Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicoletta Ceccoli: Les filles ne pleurent plus...

Publié le par Perceval

 Nicoletta-Ceccoli--99.jpg

 

Nicoletta Ceccoli est née en 1973, et vit toujours en République de Saint-Marin.

Nicoletta-Ceccoli--7.jpg Nicoletta-Ceccoli--cecilia.jpg
Nicoletta-Ceccoli--tempted-big.jpg Nicoletta-Ceccoli--toyland.jpg

 

Interview:

Les personnages de mes illustrations reflètent mon alter ego. Cependant, l'idée de départ ne naît pas d'une expérience personnelle, d'ailleurs quand la peinture est terminée, je me rends compte alors comme l'idée a évolué à partir de mes propres sentiments. Le processus inconscient en œuvre est comme dans un rêve...

Mes filles sont toutes un peu Alice, aux prises avec leur corps qui change, dans un monde qui est lui-même en métamorphose. Wonderland est le lieu de tous les sentiments et des émotions, au-delà des règles et des conventions. Le cours normal des choses est renversé, et c'est en traversant nos rêves que nous découvrons notre identité.

Mes personnages, jouets et poupées expriment franchement la cruauté, la solitude et la fragilité, et en même temps, la beauté et la folie. Mon travail parle le langage de la douceur de l'enfance, mais avec un côté sombre qui tahit mes angoisses les plus profondes.

Nicoletta-Ceccoli--Heads-or-Tails.jpg Nicoletta-Ceccoli--alice.jpg
Nicoletta-Ceccoli--letting-go.jpg Nicoletta-Ceccoli--3.jpg

Souvent mes histoires parlent du mystère de l'adolescence. Le passage de l'enfance à l'âge adulte, lorsque l'innocence disparaît et donne l'idée de péché.

Il y a un sentiment de culpabilité qui plane au-dessus de tout, un murmure d'inquiétude dans un monde enrobé de sucre, de plaisir et de satiété

Nicoletta-Ceccoli--2.jpg Nicoletta-Ceccoli--tower-2.jpg
Nicoletta-Ceccoli--5.jpg Nicoletta-Ceccoli--glace.jpg

Ce qui m’intéresse dans la mythologie, c'est sa fantaisie irrépressible, la question de la métamorphose des créatures de ce monde et l'humanisation de toutes choses.

 Nicoletta-Ceccoli--serpent-de-mer.jpg

 

*****


*****

Commenter cet article