Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lady Esther Stanhope: la reine du désert. -2-

Publié le par Perceval

Damas--1843--pris-de-la-terrasse-Baudin--Joseph-Girault-de-.jpgDamas, 1843, pris de la terrasse Baudin, Joseph Girault de Prangey

En mai 1812, Lady Stanhope quitte le Caire pour la Palestine attirée par le désert et ses monastères habités par des moines solitaires. Elle voyage toujours avec Bruce qui pourvoit généreusement à ses fastueuses dépenses. Ils se dirigent vers à Jérusalem.

Elle est reçue par L’émir Bachir, le chef des Druzes, qui lui propose de visiter Sidon (Saïda) au sud du Liban. Elle apprécie particulièrement les montagnes du Liban, ses sources, ses chemins escarpés... Le prince de la montagne lui offre un superbe cheval arabe.

Lady-Hester-Stanhope--the-Desert-Queen-1.jpg lady-hester-stanhope-4.jpg
Lady Hester Stanhope, la reine du désert. Lady Hester Stanhope


Elle poursuit son expédition jusqu’à Damas la ville, à l’époque, la plus belle du monde musulman. Non voilée et chevauchant son pur-sang arabe, elle est prise pour un homme, et est reçue par le Pacha... Acceptée dans son style de vie, elle visite le luxe raffiné des appartements, les soixante chambres immenses qu’occupent le harem, les cours pavées de marbre, les porcelaines, les fontaines, etc ..

lady-hester-stanhope-5.jpg Doussault-Charles--1814-1880---La-Porte-dOrient-a-Damas.jpg
Lady Hester Stanhope Doussault Charles (1814-1880), La Porte dOrient à Damas


Le pacha met à sa disposition un palais. Elle sait qu'elle ne retournera plus à Londres. Ensuite, elle est attirée par la mythique Palmyre... En avril 1813, escortée de centaines d’hommes commandés par le chef Bédouin, dont Palmyre et - les routes qui y mènent - dépendent, elle entame son expédition accompagnée de sa secrétaire Mrs Fry, Bruce qui est revenu d’Alep et le docteur Meryon. Elle y est couronnée « reine du désert »

Palmyra_02.jpg

Le retour vers le pays druze sera plus compliqué. Bruce, dont le père a coupé les vivres, la quitte... On lui prête une liaison avec le Colonel Vincent Yves Boutin (1772-1815.) en mission pour Napoléon. Il sera tué par des brigands... 

Elle contracte la peste en novembre 1813.  Une fois remise sur pied, elle visite Baalbek, supervise des fouilles pour retrouver un trésor à Ascalon, puis venge l’assassinat du colonel Boutin dans les montagnes Ansarieh. Le docteur Meryon décide en 1817 de rentrer en Angleterre. Il lui rendra visite à trois reprises.

Elles s'installe à Djoûm, entre 1817 et 1825,  près d’un monastère abandonné situé près de l’actuelle Saïda. Alphonse de Lamartine, la rencontrera... Le gouvernement britannique lui supprimera la pension de 1200 livres qu’il lui versait. Sa fortune dépensée, elle va se renfermer dans sa maison et meurt le 23 juin 1839.

jeune-orientale-assise-sur-un-divan-fumant-dans-un-interieu.jpg Lady-Hester-Stanhope.jpg
Alexandre Gabriel Decamps: jeune-orientale-assise-sur-un-divan-fumant-dans-un-interieur-avec-un-ecureuil Lady Hester Stanhope

Source principale: http://www.mmediene.fr/, et le travail de Catherine Traverso ( thèse )

Commenter cet article

Anis 10/11/2013 09:15

Quelle vie absolument passionnante. Une bonne idée de raconter la vie de ces voyageuses.

Perceval 10/11/2013 10:19



Elles ont eu le cran de le faire ...! ça fait rêver... Et puis.... Le passé, avec un peu d'exotisme semble nous ouvrir un monde dans lequel se mêlent le merveilleux et la réalité historique...
Sans doute ces rêves habitaient-ils la pensée de ces voyageurs(ses)...