Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

John White Alexander (1856 - 1915) -1/2-

Publié le par Perceval

Avant de quitter ce XIXème siècle qui s'étend jusqu'en 14... Un peintre qui reste dans cette esthétique du portrait bourgeois, avec une pointe moderne ...

John-White-Alexander--1856-1915--A-Rose.jpg John_White_Alexander-2.jpg John-White-Alexander--1856-1915--Young-Woman-Arranging-Her-.jpg

John_White_Alexander-0.jpg

John White Alexander (1856 - 1915) est un illustrateur et peintre Américain, connu en particulier pour ses portraits... Orphelin dès son enfance, il devient garçon-télégraphe à Pittsburgh. Puis remarqué par ses dessins, à 19ans il devient illustrateur et caricaturiste politique, pour le magazine Harper's Weekly (1875) en même temps que Joseph Pennell, Howard Pyle,Edwin Austin Abbey et autres célèbres illustrateurs américains. Après ces 2 ans d'apprentissage et d'acquis, il navigue vers l'Europe.  .

John_White_Alexander-Au-piano---Portrait-d-Helene-Hopekir.jpgEn 1877, il suit une formation en art à Paris, puis à Munich. En 1878, il rejoint une communauté de peintres américains établie en Bavière. Le groupe voyage en Italie l'année suivante et Alexander John se lie d'amitié avec James McNeill Whistler et Henry James. Il revient à New York en 1881 pour travailler pour Harper's et pour Princeton en tant que professeur de dessin.

Il habite Paris de 1890 à 1901, fréquente Rodin, H. James, O. Wilde ou Mirbeau, et y est en contact avec le Symbolisme et l’Art nouveau (cf : Isabelle et le pot de basilic, 1897)

jwa-Mrs-John-White-Alexander-1902.jpgIl devient un portraitiste à la mode de la haute société. En 1893 sa première exposition au Salon de Paris, celles de l'Exposition Internationale Carnegie et du Salon des Peintres Graveurs et Sculpteurs sont d'éclatants succès. S'ensuit l'élection immédiate  de l'artiste à la Société Nationale des Beaux-Arts, moment à partir duquel de nombreux honneurs lui sont accordés. À partir de 1895, on lui commande une série de murales pour la Bibliothèque du Congrès à Washington D.C., s'ensuit de nombreuses commandes tant pour des peintures murales que pour des portraits. Il meurt le 31 mai 1915 à New York.

John White Alexander a épousé Elizabeth Alexander Alexander, à qui il avait été présenté en partie à cause de leur nom de famille commun. Elizabeth est la fille de James Waddell Alexander, président de l'Equitable Life Assurance Society au moment du scandale Hyde Ball. Le couple eut un enfant, le mathématicien James Waddell Alexander II. 

John_White_Alexander-Evolution-of-the-Book-medieval-scribes.jpg


Voir les commentaires

La Femme sur le chemin d'éveil de Perceval

Publié le par Perceval

Je commence "fort" cette année 2014... Disons, que je révise mes fondamentaux ... 

le-saint-graal.jpg

 

 

Le chevalier part délivrer « La belle »... C'est le début d'une quête, la mise en mouvement du masculin de l'être, qui « entend » -(1) - l'appel du Féminin.

Il doit d'abord traverser la forêt inextricable de son histoire personnelle, en restant connecté à l'objet de sa quête : la coupe, le joyau pur, inaltérable qui recèle la réponse au « qui suis-je ».

Il faudra affronter des terres inexplorées d'un royaume intérieur. C'est en réponse au désir du héros, que la femme-fée, va l'attirer vers le Centre... Le mythe ou le conte reprend en mots, cet appel désirant du féminin enfoui. La femme est l'initiatrice.

(1) en fait, il conscientise par le mental, c'est ce que je suis en train de faire !

*****

image045.jpgLa femme - partenaire semblable à lui– va assumer et représenter un aspect de l'' âme parfaite '… Ainsi, sa noblesse, faite de beauté et de vertu, est pour l'homme comme une révélation de sa propre essence infinie, donc de ce qu'il "veut être". Il veut l'être parce qu'il "l'est", comme « Elle » l'est.

Ce vis à vis féminin ( ou masculin – à l'inverse -...) permet de symboliser et comprendre par l'imagination l'idéal d'unité que le couple peut représenter dans le conte. Le roi, ou le royaume prospère, sera – lui - le signe d'une maîtrise et d'une bonne gouvernance de ses émotions, de sa volonté et de son intelligence.

