Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La légende bretonne

Publié le par Perceval

Cette oeuvre a été acquise récemment par le musée d'Orsay, elle est déjà visible accrochée dans les salles Lille.

Edgard-Maxence--1871-1954--legende-bretonne-1906.jpgEdgard Maxence (1871-1954) La Légende bretonne, 1906

L’iconographie du tableau qui renvoie, comme son nom l’indique, à la mythologie bretonne sans qu’une légende précise ait pu être identifiée. Edgard-Maxence--1871-1954--legende-bretonne-detail-2.jpgCelle qui ressemble à la maléfique reine des Fées semble prédire un destin funeste à une jeune paysanne bretonne qui se tord les mains d’effroi, une peur sans doute accentuée par la vue des elfes menaçants à gauche de la composition. Il s’agirait (selon la notice du Musée d’Orsay, de « korrigans rouges »).

 

La scène se déroule dans un champ de menhir et de dolmens, par une nuit de pleine lune.
L’œuvre conserve encore son cadre d’origine sculpté, dessiné par Edgard Maxence lui même. Edgard-Maxence--1871-1954--legende-bretonne-detail.jpgExposée au Salon des Artistes Français en 1906, elle avait été commandée un an plus tôt par le docteur Louis-Gustave Richelot pour son hôtel particulier parisien de la rue Rabelais, dans le VIIIe arrondissement. En 1905 également, ce médecin qui était aussi musicien et élève de César Franck, avait composé Légende bretonne, pièce pour voix et orchestre. Il y a donc tout lieu de penser que cette toile est une traduction picturale de cette mélodie.

Sources: La tribune de l'art.

Commenter cet article