maudite par sa mère, est condamnée à avoir chaque samedi le corps transformé en queue de serpent dès le nombril. Elle rencontre Raymondin et lui offre sa main à la seule condition qu’il renonce à la voir ce jour fatal.
Raymondin consent à ce mariage et devient le plus puissant seigneur du Poitou. Bâtisseuse, Mélusine fait défricher le territoire et entreprend la construction d’une magnifique forteresse qu’elle nomme Lusignan.  Dix garçons, tous affligés d’un signe étrange, naissent de cette union. Mais un samedi, persuadé d’être trompé, Raymondin transgresse l’interdit et surprend son épouse prenant son bain à moitié serpente…

Son secret dévoilé, Mélusine s’enfuit, et survole les tours du château de Lusignan avant de disparaître …”


melusine_the_mermaid_by_harpyqueen.jpg

Ce résumé se retrouve bien pauvre et trop simple… Cette histoire est elle-même tissée de mythes éternels et de toute l’humaine condition …. Mythes du couple, du rapport de l'homme et de la femme, sans doute plus ou moins fée, féconde, inlassable bâtisseuse, éternellement belle, aussi longtemps que l'homme aimé et comblé des bienfaits de son amour ne lui ôte son droit à son mystère, et la perd ( peut-être) pour toujours, dès lors qu'il a percé ce mystère...


Ce dont parle le mythe c’est cette part de mystère irréductible, qui restera toujours chez l’homme dans sa représentation de l’autre ( ici, la femme ). Sa fonction semble être l’inscription de la différence des sexes comme le non représentable, ce dont seul le mythe peut rendre compte.

 

Mélusine, est plus qu’un personnage féminin, elle symbolise « l’anima »… L’anima représente la relation à « la source de vie » se trouvant dans l’inconscient. Dans cette histoire, Mélusine est une exaltation du Principe féminin. Elle possède d’immenses pouvoirs … femme toute-puissante, mère archaïque … Mais, et c’est le propre du conte… Le héros vit et rencontre des épreuves : ici la fragilité de l’amour…

Il y est donc question de l’amour et de son lien au mystère, au secret, à la dignité, à la solitude…

Voir les commentaires

Esther entre au palais du Roi ( 2 )

Publié le par Perceval

Le Roi Assuérus de Perse, la troisième année de son règne, a offert cent quatre-vingts jours de fête à Chouchan pour afficher la grande richesse de son royaume et la splendeur et la gloire de sa majesté. takht-jamshid-palais-esther.jpgIl décide un festin avec tous ses Princes, serviteurs, grands commandants de l'armée et les chefs des provinces. La Reine Vashti fait de même pour les femmes, dans la maison royale du Roi. Lors de sa fête, alors que le cœur du Roi était réjoui par le vin, il ordonne à la Reine Vashti de comparaître devant lui et ses hôtes avec la couronne royale, pour montrer sa beauté aux peuples et aux grands.

Mais la Reine refuse de venir, quand elle reçoit par les eunuques l'ordre du Roi. Furieux de sa désobéissance, le Roi demande à ses sages et aux sept Princes des Perses et des Mèdes ce qu'il devait faire d'elle pour la punir. Se conformant à la loi, les sages informent le Roi de déposer Vashti pour faire un exemple au cas où d'autres épouses seraient désobéissantes. Assuérus suit cet avis, puis commence la recherche d'une nouvelle Reine en se prenant de nouvelles concubines.

 

   Après la proclamation de l'ordonnance du Roi et de son décret, plein de belles jeunes femmes vierges provenant de toutes les provinces de l'Empire sont accueillies au palais. Au début du récit, Esther habite avec son oncle et tuteur (on trouve aussi son cousin) Mardochée, qui l'a adopté lorsqu'elle est devenue orpheline. castagno---Famous-Persons--Queen-Esther.-1450.jpgCe dernier, qui occupe une fonction administrative au palais d'Assuérus à Suse, ayant entendu que le Roi cherchait une nouvelle épouse, il présente Esther pour ce rôle. Esther a un corps splendide et elle est belle à regarder. Avec les autres femmes, elle est emmenée au palais, sous l'autorité d'Hégué, eunuque du Roi et gardien des femmes. Celui-ci est séduit par Esther et elle gagne ses faveurs.

 

   Il s'empresse de lui fournir les choses nécessaires pour sa toilette et pour sa subsistance et lui donne sept jeunes filles choisies dans la maison du Roi, puis il l'a place avec ses jeunes filles dans le plus bel appartement de la maison des femmes. Comme lui avait conseillé Mardochée, Esther n'avait pas révélé ses origines et tous les jours il allait devant la cour du harem pour savoir comment on traitait sa fille adoptive.

