Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TCHAïKOVSKI , DEBUSSY et la Dame de Pique

Publié le par Perceval

Debussy et Tchaikovski, ont un point commun : une dame…

La dame de pique !

 

Pyotr-Ilyich-Tchaikovsky.jpgEn 1876, la dame découvre en concert les œuvres de Tchaïkovski. Séduite par le talent du compositeur, elle lui passe plusieurs commandes que Tchaïkovski honore sans délai. Cela inaugure une importante correspondance avec cette veuve fortunée, mère de 11 enfants qui aime jouer de la musique, fait donner des cours à ses enfants, et engage régulièrement de jeunes musiciens pour organiser la vie musicale de sa maison. En 1879, ce sera Claude Debussy.

Du 9 mars au 7 avril 1878 Tchaïkovski est à Montreux. Il dédicace sa Quatrième symphonie à Nadejda von Meck.

En 1890  Nadejda von Meck suspend la pension en raison de difficultés financières, mais elle suspend également toute correspondance. Elle ne vient pas de découvrir l’homosexualité de Tchaïkovski, mais - surtout - elle vient de lire le livret de la «  Dame de Pique » !

 

Nadezhda_von_Meck-copie-1.jpegNadejda Filaretovna von Meck  (1831-1894) est une veuve russe fortunée connue pour avoir été la mécène de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Elle apporta également son soutien financier à Nikolaï Rubinstein et Claude Debussy qu'elle engagera comme professeur de musique de ses enfants.

 

- 1876 : commence un échange épistolaire dans lequel se manifeste l'admiration et l'affection platonique de la baronne. Tchaïkovski lui répond avec une prévenance non dénuée d'intéressement.

 

« Très vite Madame von Meck consent à lui verser une rente mensuelle, la condition étant de se contenter pour tous deux de cette seule relation épistolaire. Elle met ses propriétés dans toute l'Europe à la disposition du compositeur, s'éclipsant juste avant son arrivée. Cette idylle insolite et intemporelle va durer près de quinze ans. Une ou deux fois, ils s'observeront de loin à l'occasion d'un concert ou d'une rencontre fortuite, mais jamais ne se parleront. En 1884, la baronne arrange le mariage de son fils Nicolas, dit Kolia, avec Anna Davydov, une nièce de Tchaïkovski, comme si cette union des deux familles consacrait une sorte de fusion sentimentale entre elle et Tchaïkovski. »

 

D'abord elle apprend les tendances homosexuelles du compositeur, peut-être est-elle blessée dans sa fierté de femme ? Puis elle se rend compte de l’intéressement du compositeur… Elle écrit le 13 septembre 1890 à Tchaïkovski que des revers de fortune l'empêchent désormais de lui verser la pension qu'elle lui allouait. La rupture est définitive.

 

Tchaïkovski meurt le 25 octobre 1893. Nadejda von Meck ne lui survit que quelques mois, s'éteignant à Nice le 14 janvier 1894.

Commenter cet article

Evy 04/04/2012 16:55

Elle et morte presque en même temps bonne fin de journée bisous evy

Perceval 06/04/2012 09:26



Coincidence ...?