Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Martin Heidegerr le maître, et Hannah Arendt...

Publié le par Perceval

Martin Heidegger naît en 1889 dans une famille catholique plus que modeste (son père était sacristain). Élève très brillant et tôt remarqué, il fait ses études secondaires au Lycée jésuite de Constance, puis s'inscrit en 1909 à l'université de Fribourg-en-Brisgau, où il suit pendant quatre semestres un enseignement de théologie catholique (il se destinait alors sans grand enthousiasme à la prêtrise).

C'est grâce à Husserl qu'il est nommé assistant (1919) ; il le demeurera jusqu'en 1923. Pendant cette période, il se met véritablement à étudier la phénoménologie, et noue des relations très fortes avec son maître, qui voit en lui le meilleur de ses élèves. Sa première œuvre importante, Être et Temps, date de 1925-7, c'est aussi à ce moment qu'il rencontre Hannah Arendt, dont il deviendra l'amant jusqu'à son départ pour Fribourg (1928), où il va prendre la succession de son maître Husserl, parti à la retraite .

arendt-heidegger

  • Hannah Arendt naît en 1906 à Hanovre dans une famille juive assimilée fidèlement attachée à la social-démocratie.  
  • En 1924, après avoir passé son " BAC" en candidate libre avec un an d'avance, elle étudie la philosophie, la théologie et la philologie classique aux universités de Marbourg, Fribourg-en-Brisgau et Heidelberg. Élève de Heidegger, de Husserl puis de Karl Jaspers, elle révèle une brillante intelligence et un non-conformisme encore peu commun.
  • En 1925, sa rencontre avec Heidegger sera un évènement majeur de sa vie, tant sur le plan intellectuel que sentimental. Elle est très jeune et voue une admiration sans bornes à son maître, de quinze ans son aîné. Celui-ci, pourtant habitué à conquérir ses étudiantes, tombe  sous le charme. C'est le début d'une relation secrète, passionnée et irraisonnée, qui laissera des traces chez Hannah toute sa vie.

Commencent bientôt des années sombres qui sont, encore aujourd'hui, sources de très violentes polémiques. martin Heidegger ( marqué d'un X )Heidegger prend parti pour le NSDAP en 1932 

 

ici, sur la photo,  au-dessus, de la croix - >

 

 

  Il est élu recteur de l'université de Fribourg en 1933, il prononce un Discours de rectorat qui manifeste son enthousiasme pour le nouveau régime (ou ce qu'il croit en comprendre) ; il appelle les étudiants à voter pour le NSDAP dans un discours sans ambiguïtés. Mais d'un autre côté, il rétablit Husserl dans sa dignité de professeur honoraire, titre qui lui avait été ôté par les nazis à cause de ses origines juives ; il interdit les placards antisémites dans son université et fini t par démissionner le 21 avril 1934, ne conservant plus aucune charge administrative.

Hannah Arendt 1928

 

 

  •  
    •  
      •  
        • Mais si la pensée du maître l'impressionne, la position ambigüe de Heidegger à l'égard du judaïsme amène Hannah Arendt bientôt à interrompre leur relation. Elle déménage à Fribourg-en-Brisgau pour devenir l'élève de Husserl, mais probablement aussi pour s'éloigner de son ancien amant. Puis elle suit l'enseignement de Karl Jaspers à Heidelberg sous la direction duquel elle rédige sa thèse sur le Concept d'amour chez saint Augustin. Elle restera fidèle à la pensée de Heidegger, par-delà la guerre et l'exil, et se fera l'infatigable promoteur du philosophe, aussi éminent que controversé, aux États-Unis.
  • En 1929, elle épouse Günther Stern (nommé plus tard Günther Anders), un jeune philosophe allemand rencontré dans le milieu universitaire.
  • En 1933, elle quitte l'Allemagne pour la France. elle est internée au camp de Gurs  avec d'autres apatrides. Elle parvient à s'enfuir... En 1951, naturalisée citoyenne des États-Unis d'Amérique.

Commenter cet article

Anis 21/03/2012 14:10

C'est une histoire vraiment passionnante et la façon dont tu analyses les liens entre chacun des personnages est vraiment passionnante. Autant j'aime lire Arendt, ayant moi-même fait des études de
philosophie, autant Heidegger m'insupporte. J'ai toujours eu u mal fou à entrer dans sa pensée. Lorsqu'on est un intellectuel et qu'on a autant de poids dans la société, une valeur d'intégrité et
d'exemple, on n'a pas le droit de se tromper.

Perceval 21/03/2012 16:12



A sa décharge, il a quand même coupé les liens assez vite ...


Heidegger, c'est tout ce que l'on dit ( c'est complexe...!) sur l'"Etant" ... Il est pour moi plus facile de passer de suite à l'existentialisme ... Mais,il y a aussi Kierkegaard ... c'est plus
facile ...