 

Source : Antikforever.com , Auteur @ Joël Guilleux 

 

Les-tapisseries-d-Esther-a-La-Roche-Guyon.jpg  tapisseries-d-Esther-la-toilette.jpg
 Les tapisseries d’Esther à La Roche-Guyon  Tapisserie d’Esther: la toilette


Voir les commentaires

Le « roman d’Esther », pour l’été … (1)

Publié le par Perceval

Le roman historique est un bon choix pour des périodes estivales…

La galerie des personnages de cette histoire comprend des reines, un palais, de l’honneur et de la déchéance, des réceptions somptueuses et de décrets assassins. … ! C’est dans la Bible ( véritable bibli-othèque ! )… Ce livre biblique a été écrit vers le IIe s. avant J.-C.

Esther_1024.jpg  affiche-Esther-Reine-de-Perse-One-Night-with-the-King-2006.jpg  Esther-Reine-de-Perse-One-Night-with-the-King-2006.jpg

L’histoire se déroule au moment où la Judée et la ville d’exil Babylone sont intégrées dans l’Empire perse. Le peuple juif apprend des mois à l’avance que son sort est réglé sans possibilité d’appel. Dans un retournement spectaculaire, les Juifs vont se voir attribuer le droit de trucider tous leurs opposants. Le sang coule, et les exécuteurs ont le cœur à la fête.

Esther est une héroïne féminine juive. Elle est avec Ruth et Judith, la troisième femme à donner son nom à un livre de la Bible. Dans le judaïsme, les aventures d’Esther inspirent chaque année une fête délirante, très populaire auprès des enfants (la fête de Pourim).

 

Xerxes-derriere-Darius_detail.jpgEsther est une femme originaire de Judée, elle s'appelle Hadassah, qui signifie myrte en hébreu. Quand elle entre au harem royal de Assuérus ( identifié généralement à Xerxès Ier ou à Artaxerxès Ier) – roi de Perse - , elle reçoit le nom d'« Esther ».

 

Eléments de chronologie :

Xerxès Ier né vers -519, mort en -465, fils de Darius 1er ( représentés à droite ) ...

- 490 Première guerre médique (Marathon); le 13 septembre: Victoire des Athéniens à Marathon contre Darius Ier (perse).

- Vers l'an -450 : la cité d'Athènes est le centre du plus puissant des États grecs et atteint son apogée.

- Grèce : en 429 Périclès meurt, Cléon lui succède. 

- 356 av.JC. : 21 juillet, naissance du futur Alexandre Le Grand, au palais de Pella. Il est fils du roi Philippe II de Macédoine et d’Olympias, princesse d’Epire324 av.JC 13 juin : Alexandre le Grand, maître de la Grèce, de l'Egypte et de l'Asie, se meurt de la fièvre à 33 ans à Babylone.

Leon-Benouville-Esther-1844.jpg  Esther en odalisque par  BENOUVILLE, François-Léon - 1844

Esther, était très belle : Un Targoum de la tradition juive explique qu'elle était aussi belle que « l'étoile de la nuit », appelée Astara par les Grecs. Esther est la fille d'Abigaïl de la tribu de Benjamin, une des deux tribus qui constituèrent le Royaume de Juda avant sa destruction par les Babyloniens et les déportations de l'élite du royaume vers les provinces de l'empire perse.

Au début du récit, elle habite avec son oncle Mardochée qui occupe une fonction administrative au palais du roi perse à Chouchan ( Suse).

Voir les commentaires

Des femmes à l'honneur... Chapeau!

Publié le par Perceval

Alors que Annie Thébaud-Mony ( directrice de recherche honoraire à l'Inserm )Annie-Thebaud-Mony.jpg, refuse publiquement la légion d'honneur ... Deux jeunes femmes sont , à juste titre , célébrées pour leurs travaux mathématiques ... !

 

Annie Thébaud-Mony, a réussi à porter au grand jour son combat : celui contre les crimes industriels, et la faiblesse de la justice et des politiques publiques à leur égard.

Son geste, écrit-elle, est destiné à attirer l'attention sur « l'impunité qui, jusqu'à ce jour, protège les responsables de crimes industriels ». Dans sa lettre à Cécile Duflot, elle dénonce le « drame des accidents du travail et maladies professionnelles, mais aussi l'accumulation des impasses environnementales, en matière d'amiante, de pesticides, de déchets nucléaires et chimiques »...

