Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La primordiale présence du Féminin, dans les récits de la création.

Publié le par Perceval

Dans la plupart des récits, la création de la femme n'est pas distingué de celle de l'homme... Sauf dans la mythologie grecque.

izanagi

Dans la religion shitoïste,

c'est la danse entre Izanami ( le féminin) et Izanagi ( le masculin) qui engendra toute chose ...

 

Dans la Bible, le premier humain, est homme et femme. Ensuite il est séparé en deux, de la même façon que le créateur crée en séparant le jour et la nuit ….

 Dans la mythologie Grecque :John William Waterhouse, Psyche opening the golden box , 1

Pandore – la première femme - sera envoyée et causera la malédiction de toute l’humanité nouvelle !   ( question misogynie, il n'y a pas mieux..!)

Prométhée n’est pas immortel et il s’oppose à Zeus . Il protège l'humanité qu'il a créée ( avec le souffle d'Athéna ) de la colère de Zeus qui refuse de donner le feu aux hommes.

Pour punir les hommes, Zeus entreprend d'inventer un "beau mal (...), terrible fléau installé au milieu des hommes mortels", selon Hésiode. Alors Zeus demande à Héphaïstos de créer un être inconnu, la première femme, que les dieux orneront chacun d'une qualité, et qui reçoit pour nom Pandore, ce qui veut dire "don de tous les dieux".

 Dans la mythologie égyptienne, l'humain ne se fait, qu'une fois l'univers mis en place et les dieux venus à l'existence. Sa création semble presque secondaire comparée aux œuvres majeures que sont la formation de l'Univers et la naissance des dieux. On ne différencie pas l'homme de la femme, et les dieux ont parfois les deux attributs.

nuwaDans la mythologie chinoise ; la déesse Nüwa, admire la création du dieu Pangu, mais elle sent qu'il y manque quelque chose... Poussée par son imagination, Nüwa s'accroupit et se met à pétrir de la glaise et à modeler des figurines sur son propre modèle.

Au bout d'un moment, des petits êtres vifs et intelligents, capables de marcher et de parler, sortent les uns après les autres de sa main... Afin de perpétuer l'humanité, Nüwa apprend aux hommes l'amour et le mariage, et les rend procréateurs.

Nüwa : son corps est de serpent et sa tête a les traits des humains qu'elle veut faire naître sur la Terre.

En Mésopotanie, les deux dieux primordiaux des débuts du Néolithique étaient Ki (la Terre ; la Grande Mère) et An (le Ciel, le taureau), étroitement unis, restant indistincts, tels « deux jumeaux ».

Les dieux ont demandé à la déesse-Terre Ninhursag de créer l'humanité pour eux. Elle a créé l'humanité à partir d'argile et de sang... Elle a créé les hommes, afin qu'ils puissent travailler le sol et creuser des canaux, et elle a créé les femmes afin qu'elles puissent continuer à porter les hommes.

anahita-lady-of-beasts-statue Mawu-Lisa Terre-mère et jumeaux Nommo
Anahita - lady-of-beasts

Mawu (masculin) et Lisa (féminin) sont les enfants d’une mère primitive, Nana Buluka, créatrice du monde. La nuit et le jour sont séparés. Mawu, la Lune, vit à l’Ouest et Lisa, le Soleil, à l’Est. ( Bénin)

Terre-mère et jumeaux Nommo

En Perse, c'est la déesse Ardvi Sura Anahita, décrite comme une jolie femme au corps ferme et élancé, qui est la source de la vie.

 

Commenter cet article