C'est ainsi que, sur le chemin de Perceval, quelques femmes ( moins que pour d'autres … ! ), l'accompagnent, au cours de sa quête ...

*****

la-dame-a-la-licorne-la-tente-le-desirL'homme, comme Perceval, n’est pas toujours capable de reconnaître l'anima ( cette image du féminin, ou du désir qu'il a du féminin) : il la rudoie avec la Demoiselle du pavillon.


Blanchefleur : Peut-être plus femme « réelle », qu'Anima... Après avoir quitté sa mère pour s’engager dans le monde, et après avoir été fait chevalier, il est naturel qu’il rencontre la femme réelle. Cependant, elle symbolise l'union des principes, l'ouverture ( réelle, intentionnée et attentive) à l'autre... Elle est l'Absolu féminin, et le double de Perceval. 

Nièce de Gorneman de Gordant. Elle est la maîtresse du château de Beaurepaire que Perceval libère du siège que lui imposait Anguingueron. Elle devient l’amie de Perceval. Elle est l'objet de sa longue contemplation d'une goutte de sang dans la neige...

Edwin-Austin-Abbey-The-Quest-of-the-Holy-Grail.JPG

 

La porteuse du Graal : Elle est véritablement l'anima, la médiatrice vers des contenus inconscients. Elle propose un effort supérieur d'attention ( l'homme ne vit pas que de pain ...) … A la clef, une énigme à déchiffrer ...


La Demoiselle en pleurs devant son ami, décapité par l’Orgueilleux de la lande. Elle représente, la parcelle divine qui se lamente de ce que l'harmonie mystique n'a pu être réalisée. C'est elle qui révèle à Perceval, son nom.  



Voir les commentaires

Paris 1900-2013 en photos

Publié le par Perceval

A droite, une photographie prise au début du siècle dernier ; à gauche, le même point de vue, photographié en 2013. 

En promenant la poignée rouge, vous pouvez scruter la multitude de petits changements qui se sont produits dans l'intervalle. Sur ce site: ICI


Paris-1914-2013-copie-1.jpg

Voir les commentaires

2014: Une Bonne Année ...

Publié le par Perceval

«Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté» Alain

  • L'Afrique... ce sera moins pire. Une classe moyenne est en plein essor, 150 millions de personnes aujourd’hui, 300 millions dans dix ans, sauf accident de l’Histoire.
  • Aux Nations Unies, le président américain a sérié ses priorités : un accord de paix israélo-palestinien, un accord sur le nucléaire iranien et une solution négociée pour sortir du conflit syrien.
  • La Chine reste sur sa lancée … Une paix intérieure apparente qui ne met pas le régime à l’abri de nouveaux débordements...
  • Un Euro-scepticisme fort (score attendu : 25% ..!), mais l'Europe passe …
  • Il y a en Europe 33 millions de chômeurs, mais aussi 23 millions de PME...
  • Le climat des affaires a continué de s'améliorer en septembre en France, gagnant trois points sur un mois, indique l'Insee.
  • La courbe du chômage des jeunes, en France, s'est déjà retournée cet été.
  • La Russie effraye encore, mais elle s'isole.
  • « Sans le respect de la vie privée, il n’y a pas de liberté de parole ou d’opinion, et donc pas de démocratie. Sans le respect de la souveraineté d’une nation, il n’y a pas de base pour des relations appropriées entre les pays » Les Etats adopteront une gouvernance de la cybersurveillance.
  • L’Iran cherche à se réconcilier avec les États-Unis.
  • L'islam politique s'affaiblit dans la tourmente des printemps arabes
  • Crise oblige : On pondérera l’équilibre entre Etat et marché ; on limitera certains excès et on corrigera les distorsions macroéconomiques.
  • Nous sommes encore au début d’un raz de marée de grands changements technologiques.
Pierre Rabhi philosophe-optimiste-et-militant

Mais .... Attention:

Le-grand-marche-transatlantique.jpg

Voir les commentaires

Avant 1914: La belle époque... - 3 -

Publié le par Perceval

Carte-Voeux-1914-Allemande.jpg Carte-Voeux-1913-Allemande.jpg

 

Carte-Voeux-belle-epoque-1900-1914---1913.jpg Parmi ces militants isolés de la paix, il y avait Jean Jaurès (1859-1914), mais si seul face à la montée des périls ! Et si souvent calomnié, par l’entremise conjuguée et complice du pouvoir et de la presse. L’urgent était de le faire taire, lui qui dès 1912 s’exclamait à la Chambre des députés, dont il était un des principaux rhéteurs : « Que ferons-nous pour échapper à cette épouvante ?». Et auquel répondait l’écrivain, « poète » et sous-préfet Franc-Nohain (1872-1934) dans l’Echo de Paris du 13 mars 1913 : 

bonne_annee_1914.jpg

« La France parle, taisez-vous, Monsieur Jaurès ! ». Même Charles Péguy, son ancien ami, lançait des appels au meurtre ! En France, il fallait en quelque sorte purger la défaite de 1870 et reconquérir l’Alsace-Lorraine.