Militante associative depuis 30 ans, présidente de l'association Henri-Pezerat, Annie Thébaud-Mony dénonce: «... la mise en danger d’autrui, par l’amiante ou les pesticides, à la mort annoncée de milliers d’intouchables indiens chassés de leurs terres pour l’installation d’une usine chimique polluante de fabrication de pneus, les crimes industriels se perpétuent ».

 

Si l'amiante est l'un de ses principaux chevaux de bataille, un autre des ses autres combats concerne le nucléaire.

.... lundi soir, Cécile Duflot répond à ce refus, en le reprenant à son compte. La ministre « exprime son profond respect de l’engagement déterminé et désintéressé de Mme Thébaud-Mony ». Nous sommes dans le même camp, explique en substance Cécile Duflot. En donnant à la chercheuse rendez-vous à la rentrée pour un entretien sur les thémes soulevés par son courrier de refus.
La lettre d'Annie Thébaud-Mony et celle de Cécile Duflot sont à lire sur le site du ministère.

 ***

 

"Pour la première fois, le prix Henri Poincaré est décerné à deux femmes ; deux jeunes Françaises. Attribué tous les trois ans depuis 1997, ce prestigieux prix récompense des scientifiques pour leurs « contributions remarquables » dans le champ de la physique mathématique ainsi que de jeunes scientifiques ayant déjà apporté des contributions exceptionnelles.

Les deux Françaises - Nalini Anantharaman du laboratoire de mathématiques d'Orsay (CNRS/Université Paris-Sud) et Sylvia Serfaty du laboratoire Jacques-Louis Lions (CNRS/UPMC) - ont été récompensées lundi 6 août au Congrès international de physique mathématique (plus d'informations sur leurs travaux sur le site du CNRS)."

 

Sylvia-Serfaty.jpgSylvia Serfaty, est spécialiste des mathématiques à l’interface avec la physique, son travail consiste à analyser grâce aux mathématiques les modélisations et équations posées par les physiciens. Spécialiste de la supraconductivité, Sylvia Serfaty travaille sur l’équation de Ginzburg-Landau depuis une quinzaine d’années.

 

Nalini Anantharaman Nalimi-Anantharaman.jpgétudie l’équation de Schrödinger, qui est une des équations de base de la mécanique quantique. Elle collabore avec des physiciens théoricienset essaie de comprendre les phénomènes de dispersion. Une onde se propage dans une cavité fermée. Elle va rebondir sur les parois. Il s'agit de comprendre la manière dont elle va se disperser : va-elle rester cloisonnée, confinée dans une partie de la cavité ou va-t-elle se disperser dans toute la cavité ...

Voir les commentaires

Jeanne Loviton : La femme amoureuse et multiple - 5 -

Publié le par Perceval

Au cours d’un voyage en Algérie et au Maroc, elle écrit à Paul Valéry : «  Comment peux-tu, comment as-tu pu vivre sans chercher les visages où il est difficile de lire, des pays qui jettent des couleurs nouvelles devant tes yeux ? Pourquoi n’avons-nous pu tous les deux… J’ai tant de tristesse à être heureuse sans toi. »valery-et-J-Loviton.jpg

 

En quête sans doute d’une relation rêvée, absolue… Jeanne Loviton essaie de sortir d’une angoisse toujours présente.

 

En 1939, Robert de Billy offre à Jeanne, pour rien ( 40.000 frcs. ) un petit château qui lui appartient dans le lot, près de Figeac ( Béduer ). Robert de Billy et sa femme sont de grands amis du Poète… Le comte est devenu un ami intime de Jean Voilier, comme il le fut de nombreuses dames … ses deux maisons, celle de Paris et celle du Lot, eurent les honneurs des plus grands magazines français qui vantèrent le raffinement et le goût…

 

C’est le 31 janvier 1944, alors qu’elle déjeune « Au jeune Chevreau » avec Pierre Amiot «  qui dit m’aimer et me fait une cour conforme à l’enseigne du restaurant … », qu’elle apprend par une radio qui marche en coulisse que Giraudoux est décédé :

«  Voilà que va disparaitre à jamais un des éléments les plus sûrs de mon intérêt à vivre. Pierre boit mes larmes et m’entoure mais il ne peut savoir l’irréparable de cette mort pour moi. »

«  Il était le lien avec l’esprit, avec la noblesse, avec la beauté, il était la preuve que j’étais capable d’un amour qui n’avait pas connu de fin … »

J Loviton mode 1932
 Jeanne Loviton en 1932

 

