Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marga d'Andurain, le désir d'Orient. -2-

Publié le par Perceval

Henri Seyrig, en 1929, propose à son confrère Daniel Schlumberger de le rejoindre avec le titre d'inspecteur du Service archéologique. D'allure athlétique, la personnalité de Daniel séduit l’aristocrate régnante sur la ville, ils deviennent amants.

Marga-d-Andurain3.jpg
Daniel-Schlumberger-et-henri-Seyrig-a-baalbeck-au-Liban-da.jpg
Marga d'Andurain 1893-1948

Daniel Schlumberger et Henri Seyrig à Baalbeck

au Liban dans les années trente

 Pour des raisons financières et pouvoir acquérir l'hôtel Zénobie, la jeune femme divorce de Pierre ; mais le couple ne modifie pas ses habitudes...

Marga envisage de devenir la première femme occidentale à pénétrer la ville sainte de La Mecque. Ayant toujours entretenue de bonnes relations avec les bédouins, elle propose à un chamelier de lui financer le voyage... mais doit se résoudre au préalable à devoir épouser l'homme et se convertir à l'islam. Elle se convertit donc, choisit pour nom arabe Zeïnab, celui d'une femme préférée du prophète, mais aussi celui de la reine Zénobie, avant d'épouser Soleiman, qu'elle surnomme le « mari-passeport » …

Marga d'Andurain 1893-1948

Avec-son-mari-a-Haifa-arabe-Soleiman.-Zeinab-rebaptisee-.jpg

Marga rebaptisée Zeinab, avec son mari Soleiman à Haïfa

A Djeddah, les autorités lui interdisent formellement de se rendre à La Mecque, et tandis que Soleiam continue sa route, Zeïnab, la musulmane et nedjienne par son mariage, est enfermée dans le harem du sous-gouverneur de la ville dans l'attente du retour de son mari-passeport...

Marga--Zainab--a-Djeddah--habille-dans-le-style-du-harem.jpg

Marga utilise son enfermement à broder des mouchoirs et enseigne aux épouses et concubines quelques pas de danse à la mode occidentale ...

Elle est libérée, grâce à l'obstination du fils du consul de France. Son "mari" Soleiman qui est rentré de pèlerinage, mais avec qui elle refuse de cohabiter, est retrouvé mort empoisonné. La police vient arrêter Zeïnab, dans sa chambre d'hôtel, alors que le fils du consul est caché sous le lit... Elle est accusée de meurtre et d'adultère. Elle risque la peine de mort. Marga, innocentée faute de preuves, est acquittée et expulsée en France au mois de juillet 1933.

Marga_et_enfants.jpg Mme la vicomtesse, de retour à Palmyre, auréolée de la gloire des aventurières, retrouve son amant, son mari qu'elle épousera à nouveau en novembre 1936, sa vie mondaine, et malheureusement, très rapidement, de nouveaux drames qui vont affecter son existence .

En décembre 1936, Pierre, avec qui elle s’était remariée, est assassiné à Palmyre sans que l’on connaisse les mobiles. Seule, inquiète, Marga se voit dans l’obligation de quitter Palmyre et l’Orient.

Revenue en France à la veille de la guerre, elle mène alors une vie très ambiguë, côtoyant autant le monde de la Résistance à travers son fils Jacques que celui de la Gestapo avec laquelle elle envisage quelques affaires.Una-vida-de-novela-Marga-DAndurain-la-condesa-del-desierto.jpg

Après la mort de son aîné en février 1945, elle est accusée au mois de novembre d’avoir empoisonné son filleul, Raymond Clérisse. Arrêtée à Nice, elle est incarcérée quelques jours avant d’être rapidement mise en liberté provisoire pour ne plus être inquiétée par la justice ensuite. Enfin, alors qu’elle est devenue propriétaire d’un yacht, le Djeilan, qui croise en Méditerranée, elle disparaît à son bord le 5 novembre 1948.

*****

En 1976, (...)Jean Lacouture résume ainsi la vie de Marguerite d'Andurain (...): "le type achevé d'aventurière aux fins nobles et aux moyens multiples...tenue par les Anglais comme un instrument très actif du pouvoir français, et par le Deuxième bureau du Haut commissaire à Damas pour un agent qui eut gagné à n'être que double".

 Sources: En particulier:  MARGA D’ANDURAIN (1893-1948), UNE OCCIDENTALE D’AVANT-GARDE EN ORIENT ARTICLE PUBLIÉ LE 18/01/2012 Par Julie d’Andurain ...

 

Commenter cet article