 Fin 1913 : les petites nations des Balkans abandonne leur union qu faisait leur force, contre l’Empire ottoman et la menace autrichienne,ils se retrouvent divisés et affaiblis. La Bulgarie, s’estimant trahie, décide de rejoindre la Triplice ; Grèce, Serbie et Roumanie, au contraire, se rapprochèrent de la Triple Entente.

En France, le 2 décembre 1913, les députés commencent à discuter le budget pour l’année 1914, Barthou propose alors le lancement d’un emprunt d’un milliard, destiné à combler le déficit. Cependant, cette proposition est rejetée et le président du conseil est contraint de démissionner. Poincaré décide de confier au radical-socialiste Gaston Doumergue la charge de président du conseil.  

 Bonne-annee-1900.jpg

Voir les commentaires

Avant 1914: La belle époque... - 2 -

Publié le par Perceval

Carte-Voeux-1914---1.JPGAvant 14, le monde paraissait stable et surtout prévisible, avec ses codes sociaux, ses inégalités et aussi ses certitudes.

Et, en même temps, planait un vent d'optimisme, par les œuvres émancipatrices de la civilisation qui s'offraient au regard de chacun...

« La fin du XIXe siècle est une période qui couronne un siècle de prodigieux efforts scientifiques et économiques, ère nouvelle dont les savants et les philosophes prophétisent la grandeur, dont les réalités dépasseront nos rêves et nos imaginations  » :  Actes préparatoires de l'Exposition universelle de 1900Carte-Voeux-allemande-1913.jpg

Le terme de « belle époque », évoque d'ailleurs de la part des historiens, une certaine nostalgie d'un paradis perdu de 1913...

La période 1870-1913 a vu l'apparition de la photographie, le cinéma, l'automobile, le téléphone, la radio, les rotatives, le Pétrole, les « grandes vitesses », Les Banques en Réseau, et toutes les "machines à ..." en général : la machine à écrire, la machine à coudre, la machine à laver ...etc

Carte-Voeux-1911-Allemande.jpg Le-cochon-de-1909-marche-sur-l-or--craignant-le-fouet.jpg
carte_postale_humour_guillaume_II_invalides-la-triple-enten.jpg dessin-sur-carte-voeux-ancienne-coloniale-reduit.png

Pourtant, les aventures coloniales des États européens antagonistes et l’exacerbation des patriotismes revanchards et cocardiers, préfiguraient le pire.bonne_annee_1914-2.jpg

 

 

En 1913, peu nombreux étaient ceux qui étaient lucides. Encore plus clairsemés étaient les rangs de ceux qui entrevoyaient dans cette guerre attendue – presque espérée – contre l’Allemagne, une marche irréversible et suicidaire.

 

 

Ce bouleversement qui se profilait allait tout chambouler de fond en comble, y compris la façon de penser l’art, les sciences et la littérature…  

 

Voir les commentaires

Avant 1914: La belle époque... - 1 -

Publié le par Perceval

belle-epoque-Sem.jpg

Le terme de « belle époque » est créé après la Première Guerre Mondiale pour évoquer la période qui s’étend d’environ 1890 à 1914 en Europe. 

sem_Anna-de-Noailles-et-Marcel-Proust.jpg
de Sem: Proust et Anna de Noailles

 

 

Avant 1914, de plus en plus d'européens vivent de mieux en mieux car il y a beaucoup d'inventions (cafés, spectacles, voitures, avions, loisirs, bals...). Cette époque voit un réel épanouissement social et culturel des populations européennes, favorisé par le contexte politique, économique et social... L'esprit de l'époque est optimiste et insouciant ...

