Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un « œil d'homme » coupable ?

Publié le par Perceval

« Une des phrases du XXe siècle aux conséquences les plus déplorables : "On ne naît pas femme, on le devient." Non certes parce qu'elle est fausse, mais parce qu'elle suggère que l'homme, lui, serait créé et non façonné. Idée aberrante que véhiculent mille autres perles beauvoiriennes moins souvent citées, ainsi : "La dispute durera tant que les hommes et les femmes ne se reconnaîtront pas comme des semblables, c'est-à-dire tant que se perpétuera la féminité en tant que telle. » N. Huston

Pour résumer, Nancy Huston ( née en 1953, ) défend ce qui me semble être une évidence : « Si la femme est l’égale de l’homme, elle n’en est pas moins différente par nature. ».

A raison, me semble t-il, il y a séparation de contenu entre sexe et genre, les deux étant pourtant liés.

nancy-huston-regard-genre.JPG

Cependant, après la lecture de « Reflets dans un œil d'homme », si je ressens douloureusement le parcours de la beauté bafouée, il ne me semble pas que ce scénario soit une fatalité … Enfin, je l'espère.

« Des yeux masculins regardent un corps féminin : immense paradigme de notre espèce. » Ce sont les premiers mots du livre : le reste n'est alors qu'une descente aux enfers … ! Les biographies tragiques de Jean Seberg et Nelly Arcan illustrent cette charge. Si une femme, sera toujours une proie, et l'homme un chasseur... Me faut-il arracher cet œil qui fait scandale ?

jean-seberg---romain-Gary.jpg nelly-Arcan.jpg
Romain Gary et Jean Seberg Nelly Arcan: philosophe nihiliste.


Suis-je coupable, puisqu’en effet je reconnais que mon regard est capté par la beauté des femmes, qu'il peut transformer l'autre en objet... ? J'en reconnais les travers, qui fait qu'envahi par la seule volonté de voir, l'homme devient voyeur. Il n'est plus nourri que d'une représentation fantasmée de la femme …

Nancy-Huston-1.jpg

« Les hommes ont une prédisposition innée à désirer les femmes par le regard, et les femmes se sont toujours complu dans ce regard parce qu’il préparait leur fécondation. »

Ne suis-je qu'un mammifère irresponsable ? Programmé : « Si l'homo sapiens femelle cherche un mâle pour la féconder » et surtout pour prendre soin d’elle et de ses enfants; et si -alors que ce n'est plus aujourd'hui l'objet - elle utilise les déclencheurs que sa beauté lui fournit pour capter le mâle le plus apte ( et tous les autres autour ..!).

J'aimerais demander à « la belle » Nancy Huston, ce que je dois faire de mon regard... Ce que je dois faire de la beauté des femmes-images ( photos, pentures...) ?

Serait-il préférable, pour une femme, d'être sinon laide, du moins « pas très belle » ?


Commenter cet article

Anis 19/01/2013 14:29

Ne dit-on pas que l'arbre cache la forêt ?

Perceval 19/01/2013 16:04



Je suis rassuré ! :-)


Mais... Reconnaissons que la photo, la peinture de 'nu'... n'est pas anodine. Il se passe quelque chose, là... qui n'est pas de l'ordre de l'agression, mais du "caché-montré",
"interdit-impudique" ... J Kelen ( La déesse nue ) parle d'un certain mystère... objet de l'article qui suit



Anis 19/01/2013 11:10

Et puis une chose tout de même : une minorité de femmes eut le courage et la volonté de se lever contre la société patriarcale. Quelques hommes les aidèrent même s'ils furent peu nombreux. Tous les
hommes ne sont pas des séducteurs au charme puissant qui font tomber dans leurs bras musclés les damoiselles, certains ne sont ni beaux, ni forts, ni puissants parfois seuls et maladroits.

Perceval 19/01/2013 14:24



Oui... Ne sont-ils pas largement majoritaires ...? :-)



Anis 19/01/2013 11:04

Il me semble que la confusion des uns et des autres vient de ce que l'on confond un système patriarcal et ses individus. Tous les hommes ne font pas des femmes des objets mais un système si. Des
hommes autant que des femmes s'y soumettent mais d'autres non. Il appartient aux deux genres de lutter contre cet asservissement des uns et des autres. Tout homme ne naît pas coupable parce qu'il
est homme. Heureusement, j'ai beaucoup d'amis qui aiment et respectent les femmes, compagnes ou amies. Les femmes aussi aiment la beauté des femmes. Beauvoir dénonçait une aliénation sociale, elle
ne dénonçait pas les hommes. je crois que Nancy Huston s'égare un peu. Peut-être est-ce parce qu'elle est une très belle femme "Vieillissante", et que son changement de statut par la vieillesse
devient douloureux ? je tends à le penser. Gardez votre oeil. il fait un très beau travail dans ce blog.

Perceval 19/01/2013 14:22



Merci ... Je pense que Nancy Huston pose une bonne question, et chaque artiste et chaque "spectateur-voyeur" aussi, devrait se la poser. Cependant, elle semble vouloir véritablement culpabiliser
ce type de regard... Et les exemples qu'elle prend sont tous dramatiques, et accusent manifestement ce regard masculin en général... Je pense que Nancy Huston a du souffrir d'être belle; cela
doit bien sûr arriver ...!