Tous les extraits de textes de Jeanne- Jean Voilier appartiennent à l’ouvrage de Celia Bertin. L’impression que je retire de cette lecture, est l’étrangeté de la vision de Jeanne Loviton sur ses relations avec les hommes… Vision complètement romanesque, et pourtant bien réelle… ! Sans doute, ces textes mériterait une biographie romancée, c’est à dire un véritable roman qui reprendrait simplement sa vie, ses écrits… Plusieurs épisodes seraient entremêlées, parce que ses nombreux amours sont simultanés … Et je n’ai rien dit de la femme d’affaire ! Elle a dirigé deux maisons d’édition. Elle a acheté à la fin de la guerre les Editions Denoël…. Et, l’épisode amoureux et professionnel avec Robert Denoël, qu’elle souhaitait épouser mais qui fut assassiné en décembre 1945, mériterait à lui tout seul un ouvrage. ( 1 )

 

(1)

Voici par exemple : le résumé de la biographie de Robert DENOEL, que l’on peut lire : … . » Editeur d'origine belge, né à Uccle en 1902 et assassiné le 2 décembre 1945 dans des circonstances plus que troublantes aux Invalides à Paris, alors qu'il remplaçait une roue à sa voiture et se rendait au théâtre avec sa nouvelle compagne Jeanne Loviton , qui allait hériter de la majorité des parts(90%) des Editions Denoël et les revendre un an plus tard à Gaston Gallimard, l'ennemi juré de Denoël. Robert Denoël devait se rendre incessamment devant la commission d 'épuration, suite aux scandales provoqués par la publication des écrits violemment anti-sémites de Céline (Bagatelles pour un massacre) ainsi que de ceux de Lucien Rebatet »

Jeanne Loviton, fut accusée par la femme de R Denoël, et par Céline, du meurtre de l’éditeur .. !

Voir les commentaires

Jeanne Loviton : La femme amoureuse et multiple - 4 -

Publié le par Perceval

1932 : Jeanne Loviton  est chargée par son journal de rendre compte de la conférence mondiale pour le désarmement réunissant 62 pays qui se déroule à Genève à partir du 2 février. C'est là qu'elle rencontre Dino Grandi di Mordano [1895-1988], le ministre italien des Affaires étrangères. Fasciste de la première heure, il mènera toute sa carrière politique aux côtés de Mussolini, puis s'exilera en Amérique du Sud, où Jeanne le reverra encore, en 1953.

Jeanne Loviton sur le bateau qui l'emmène à New-York en 1
Jeanne Loviton sur le bateau qui l'emmène à New-York en 1937

 

Elle s'est liée plus tôt avec Claude Aveline (Eugen Avtsine) , qui l'accompagne au cours d'un voyage d'agrément en Espagne et au Portugal, en août et septembre.

 

1934 : Février : Voyage en Amérique à bord du « Lafayette » en compagnie de Marguerite Thibon, avec escales à New York, La Havane et dans les Caraïbes.

 

En février 1936, Jeanne publia un premier roman, «  Beauté raison majeure », suivi deux ans plus tard de «  Jours de lumière »… Des romans bien accueillis par la presse ; mais sa renommée, elle la doit aux renseignements donnés à Carlton Lake, un historien de l’art et écrivain américain sur trois écrivains que cet intellectuel américain considère comme étant parmi les plus grands : Saint-John Perse (Alexis Léger ), Jean Giraudoux et Paul Valéry.

 

En 1934, Avant la croisière, invitée par la Compagnie générale transatlantique,  qui allait amener Jeanne Loviton jusqu’aux Antilles, à New-York et à Cuba, a donné un prétexte à sa visite à Alexis Léger, secrétaire général des Affaires étrangères dans son bureau du quai d’Orsay.

Saint-John_Perse.jpg
 Saint-John Perse (Alexis Léger )

Tous deux séducteurs : …« A mon retour, la grosse Rolls du Quai d’Orsay vint  me chercher pour aller déjeuner dans un restaurant des environs de Paris, pour que je donne mes impressions de voyage. J’entrai directement dans ce langage nouveau, cette simplicité, cette dureté et cette solitude qui m’apportaient des rêves insolites. L’amitié fut sans faille, fidèle et dure comme un cristal. »

«  C’est à la même époque, 1935, que j’ai connu Giraudoux, Valéry, approuvait cette amitié (..) Mais c’est – sans que cela ait rien de choquant – que j’ai connu et vu chacun de ces trois hommes pendant la même période. »

«  D’habitude, nous nous racontions nos joies et nos difficulté de création. Giraudoux était un homme complexé, malheureux, mal à l’aise ans sa vie. Lorsqu’il se confiait, rarement, c’était toujours les yeux fermés, mais on ne pouvait rien pour lui. Même ses succès ne lui apportaient pas le bonheur. A cette époque on ne parlait pas de psychanalyse, mais depuis j’y ai toujours pensé.

