Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vie romanesque de Lou Andréas-Salomé -3-

Publié le par Perceval

Lou part vivre quelques mois à Vienne. La-bas. elle se lie avec Marie Von Ebner-Eschenbach. la grande dame des lettres autrichiennes. Frieda-von-Bulow--1857-1909--et-Lou.jpgElle sort beaucoup avec son amie la baronne Frieda von Bülow qui est romancière et qui a vécu en Afrique où elle a fondé les premiers hôpitaux au Zanzibar et à Dar-es-Salam. Elle rencontre des écrivains célèbres comme Arthur Schnitzler qui remporte un grand succès avec sa "Liebelei". Autour de Schnitzler tourne un groupe d'écrivains qui se réunissent au fameux café "Griensteidl", parmi lesquels on compte Hugo Von Hofmannsthal, Félix Salten. Peler Altenberg et, Richard Beer-Hofmann : en 1895-96, il fait à Lou une cour assidue, et finalement lui préfère une fille de 16 ans: Paula. employée chez un de ces Konditorei si réputés a Vienne. Lou se console en prenant pour amant un jeune médecin de huit ans son cadet. spécialiste en endocrinologie et qui suit assidûment le séminaire de Freud sur les névroses, Friedrich Pineles. qu'on appelle Zemelt. Il a une soeur Broncia qui est peintre et qui fait le portrait de Lou.

arthur-schnitzler.jpg Friedrich-Pineles.jpg
Ecrivain et critique, Arthur Schnitzler suit très tôt les traces de son père, grand médecin juif, et étudie la médecine et la psychiatrie à l'université de Vienne. Sigmund Freud devient l'un de ses amis et, sensible à sa plume, le pousse à écrire. Il débute la rédaction de pièces de théâtre qui sont jouées à Prague. En 1895, 'Libelei' lui assure une solide notoriété en Autriche et en Allemagne.

Dans la maison de la féministe Mayreders, Lou  fait la connaissance de Broncia qui est accompagné de son frère, Frédéric.  Le Dr Pineles Friedrich (1868-1936) est un médecin de l'hôpital général de Vienne ("Vienna University Hospital") et a sept ans de moins que Lou. Il est né dans une famille juive prestigieuse qui  avait émigré de Galicie en l'Autriche. 

 Par son charme, sa formation approfondie, son intelligence et ses intérêts philosophiques et littéraires, il semble avoir fasciné Lou progressivement.(1868-1936)


Tout en poursuivant sa liaison avec Zetnelt, elle a d'autres amants, toujours jeunes et qu'elle fascine. Lou-Andreas-Salome-1900.gifSans doute, se plaît-elle dans ce rôle d’initiatrice, - venue tard à la sexualité - elle veut libérer les autres en même temps quelle se libère elle-même ; mais elle conserve la même exigence morale et la même quête spirituelle : elle cherche Dieu qu'elle dit avoir perdu. Il ne s'agit pas là d'hypocrisie : son comportement est toujours dicté par un raisonnement sans complaisance envers elle-même. La liaison avec Pineles se termine par un avortement et un tragique renoncement à toute maternité.

 Arthur Schnitzler «L'intérêt que je portai ensuite à d'autres hommes m'entraîna ailleurs.» Mais, dans les années 1895-1896, à Vienne, marquée par « l'imbrication de l'érotisme et de la vie littéraire », Lou passe beaucoup de temps avec l'écrivain, dramaturge et médecin autrichien, qu'elle juge, parmi ses amis, « le plus important ».

-       Lou Andréas-Salomé en 1900 -

Au début de l'année 1897, à l'âge de 36 ans, elle rencontre un homme digne de sa sensibilité et de son talent. René Rilke qui a alors 22 ans. C'est elle qui change son prénom en Rainer-Maria.

rainer-maria-rilke_lou-andreas-salome.jpg
Rainer Maria Rilke avec Lou Andreas Salomé et des amis.

Cette femme qui ne cessait de penser que l’épanouissement de l’esprit passait en priorité par le refus du corps se donne avec passion à Rilke. Il la surnomme « mon buisson ardent ».

A Berlin, Rilke a déménagé et habite près de Lou et de son mari... Ils se voient tous les jours... Le 25 avril 1899, ils partent à trois pour un premier voyage en Russie...

L’amour dure trois ans, l’amitié lui survivra plus de trente. Elle le guide sur le chemin du dépouillement de l’écriture, comme « une mère et une muse attentive ». Il transforme cet esprit parfait en femme, cette princesse de neige en amoureuse passionnée. « J’ai été ta femme pendant des années parce que tu fus la première réalité où l’homme et le corps sont indiscernables l’un de l’autre », lui écrira-t-elle.

Rainer-Maria-Rilke-and-Lou-Andreas-Salome-in-Russia--1897-.jpg Lou-Andrea-Salome--Rainer-Maria-Rilke-.chez-le-p-copie-1.jpg
Rainer Maria Rilke et Lou Andreas Salome en Russie (1897) Lou Andrea Salomé, Rainer Maria Rilke...chez le poète russe Drojine

L'alternance, chez Rilke, d'exaltation lyrique et de dépression, inquiète Lou, qui, après trois ans de passion, ménage une rupture.  Ils reviennent de Russie, voyage fondateur d'une nouvelle relation désirée par Lou, au désespoir de Rilke

«  Dernier soir de l'année. Ce que je veux de la prochaine année, ce dont j'ai besoin, c'est presque exclusivement du calme – plus de solitude, habitude perdue depuis quatre ans. Cela reviendra, il le faut. Pour le reste, mon regard ne se porte aujourd'hui que sur l'expérience que l'année 1900 m'a apportée, la Russie » En Russie avec Rilke.Rainer-Maria-Rilke-and-Clara-Westhoff-in-Rome--1903.jpg

 

Rilke va épouser Clara Westhoff ( artiste peintre ) le 29 avril 1901, et devient le père d'une petite Ruth en décembre. A l'annonce du mariage, Lou Andréas-salomé est scandalisée, croyant que Rilke garderait son indépendance d'esprit et se vouerait à sa création.

 

La dernière et longue aventure de «connaissance de soi par l'autre», Lou Andreas-Salomé la vit avec Freud. Elle le rencontre en 1911. Freud aussi est amoureux d'elle, mais, la sublimation aidant, leur liaison, forte, reste de respect, d'admiration, de partage intellectuel, et est renforcée par l'amitié que la fille de Freud, Anna, porte à Lou. 

Commenter cet article

Anis 01/01/2013 19:49

Quelle vie incroyable a eu cette femme qui a défié toutes les conventions sans jamais être rejetée par les cercles intellectuels dans lesquels elle vivait.

Perceval 02/01/2013 14:47



Les hommes étaient amoureux d'elle; et chacun était fier, flatté d'avoir l'attention d'une telle femme. Attentive, intelligente et passionnée, chacun(e) se trouvait plus intelligent en sa
compagnie... Et les débuts de la psychanalyse lui doivent beaucoup ...