Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zinaida Gippius et le trio érotique -2/4-

Publié le par Perceval

Gippius aimait confondre l'identité de genre. Elle passait d'un style très féminin, au travestissement masculin. Gippius a utilisé des pseudonymes masculins pour écrire des critiques et de la poésie …

Leon-Bakst---Zinaida-Gippius.jpg
Leon Bakst - Zinaida Gippius

En 1906, Bakst peint Gippius couchée sur une chaise dans un costume de dandy: mains dans les poches, de longues jambes astucieusement croisés, et dans une pose nettement masculine. Le visage, encadré par une chevelure rouge épaisse, est pâle; sa bouche sensuelle et ses yeux languissants défient le spectateur ... Plus important encore, l'image suggère un dandy « décadent », un travesti aristocratique qui subvertit le système binaire de genre... !

Gippius construit des « triangles érotiques » platoniques, ainsi vers 1890, Akim Volynsky (*), participe à l'un de ces triangles complexes, avec qui le couple Merezhkovsky voyage en Italie.

La fin de siècle en Russie est une période de recherche spirituelle intense qui fusionne les sphères érotiques et religieuses. Selon Gippius, la pratique de la vie chrétienne du « Troisième Testament » serait de convertir l'énergie érotique en une forme spirituelle supérieure.

Cette pratique de la vie repose sur ​​une théorie utopique du triangle érotique qui transcende les sexes dans l'androgynie...

Zinaida-Gippius--Leon-Bakst--1900-.jpg
Zinaida Gippius, Léon Bakst (1900)

Gippius est généralement attirée par les hommes androgynes: « J'aime l'illusion de la possibilité - un soupçon de bisexualité, où chacun semble être à la fois femme et homme. » Elle recherche la possibilité « d'un amour qui transcende ce monde »...

Zinaida Gippius est bisexuelle. A la fin des années 1890 - début des années 1900, elle a - en particulier - une liaison avec une baronne allemande Elisabeth von Overbeck, qui a collaboré avec Merezhkovskys en tant que compositrice. Gippius a consacré plusieurs poèmes à la baronne...

Tout cela peut sembler aujourd'hui, relever du phantasme et non de la vie réelle, pourtant, cette période permit des pratiques de vie expérimentales et utopiques dans une petite coterie des premiers modernistes russes.

 

(*) Volynsky, Akim (1865-1926). Critique russe de danse, historien de l'art, et directeur de l'école de ballet.

 

   
Gippius-et-Akim-Volynsky--1890-.jpg Gippius et Akim Volynsky (1890)


Commenter cet article