Je crois que seuls les voyages qu’il multipliait comme envoyé du quai d’Orsay, en lui apportant la liberté, le rendaient à lui-même et à sa fantaisie. »

 

Jeanne se montre amoureuse autant qu’elle peu l’être. Jean Giraudoux la ramène vers la vie.

Jean-Giraudoux.jpg
Hippolyte Jean Giraudoux  écrivain et  diplomate, est né le 29 octobre 1882 à Bellac en Haute-Vienne, il décéde le 31 janvier 1944 à Paris.

Elle s’attache à lui plus qu’elle ne peut s’attacher à un saint-John Perse dont elle sent bien qu’il n’a pas besoin d’elle. Pour l’auteur d’anabase, comme pour elle, leur liaison est pur divertissement.

 

Jeanne aime ne pas annoncer où elle va, ni avec qui elle part… jalouse de garder sa vis secrète même pour celui qu’elle convoite, elle ne se prive pas de voyager seule. Sut «  Ile de France » elle fait un autre voyage au Canada, et aux Etats-Unis… D’autre part, sans qu’elle s’en explique, il lui est impossible d’accepter que Giraudoux n’ait besoin d’elle à tout instant, elle souhaiterait qu’il se libère de son mariage… et qu’il partage son existence quotidienne. Cela ne pouvant se faire, elle décide de rompre :

«  … ta présence n’est que le fin contour d’une absence démesurée. Tu aurais pu m’adoucir l’une par l’autre. Tu ne l’as pas voulu. Tu as laissé à nos éloignements leur rigueur, tes retours ont manqué d’harmonie. Je t’avais rêvé, je ne te juge pas. Je renonce à ce bonheur  en coup de poing, je ne veux plus te revoir… »… Cette lettre que Jeanne a remise elle-même à Jean Giraudoux..  « comprenant ce qu’elle contenait, n’en acceptant pas l’idée, il a déchiré cette lettre, sans la lire. »

Voir les commentaires

Mort de Marilyn Monroe

Publié le par Perceval

Le 5 août 1962:

Daily-News-marilyn-monroe-morte.jpg  Marylin-la-N-republique.JPG

 

 Consternation à Hollywood et chez tous les cinéphiles : Marilyn Monroe (de son vrai nom Norma Jean Baker Mortensen) vient de mourir d'une forte dose de barbituriques, à l'âge de 36 ans.

Elle a connu des débuts plus que modestes au cinéma, et s'est retrouvée sans travail. C'est au cours de cette période qu'elle pose nue pour un calendrier ; elle reçoit 50$ pour ses services, alors que la compagnie qui publie le calendrier réalisera un profit de 750.000$ grâce à la vente d'un million de copies. Elle signe un nouveau contrat avec la Fox en 1950, et dès lors son ascension vers la célébrité sera rapide. Au moment où elle épouse l'étoile du base-ball Joe DiMaggio en 1954, elle est devenue la plus grosse attraction du box-office et le nouveau sex-symbol de Hollywood.

Parmi ses films les plus fameux, mentionnons The Seven Year Itch, le long métrage qui est à l'origine de la célèbre photo de Marilyn sur une grille de métro, Bus Stop, The Prince and the Showgirl, aux côtés de Laurence Olivier, Gentlemen Prefer Blondes et Some Like it Hot.

Elle avait de grandes difficultés dans ses relations amoureuses... et dans le tournage du film "Something Got to Give" de George Cukor.Son dernier film, The Misfits (1961) a été aussi le dernier de Clark Gable, qui est décédé peu après le tournage. Marilyn Monroe est alors aux prises avec de fréquentes dépressions, et ses visites chez le psychiatre sont quotidiennes.
 

L'enquête conclura au suicide par barbituriques mais certains émettront des doutes quant aux circonstances de sa mort.


marilyn-monroe-john-fitzgerald-kennedy.jpg

Marilyn Monroe l'espiègle et John Kennedy

 marylin-amy_newsweek0802_2.jpg


***

La star et l'intello.

Voir: l'article - 28/03/12 - La star et l'intello. - En janvier 1951, Marilyn monroe rencontre pour la première fois le dramaturge Arthur Miller. Ils se connaissent, sont complices. Miller est…

Voir les commentaires