Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'homme qui aimait les femmes

Publié le par Perceval

François Trruffaut, L'homme qui aimait les femmes (1977),  fait dire à Bertrand Morane :
homme-qui-aimait-les-femmes-Aff.jpg
"Pour moi, rien n'est plus beau à regarder qu'une femme en train de marcher, pourvu qu'elle soit habillée d'une robe ou d'une jupe qui bouge au rythme de sa marche. Il y a celles qui filent rapidement vers un but, peut être vers un rendez-vous. Il y a celles qui se promènent avec sur le visage un air de loisir. Certaines sont si belles vues de dos, que je retarde le moment d'arriver à leur hauteur pour ne pas être déçu... A vrai dire, je ne suis jamais déçu, car celles qui sont belles de dos et moches de face me donnent une sensation de soulagement. Puisque malheureusement, il n'est pas question de les avoir toutes. Elles sont des milliers tous les jours à marcher dans les rues. Mais qui sont toutes ces femmes ?

homme-qui-aimait-les-fem-2.jpg

 

Où vont-elles ? A quels rendez-vous ? Si leur cœur est libre, alors leur corps est à prendre et il me semble que je n'ai pas le droit de laisser passer la chance. La vérité, je vais vous la dire : elles veulent la même chose que moi, elles veulent l'amour. Tout le monde veut l'amour, toutes sortes d'amour, l'amour physique et l'amour sentimental ou même simplement la tendresse désintéressée de quelqu'un qui a choisi quelqu'un d'autre pour la vie et ne regarde plus personne. Je n'en suis pas là, moi ! Je regarde tout le monde... Comme certains animaux, les femmes pratiquent l'hibernation. Pendant quatre mois, elles disparaissent, on ne les voit pas. Aux premiers rayons de soleil du mois de mars, comme si elles s'étaient donné le mot, ou comme si elles avaient reçu un ordre de mobilisation, elles surgissent par dizaines dans les rues en robe légère et talons hauts. Alors, la vie recommence. Enfin, on peut redécouvrir leurs corps et différencier deux catégories : les grandes tiges et les petites pommes. Voici une grande tige. Et une petite pomme. Une belle jambe c'est très beau mais, je ne suis pas ennemi des chevilles épaisses. Je peux même dire qu'elles m'attirent, car elles sont la promesse d'un évasement plus harmonieux en remontant le long de la jambe [...] homme-qui-aimait-les-femmes-1.jpg

 

Les jambes... Les jambes de femmes sont des compas, sont des compas... Les jambes de femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens lui donnant son équilibre et son harmonie. (...)"

 

(pour celles et ceux qui voudraient voir ou revoir cet extrait... ci-dessous:)

 

Commenter cet article

evy 22/07/2012 15:30

Que de jolie jambes ah! ses hommes merci pour cette vidéo bonne journée bisous evy

Perceval 22/07/2012 15:47



Merci ... à bientôt ...