Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes entre les deux guerres

Publié le par Perceval

Albert-Herbert--fresque-dans-le-hall-Alsace-de-la-gare-de-l.jpg

Entre les deux guerres... Depuis quelques années, Paris bruisse d’une délicieuse joie de vivre. suffragettes.jpgDepuis la fin de la Grande Guerre, en fait. A l’image de ces suffragettes anglaises, qui ont obtenu le droit de vote à 30 ans en 1918, les femmes – et surtout les Parisiennes – ont voulu s’émanciper. Cela commence par les femmes de la haute société... Paul Poiret, le grand couturier, refuse de glisser un seul corset dans ses belles robes droites, inspirées du Directoire. Il n’est plus question de sortir avec ces tenues qui entravent la respiration et empêchent de danser ou de pratiquer des activités sportives ! femmes-en-pantalon-03.jpgComme le tennis, avec Suzanne Lenglen qui joue à Wimbledon, ou celles qui ont la chance de partir skier – en pantalon - dès les premières neiges.

 

Le travail des femmes, n'est pas le plus grand changement... Si on regarde la part de la population active féminine hors agriculture, c’est 58 femmes actives pour 100 hommes en 1911, puis 61 en 1921, pourcentage qui se stabilise ensuite à 55 %. Les femmes sont bien, au minimum, 30 % de la population active.

Jeunes-femmes-a-la-fin-les-cours-de-broderie--Singer--Curs.jpg

 

 

Après la guerre, on assiste en France à une féminisation progressive du secteur tertiaire. Et, on cantonne les femmes dans des professions considérées comme féminines...

 

 

*****

1919 : les femmes ont accès à l’université mais très peu peuvent y accéder

1920 : le baccalauréat des femmes devient égal à celui passé par les hommes

1920 : les femmes peuvent adhérer à un syndicat sans avoir besoin de l’accord de leur mari. Et, les institutrices obtiennent l’égalité de rémunération avec les hommes...

Mais, 1920 c'est aussi une loi qui interdit l’avortement, la contraception et la publicité anticonceptionnelle. Il s'agit d'augmenter le taux de natalité … En 1923, le crime d’avortement devient un délit. En 1942, l’avortement devient un crime contre l’ÉTAT les femmes y ayant recours ou l’ayant pratiqué seront condamnées à la peine de mort. Il faudra attendre 1975 pour que l’avortement soit autorisée.

Montage-Annees-20-30---1.jpg

1927 : Les femmes conservent leur nationalité quand elles se marient et peuvent la transmettre à leurs enfants.

1931 : Les femmes peuvent être élues Juges

1936 : Cécile Brunschvicg, Suzanne Lacore et Irène Joliot-Curie sont nommées sous-secrétaires d’État (à l’Éducation nationale, la Protection de l’enfance et la Recherche scientifique) dans le gouvernement de Léon Blum.

En 1938 : une prime est instituée pour la femme au foyer.


Commenter cet article