Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Dame et le Graal. -3/3-

Publié le par Perceval

La femme ( dans l'idéalité de sa féminitude ...)  'porte' en elle-même quelque chose de la vérité du Graal, mais elle a besoin de l'homme ( dans l'idéalité de sa masculinité...) pour que ce soit pleinement révélé à l'extérieur.King-Arthur-asks-the-lade-of-the-lake-for-the-sword-excalib.jpg

Ce sont toujours des femmes qui finissent par guider les chevaliers vers le lieu où se trouve le Graal. Et le chevalier ( Perceval, en particulier)  doit absolument gagner l'amour de cette femme unique pour atteindre le château du Graal, le temple du Graal qui représente la totalité des choses.


      « Le Graal évoque aussi les fontaines, les entrées souterraines, les grottes rapportées en dernière analyse à la vulve de la grande déesse primitive, dispensatrice de tous les biens, de tout ce qui est à la fois nourricier, chaud, intime, doux, accueillant.. » Georges Bertin ( la pierre et le Graal).

Barjavel, dans son Merlin, imagine que le contenu du Graal doit ressembler aux formes féminines de Viviane : « Tes seins sont sources et fontaines, sources de joie et fontaine de vie... Si je suis un jour admis à regarder dans le Graal, c'est certainement eux que j'y verrai. Ils sont la double perfection du monde, ils expliquent les mouvements et les formes, et éclairent les mystères » René Barjavel, l'Enchateur.

Barjavel fait remonter le Graal à Eve, qui faite de glaise ( celle du Jardin, qui a façonné le premier homme …) recueille le sang d'Adam, l'utilise comme écuelle et l'emporte hors du jardin …

Russel-Dame-sans-merci-detail.jpg

Le Graal, servira aussi à Jésus, à Cana... Il est intimement lié à la différenciation sexuelle... La femme a fait le Graal. On pourrait s'interroger si la femme ne serait pas la seule à accéder à la relique ? ( Marie de Magdala?).

yseult-coupe-detail.jpg

La quête médiévale laisse peu de place à la femme. La dame courtoise est en général une entrave à la vie du chevalier; la littérature – sous l'influence de l'Eglise - préférera très vite dresser le portrait de la femme tentatrice qui conduit au péché.

La-tentation-de-Sir-Percival--par-Arthur-Hacker.jpgC'est à cause de Guenièvre que Lancelot est conduit à trahir Arthur, ce qui mène à la perte et à la stérilité du royaume et donc, à la fin de la quête du Saint-Graal.

Ainsi, le Graal dans la littérature arthurienne, suscite un désir qui vient presque occulter toutes les aspirations courtoises de l’époque. Les chevaliers qui partent à sa recherche se trouvent confrontés à un choix impossible, à savoir aimer leur dame ou adorer le Graal, celui-ci excluant peu à peu l’appartenance de corps et d’âme à une femme.

Le Graal devient ainsi le rival de la femme, et lui devient un gage de leur sécurité: sans lui le monde deviendrait violent, et les dames seraient bafouées... Par contre, il faut se méfier, des demoiselles étranges qui se dressent sur la route des chevaliers pour les provoquer... Le Graal, ainsi animerait un désir suprême qui se doit d’étouffer tous les autres désirs, celui de la dame avant toute chose; pourtant, malgré cette condition impérieuse, Lancelot préférera Guenièvre au Graal, et c’est là une transgression magnifique que nous offre la littérature médiévale.Sir-Galahad-et-l-ange--par-Sir-Joseph-Noel-Paton-fond-noir.jpg

 


Perceval, s'il est l'élu d’une demoiselle nommée Blanchefleur - dans Le Conte du Graal -, un amour qu’il aurait pu étouffer, mais qu’il finira par faire éclore; ne pourra pas devenir « l'élu du Graal ».


Ce sera un chevalier vierge, Galaad ( Galahad) fils de Lancelot, qui seul pourra communier au Graal...

 

Lorsque Galaad se penche pour contempler le Graal, il dit: "Tout m'est révélé, je n'ai plus besoin de vivre". Et il meurt, parce qu'il a vu la vérité absolu. Les autres se sont contentés de regarder de loin le Graal.

 

Commenter cet article