Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les "apprentissages" de Colette -3/3-

Publié le par Perceval

Un jour, Willy conseille à Colette d’écrire ses souvenirs d’écolière: « Vous devriez jeter sur le papier des souvenirs de l’école primaire. N’ayez pas peur des détails piquants, je pourrai peut-être en tirer quelque chose… les fonds sont bas. » M App.

 colette-05l.jpg  Colette-Toby-Chien-Villa.jpg
   


Claudine à l’école paraît en 1900, signé du seul nom de Willy. Ce sera le plus gros succès littéraire de la Belle Époque. La comédienne Polaire, façonnée pour être la jumelle de Colette, interprète Claudine au théâtre.

 polaire_claudine_03_avec_willy.jpg  polaire-en-claudine_02.jpg
Polaire en Claudine avec Willy Polaire en Claudine

En 1905, la « séparation de corps » avec Willy est prononcée, et Colette rencontre Missy – de son vrai nom Mathilde de Morny. Cette dernière est le quatrième et dernier enfant du duc de Morny, demi-frère de Napoléon III. Alors que Willy s’affiche en ville au bras de la jeune Meg Villars, Colette trouve auprès de Missy le réconfort et l’appui nécessaire à la conquête de sa liberté.

Colette-et-Mathilde-de-Morny-au-Moulin-Rouge.jpg
Colette et Mathilde de Morny au Moulin Rouge

Elle est le «  compagnon fidèle et honnête, et tendre, qui m'a sauvée du désespoir, du suicide sans doute, ou peut-être, ce qui serait pis, de la triste vie des femmes entretenues. »

 

Elle semble s'affranchit de la morale. Elle joue la pantomime au music-hall. Ses tenues très dévêtues font fureur au théâtre Marigny, au Moulin-Rouge, au Bataclan… Et sa liaison avec sa partenaire Missy, fait scandale. Le scandale de Rêve d’Égypte sur la scène du Moulin-Rouge au cours duquel elle échange un long baiser avec Missy tandis que les armes des Morny trônent sur les affiches, lui octroie une publicité inespérée. Colette a bien retenu la leçon. Fin 1907, elle exhibe sur scène dans La Chair un sein nu qui lui vaut à nouveau de nombreux articles et caricatures.

En-1907-au-Moulin-Rouge--la-tapageuse-Colette-choque-l-opin.jpg
En 1907 au Moulin-Rouge, la tapageuse Colette choque l'opinion dans la pantomime Rêve d'Egypte...

 

Sa nouvelle carrière ne l’empêche pas de publier durant cette période des œuvres importantes : La Retraite sentimentale (1907), Les Vrilles de la vigne (1908) et La Vagabonde (1910) où s’exprime une voix nouvelle et originale que l’œuvre à venir prolongera. En 1910, le divorce entre Colette et Willy est officialisé.

 

Sources : en particulier Fréderic Maget, Présence de la littérature CNDP

Voir aussi:

Colette - julia kristeva -2- le pur et l'impur

Colette - julia kristeva -2- le pur et l'impur

colette - Julia Kristeva -2- Le pur et l'impur - « Un temps, Apollinaire qualifia colette de « perverse », mais il retira l’adjectif pour lui préférer celui d’espiègle (« une âme…
Colette - julia kristeva -1-

Colette - julia kristeva -1-

colette - Julia Kristeva -1- - Julia Kristeva exalte le « génie féminin » de colette : pourquoi ? Au-delà du plaisir de lire son écriture, colette a trouvé un langage pour…
Les "apprentissages" de colette -1/3-

Les "apprentissages" de colette -1/3-

Les "Apprentissages" de colette -1/3- - Je viens de relier, puis lire un ouvrage de colette (1873-1954): « Mes Apprentissages » (1936). Elle y raconte ses premières années de femme…

Commenter cet article