Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Talleyrand et les femmes -2-

Publié le par Perceval

 

Madame de Stael 2Madame de Staël fait la connaissance de Talleyrand en 1788, grâce à son ami, Louis Comte de Narbonne son amant. Elle est ambassadrice de Suède par son mari de Stael , et Talleyrand comprend vite qu’elle peut lui être utile.

Talleyrand, - aidé de Germaine de Staël, avec qui il a une brève aventure - quitte Paris le 10 septembre 1792, avec le prétexte bien calculé d'une mission diplomatique à Londres … Un peu plus tard, on découvre dans « l'Armoire de fer » deux pièces, datées des 20 avril et 3 mai 1791, prouvant des relations secrètes entre l'ancien évêque d'Autun et Louis XVI. Ce qui aboutit à ce que Le 6 décembre 1792, la Commune de Paris ordonne l'arrestation du sieur Talleyrand, ci-devant évêque d'Autun.

Talleyrand s'est installé à Kensington Square. Les massacres de septembre annoncent la terreur, il reste à Londres.

TALLEYRAND-Charles-Maurice.jpeg

Talleyrand corrige les épreuves du roman Adèle de Sénange, la première oeuvre de Madame de Flahaut. Le 28 janvier 1794, Talleyrand reçoit l'ordre de quitter l'Angleterre.

Le 2 mars 1794, Talleyrand s'embarque pour l'Amérique sur le "William Penn" qui lève l'ancre le 3. La traversée dure 38 jours. Il se fait conduire à Philadelphie.

En Amérique, Talleyrand  Don Juan, grand, blond et blanc incorrigible s’affiche avec une belle noire, au grand scandale de la société de Philadelphie .Il en profite pour faire des affaires.

 

Madame de Staël, lui prête de l’argent , intervient auprès de Barras, et le fait rayer de la liste des émigrés .

Il revient  en 1796  par Hambourg  où il retrouve  Mme de Flahaut qui l'évite : en effet, elle a un soupirant , dont elle compte bien se faire épouser : M. de Souza, ambassadeur du Portugal au Danemark.

Aurore de Bellegarde, une Marianne savoyarde
Aurore de Bellegarde, une Marianne savoyarde

A son retour d’exil, il va chez une vieille amie  la comtesse de Boufflers, pour lui demander de l’aide. Il retrouve les amis et fréquente assiduement le salon des dames de Bellegarde chez qui il trouve la discrétion, l’affection et la détente.

Grâce à Germaine, il noue des relations avec le « directeur » Barras.

Le 16 juillet 1797 il est nommé ministre des relations extérieures du Directoire en remplacement de Charles Delacroix, dont il est l'amant de sa femme ( son fils Eugène ( né le 26 avril 1798) a été soupçonné d’être le fils de Talleyrand …) .

Talleyrand rencontre Bonaparte, revenu vainqueur de la campagne d'Italie, chacun est fasciné par l'autre et chacun a besoin de l'autre... Talleyrand va projeter Bonaparte sur la scène publique.

Avec la réussite du coup d'état du 18 Brumaire, Bonaparte et Talleyrand s'imposent, l'un nommé premier consul, utilisera l'autre dans son dessein de prendre le pouvoir. Charles-Maurice, ébloui par le Premier Consul, le laisse faire et approuve même avec flagornerie des erreurs flagrantes de politique étrangère.

The-Morning-Of-The-18th-Brumaire-9th-November-1799--Engrave.jpg coup-d-etat-of-18-brumaire-november-10th-1799.jpg
Le matin du 18 Brumaire ( Nov 1799)  Le coup d'état du 18 brumaire

Agnes-de-Buffon.jpg

*****
Selon les mémoires de la  comtesse de Boigne: « Une anecdote peu connue, c'est que monsieur de Talleyrand eut fort le désir d'épouser madame de Buffon. Sa tante, la vicomtesse de Laval, s'employa vivement à cette négociation, sans pouvoir vaincre sa répugnance à devenir la femme d'un évêque. »

 

Commenter cet article