Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Miss K. ( 3)

Publié le par Perceval

Toto-koopman-0012.jpgToto Koopman est-elle simplement cette femme, belle et audacieuse, futile.. ?  Ingénue ou perverse  ? qui sait jouer de sa beauté :  Toto dès son plus jeune âge sait s’entourer des personnes les plus influentes de la société.


Sa liaison avec Lord Beaverbrook, le magnat de la presse anglaise, puis avec son fils Max Aitken, sera un épisode scandaleux retentissant … Le fils de Winston Churchill, Randolph, après avoir été son amant, viendra à son secours, à la sortie de Toto du camp de Ravensbruck.

Lord Beaverbrook  Tallulah-Bankhead.jpg
 Lord Beaverbrook  Tallulah Bankhead


Insoumise de naissance, esprit libre et sauvage, polyglotte et cultivée, cette femme, a la force de s’imposer comme le premier mannequin métisse. Miss K. n’a aucun tabou : elle affiche vite sa bisexualité en vivant une passion avec l’actrice américaine Tallulah Bankhead.

Toto-Koopman-33.jpg

Usant et abusant de ses charmes, Toto accumule les liaisons, aussi bien masculines que féminines, collectionnant les scandales d’une société encore trop puritaine pour son esprit libéré. Elle conçoit sa vie comme un jeu romanesque, elle joue avec audace et style. Allure souveraine et yeux bridés de sphinx elle s’habille chez Schiaparelli, après, mannequin-cabine pour une Coco Chanel, e lle s’impose comme la première mannequin métisse à faire la couverture de Vogue. C’est George Hoyningen-Huene, l’un des plus grands photographes de mode des années 30, qui en fera son égérie et lui ouvrira toutes les portes du monde de la mode.

Toto-kopman-41.jpg  Toto-kopman-4.jpg
 Toto-koopman3.jpg  Toto-Koopman-in-Kimono-Gown.jpg


 

 

 

Toto Koopman rencontre Joseph Oppenheimer  à la suite de son implication dans le monde de l'art. Il a aussi peint un autre portrait de Toto vêtue d'une robe bleue en 1938 et il est probable que notre image remonte à une période similaire.Joseph-Oppenheimer-Toto-Koopman.jpg

 

 


Par ailleurs, il est rare de rencontrer des personnes qui sont prêtes à mourir pour un engagement, et miss K en faisait partie. Anti fasciste, elles se rend volontairement en Italie où elle est plusieurs fois arrêtée, relâchée, échappée… Comment a t-elle pu préféré les maquis italiens aux folies parisiennes, jusqu’à découvrir l’enfer des camps de concentration… ?

Commenter cet article

Anis 30/06/2012 13:24

Un très beau parcours de femme et la première mannequin métisse, ce me touche. Toutes ces femmes ont eu le courage, la force, le charme, l'intelligence et la beauté.

Perceval 01/07/2012 08:09



Oui, c'est vrai ...



Evy 28/06/2012 21:11

elle et superbe d'une beauté mais sacrément coquine bonne soirée beau partage bisous evy

Perceval 29/06/2012 07:36



la photographie de l'époque lui donne un caractère froid.. Il semble que ce ne fut pas le cas... Elle était très libre et sincère... Son passage par un camp de concentration,... , sa resistance à
l'oppression..., cela fait que nous aurions du mal, à la ranger parmi les personnes futiles...