 Sem-la-mode-Eve-lavalliere-dans-une-robe-de-Poiret.jpg

Pourtant, l'Europe est en crise ... Les dirigeants semblent méconnaitre la situation réelle des états européens, notamment sur le plan diplomatique... Les pays d'Europe se jalousent, les grandes puissances se partagent le monde (empires coloniaux anglais et français, les autres se partageant les miettes). La France, elle, veut se venger de l'Allemagne et récupérer l'Alsace et la Lorraine (guerre franco-prussienne de 1870).

De nombreux européens sont par ailleurs exclus de «la belle époque» dans la mesure où cette dernière ne bouleverse pas leur mode de vie ...

 

Sem (la mode):  Eve Lavalliere dans une robe de Poiret

 

 

 

 

*****

Carte de voeux

Carte-Voeux-belle-epoque-1900-1914---carte_voeux_1895_dill.jpg Carte-Voeux-belle-epoque-1900-1914---carte_voeux_uzanne_19.jpg
Carte-Voeux-belle-epoque-1900-1914---uzanne_1896.jpg Carte-Voeux-belle-epoque-1900-1914---2.jpg

Voir les commentaires

Nicoletta Ceccoli: Les filles ne pleurent plus...

Publié le par Perceval

 Nicoletta-Ceccoli--99.jpg

 

Nicoletta Ceccoli est née en 1973, et vit toujours en République de Saint-Marin.

Nicoletta-Ceccoli--7.jpg Nicoletta-Ceccoli--cecilia.jpg
Nicoletta-Ceccoli--tempted-big.jpg Nicoletta-Ceccoli--toyland.jpg

 

Interview:

Les personnages de mes illustrations reflètent mon alter ego. Cependant, l'idée de départ ne naît pas d'une expérience personnelle, d'ailleurs quand la peinture est terminée, je me rends compte alors comme l'idée a évolué à partir de mes propres sentiments. Le processus inconscient en œuvre est comme dans un rêve...

Mes filles sont toutes un peu Alice, aux prises avec leur corps qui change, dans un monde qui est lui-même en métamorphose. Wonderland est le lieu de tous les sentiments et des émotions, au-delà des règles et des conventions. Le cours normal des choses est renversé, et c'est en traversant nos rêves que nous découvrons notre identité.

Mes personnages, jouets et poupées expriment franchement la cruauté, la solitude et la fragilité, et en même temps, la beauté et la folie. Mon travail parle le langage de la douceur de l'enfance, mais avec un côté sombre qui tahit mes angoisses les plus profondes.

Nicoletta-Ceccoli--Heads-or-Tails.jpg Nicoletta-Ceccoli--alice.jpg
Nicoletta-Ceccoli--letting-go.jpg Nicoletta-Ceccoli--3.jpg

Souvent mes histoires parlent du mystère de l'adolescence. Le passage de l'enfance à l'âge adulte, lorsque l'innocence disparaît et donne l'idée de péché.

Il y a un sentiment de culpabilité qui plane au-dessus de tout, un murmure d'inquiétude dans un monde enrobé de sucre, de plaisir et de satiété

Nicoletta-Ceccoli--2.jpg Nicoletta-Ceccoli--tower-2.jpg
Nicoletta-Ceccoli--5.jpg Nicoletta-Ceccoli--glace.jpg

Ce qui m’intéresse dans la mythologie, c'est sa fantaisie irrépressible, la question de la métamorphose des créatures de ce monde et l'humanisation de toutes choses.

 Nicoletta-Ceccoli--serpent-de-mer.jpg

 

*****


*****

Voir les commentaires

1901- Nativité

Publié le par Perceval

Newport, Rhode Island, 1901. The Manger by Gertrude Käsebi
Nativité: Newport, Rhode Island, 1901. "The Manger" by Gertrude Käsebier

Gertrude Käsebier ( 1852-1934) est l'une des plus influentes photographes américaines du xxe siècle

Autoportrait-de-Gertrude-Kasebier-1899.jpg Adolf-de-Meyer-Portrait-de-Gertrude-Kasebier-1905.jpg
Autoportrait de Gertrude Käsebier 1899 Adolf de Meyer Portrait de Gertrude Käsebier 1905
Gertrude-Kasebier-Rose-O-Neill---illustrateur-et-createur.jpg Gertrude-Kasebier-Evelyn-Nesbit--1903.jpg
Gertrude Käsebier:  Rose O'Neill , illustratrice et créatrice de la poupée "Kewpie" 1907 Gertrude Käsebier - Evelyn Nesbit, 1903 -


Voir les commentaires

Et si, c'était une fille ...?

Publié le par Perceval

 

Voir les commentaires