Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une « american girl » en Italie: Ruth Orkin

Publié le par Perceval

La photo de Ruth Orkin, la plus connue est celle-ci : « American Girl in Italy » prise en 1951 :

 Ruth Orkin. American girl in italy

Ruth Orkin se trouve en Italie, elle voyage « en sac à dos », et rencontre dans un sombre hôtel de Florence, Jinx Allen ( appelée Ninalee Craig ), une compatriote qui  voyage de la même façon. Orkin a l’idée d’une série de photo dans la ville. De cette série de clichés : celui de la jeune femme traversant une horde de machos italiens reste la plus connue.

Des années plus tard, on questionna Jinx Allen, si elle avait senti une agressivité chez les hommes. Elle expliqua que l’Italie sortant de la guerre, la plupart des hommes étaient sans emploi et qu’il n’était nullement dans l’esprit du moindre d’entre eux de se montrer agressif.

Cependant, on distingue aisément les traces de tensions dans la moue de cette élégante jeune femme, devant les attitudes triviales des « mâles ». Ils sont nombreux, et sensiblement différents ( culturellement, socialement …). Cette photo met en scène, une sorte de rituel de la « représentation des relations entre les sexes »...

Max-Perissi-American-Girl-in-Italy

Max Perissi a fait le même sujet, au même endroit, en 1991 ( la Piazza della Repubblica, Firenze).

 

 

D’autres photos moins connues du périple à Florence : Jinx Allen fait du shopping dans les marchés, elle affronte le croisement des trafics , elle monte sur un chariot et flirte à une terrasse de café.

La photographie de rue, offre souvent une « mise en scène ». Elle se situe dans le temps, et nous plonge dans l'actualité d'une histoire.

ruth Orkin Girl in Italy ruth-orkin-negotiatingwithshopkeeper
Ruth Orkin’s American Girl Ruth Orkin’s American Girl 2

 

Ruth  Orkin, née en 1921 à Boston, Massachussetts, célèbre photographe américaine, est la fille de Mary Ruby, actrice du cinéma muet. Ruth Orkin a l’esprit d’aventure. A  l’âge de 17 ans, elle traverse les Etats-Unis d’Est en Ouest à bicyclette et en autostop. De Los Angeles à New York, elle prend des photos tout le long de son voyage.

Ruth-Orkin-par-Morris-Engels.jpg
Ruth Orkin

 Plus tard, elle s’installe à New York et photographie les festivals de musique d’été de Tanglewood et perfectionne son art dans les boîtes de nuit. Elle rejoint la Photo League et devient photojournaliste.

En 1951, elle part en mission en Israël pour le magazine Life. De là, elle se rend en Italie, à Florence.

A son retour à New York, Orkin épouse le photographe et cinéaste Morris Engel. Ensemble, ils produisent deux longs métrages, dont le classique :"Le Petit fugitif" qui est nominé pour un Academy Award en 1953. De leur appartement de New York avec vue sur Central Park, Orkin photographié marathons, des défilés, des concerts, des démonstrations, et la beauté des saisons changeantes. Ces photographies ont fait l'objet de deux ouvrages largement acclamé, "Un monde à travers ma fenêtre» et «plus de photos de ma fenêtre." Après un long combat contre le cancer, Orkin décède le 16 janvier 1985 dans son appartement à New-York.

Commenter cet article

Anis 10/11/2012 09:48

Je ne la connaissais pas et les photos sont très intéressantes, avec une sorte de ressort dramatique.

Perceval 10/11/2012 10:43



La photo de rue, exprime toujours une narration .



iloucat 02/11/2012 08:18

Vous me mettez encore l'eau à la bouche .Je viens de terminer la biographie de Lee Miller et me suis plongée pendant un moment dans son oeuvre avec passion.Je suis émerveillée par le talent et le
nombre de femmes photographesC'est un monde que je découvre et qui me fascine

Perceval 02/11/2012 09:58



Plus que la peinture, la photo attrape le temps... elle fixe sur le papier, sur l'écran un morceau d'histoire, à travers un regard... Un regard de femme, ici.


C'est vrai, c'est fascinant d'utiliser les yeux d'un(e) autre...