Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes du Congrès de Vienne. -3-

Publié le par Perceval

JB-Isabey--le-Congres-de-Vienne-en-1814.jpgJB Isabey, le Congrès de Vienne en 1814

Les salons vont à Vienne jouer un rôle important. Les dames de la bonne société vont y vivre des moments intenses, non sans compétition entre elles. Il y a le thé dansant tous les lundis chez Mme de Metternich ( née Eléonore von Kaunitz), tous les jeudis chez la princesse Trauttmansdorff, épouse du grand écuyer de l'empereur, et tous les samedis chez Julie Zichy, épouse de l'ambassadeur autrichien à Berlin et belle sœur du ministre de l'Intérieur, «  une des plus belles femmes de Vienne », selon un voyageur prussien reçu chez elle... Le cercle le plus réussi est, dit-on, celui que tient la comtesse autrichienne Laure de Fuchs-Gallenberg, - le comte de la Garde la décrit comme une femme bonne et belle qui fait la grâce de son salon toujours plein - on y rencontre les trois princesses de Courlande et les célébrités du moment.

congres de Vienne Grande parade militaire au Prater, pour c congres-de-Vienne-magnifique-cortege--compose-de-35-trai.jpg
Congrès de Vienne: Grande parade militaire au Prater, pour célébrer l’anniversaire de la bataille de Leipzig. Congrès de Vienne: magnifique cortège, composé de 35 traîneaux de bois et d'or, , la Josefplatz, traversant la ville, pour ensuite prendre le galop ...



Parmi les femmes qui vont inspirer les joies, les déceptions des principaux négociateurs, on y rencontre ( d'après les rapports de police, journaux et mémoires des participants ) :

  • Catherine-Bagration.jpg
    Catherine Bagration

    La princesse Catherine Bagration. Elle change souvent d’amant, est appelée "le bel ange nu" à cause de ses décolletés impressionnants, et ses robes transparentes. Elle se montre férue en politique autant que dans les affaires de diplomatie. Elle a eu une fille de Metternich, nommée Clémentine.

    Le Tsar Alexandre, qui a été son ami intime avant la guerre, et le reste, loge assez souvent chez Catherine, dont il quitte la chambre au petit matin, "ayant longuement écouté le rapport complet de ses enregistrements."

    Catherine Bagration est la grande rivale de la duchesse de Sagan. Veuve depuis 1812 du général russe Bagration tombé à Borodino. Pour se venger de Metternich, elle raconte tout ce qu'elle sait ou a entendu et ce qui est contre l'Autriche. Elle ne se gêne pas pour raconter les pires horreurs sur  Vienne et l'Autriche ! Au moment du Congrès, de nombreux messieurs se pressent dans son salon, le parti russe surtout.

  • Julie Zichy :la beauté céleste... Epouse du ministre de l'intérieur autrichien , maîtresse du roi de Prusse, elle a des bontés pour Metternich et tous les hommes en sont amoureux

  • wilhelmine_von_sagan.jpg
    Wilhelmine de Sagan par Eder
    Wilhelmine duchesse de  Sagan (1782-1839): Depuis quelques années, elle est la maîtresse de Metternich. Lorsque le Congrès débute, elle est en train de rompre avec lui, peut-être sur ordre du tsar Alexandre (il n'est pas convenable que vous soyez liée à un écrivain, lui dit–il)... Cette rupture rend le chancelier d'Autriche fou de jalousie, car elle a déjà un autre amant - il ne pense qu'à ça -et n'a la tête qu'à ce chagrin d'amour. Comment un politicien aussi important peut-il s'occuper dans un tel état d'esprit des affaires politiques ? Gentz, le secrétaire particulier de Metternich le raconte: " on ne peut lui parler, il est toujours entouré des « dames » de Courlande qu'il met au courant des affaires politiques."

«  A sept heures, je vais pour le dîner chez Metternich. Comme d'habitude, (quand il se trouvait en compagnie de la duchesse de Sagan) il ne m'écoute pas. Toute la clique des putains de Courlande était là.(Die ganze Hurengesippschaft) Metternich a initié ces femmes à tous les secrets politiques, ce qu'elles savent est incroyable. Alors Talleyrand apparaît et me fascine. A la première ébauche contre la déclaration, il semble que le diable le possède, il ne me laisse pas placer un mot… »

Un rapport de police raconte également :

portrait_de_dorothee_de_courlande.jpg
portrait_de Dorothée de Courlande

«  M. de Talleyrand passe toutes ses soirées chez Madame de Sagan, où il se flatte de de percer les secrets du prince de Metternich. »

  • et  Dorothée de Périgord, mariée au neveu de Talleyrand.

      Les autres soeurs de Courlande

  • Jeanne d'Acerenza

  • sa sœur, Pauline de Hohenzollern

et leur mère: la duchesse de Corlande passeront à Vienne.

 

Commenter cet article

massage 29/10/2013 17:45

J'ai l'image aussi, sans problème...
Merci pour ce court reportage, il m'a lancé sur une autre recherche dans le cadre d'une recherche sur M. de Tallayrand.

herbalife 24/09/2013 16:02

La bourgeoisie ne faisait que paraître et avoir des amants...! C'était une bonne idée de nosu faire partager cesportraits, mais à ce propos, je ne vois pas la première image chez moi (la
principale).

Perceval 24/09/2013 17:02



Pour l'image; je ne comprends pas, je ne vois pas de problème ... ?


A mon avis, il s'agissait plus d'un comportement aristocratique, que bourgeois... Les moeurs évolueront avec la bourgeoisie, avec plus de rigueur affichée et autant d'hypocrisie ( voir Balzac,
puis Zola ...)