Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'étrangère" ( Eveline Hanska) et Balzac.

Publié le par Perceval

Honore-de-Balzac.jpgEn 1832, Balzac reçoit une lettre enthousiaste signée «  L'Etrangère ».

« […]votre génie me semble sublime mais il faut qu’il devienne divin…Vous êtes un météore lumineux… Vous avez en peu de mots tout mon être, j’admire votre talent, je rends hommage à votre âme ; je voudrais être votre sœur… »

Il répond à la mystérieuse correspondante par un entrefilet dans la Gazette de France...

Eveline-Ha-ska--by-Ferdinand-Georg-Waldmuller--1835.jpg

 

Eveline Hanska (1805-1882) mariée à 14ans, vit cloîtrée avec son époux à Wierzschwonia, dans les solitudes de l'Ukraine. Le comte Hanski a vingt-deux ans de plus qu'elle et l'humeur dépressive. De ses cinq enfants, sa fille Anna seule a survécu. La comtesse trouve refuge dans les livres. Elle a découvert le Dernier Chouan, puis La physiologie du mariage, La peau de chagrin.

Elle a apprécié l'histoire de l'amour maudite au coeur d'une insurrection royaliste... Elle a compris la satire sur le mariage , mais est restée consternée par la représentation de la femme ( Foedora) dans la Peau de chagrin... Elle tient à protester de l'image négative de ce portrait féminin ( une femme sans cœur ).

Eveline Hańska, par Ferdinand Georg Waldmüller, 1835

 

« Pour vous, je suis l'étrangère, et je le serai toute ma vie»

Elle contredit vite son vœu d'anonymat éternel, et propose de lever le masque, avec un premier rendez-vous donné à Neufchâtel, le 25 septembre 1833.

Portrait-par-Holz-Sowgen--vers-1825.jpg
Portrait par Holz Sowgen, vers 1825

Balzac accepte immédiatement, et commence ses préparatifs pour le voyage. Il écrit sa première confession d'amour alors qu'il vit une autre relation.

Balzac traverse la Suisse et s'enregistre à l' Hôtel du Faucon sous le nom de ' marquis d'Entragues '. Ensuite, il se rend vers le jardin de la Maison Andrié , où Eveline Hanska et sa famille sont hébergés. Il lève les yeux et voit son visage à la fenêtre, puis - comme il l'écrit plus tard - il « a perdu toute sensation corporelle ». Ils se sont rencontrés plus tard dans la journée à un endroit qui surplombe le lac de Neuchâtel. Il remarque une femme lisant un de ses livres. Elle a 28 ans, il en a 33. Elle porte une robe couleur pensée. Il est submergé par sa beauté, et elle, décrit peu de temps après à son frère, un Balzac : «gai et aimable comme vous».

 

*****

le-banc-de-Balzac-1.jpg Neuchatel-1900.jpg
le-banc-de-Balzac.jpg La trace de la rencontre du couple est matérialisée par deux bancs de pierre dits "Bancs de Balzac", à l'origine situés sur la "Promenade carrée de l'Evole" et déplacés ensuite sur la terrasse de la Collégiale. 

Hanska et Balzac se rencontrent à plusieurs reprises au cours des cinq prochains jours. Elle et son mari se disent enchantés par Balzac, aussi l'invitent-il à des repas de famille. Lors d'une excursion au lac de Bienne , Hanski est parti organiser le déjeuner, laissant seuls sa femme et Balzac. A l'ombre d'un grand chêne, ils s'embrassent et échangent des vœux de patience et de fidélité.

"Rien de déterminant" ne s'est encore produit, puisque selon Balzac lui-même, Neufchâtel ne fut que " le bonheur entrevu" ...A Genève, un an plus tard, Evelyne est disposée à aller plus loin. Balzac, lui apporte le volume d'Eugénie Grandet qu'il vient de recevoir... ensemble ils excursionnent à Coppet (Madame de Staël), à Ferney ( Voltaire), à la villa Diodati, à Collogny, encore hanté par le souvenir de Byron ... Ils croisent à Genève Marie d'Agoult et Franz Liszt.

Il lui écrit: " Comment te dire que je suis ivre de la plus faible senteur de toi, que je t'aurais possédée mille fois, tu m'en verrais plus ivre encore, parce qu'il y aurait espérance et souvenirs, là où il n'y a encore qu'epérance."... Le 26 janvier 1834, elle "lui cède", s'offrant totalement dans la chambre de Balzac de son auberge ( de l'Arc), un après-midi où elle a pu se libérer, au coin du feu de bois illuminant ce lit sur lequel il attendait depuis plusieurs semaines. " Les anges ne sont pas si heureux en paradis que je l'étais hier! "lui écrit-il après avoir réclamé la robe gris perle qu'elle portait ce jour-là, ce à quoi elle acquiese. il se servira de cette relique pour relier ses livres, à commencer par celui qui raconte leur histoire " Séraphîta" ( 1835)... ( Sources: Balzac: Une vie de Roman de G Saint-Bris )

Balzac lui enverra plus de 4000 pages de correspondance au cours de sa vie. Elle attend la mort de son mari pour être libre. Lui, travaille comme un forçat, publiant livre sur livre, dépensant et vivant au dessus de ses moyens, cachant ses 'aventures' ...

Tous deux se retrouvent dans plusieurs villes d’Europe, mais toujours la comtesse se refuse à son soupirant, jalouse des frasques et aventures sentimentales du romancier.

 

Commenter cet article