Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'amour sacré et l'amour profane: représentation.

Publié le par Perceval

Sur le sujet du « nu », il est intéressant d'observer en détail, et en le situant dans son époque, ce tableau du Titien, communément appelé L'amour sacré et l'amour profane , et peint en 1514.

Titien amour sacré et amour profane 2

Ce tableau représente deux femmes aux traits identiques, mais laquelle est l'amour sacré... ?

En ce début du XVIème siècle, nous sortons du Moyen-âge où toute représentation de la nudité fait référence au péché, à la tentation. Le corps nu est honteux et matériel, par opposition à l’âme, immatérielle.

titien_amour-profane-detail-vase-ferme.jpg Ici, nous voyons deux jeunes femmes assises aux angles d'un bassin en forme de sarcophage, dans lequel un Amour ailé et nu plonge le bras en jouant...

L'une, est brillamment et richement vêtue; sa robe est de satin blanc, une ceinture, cramoisie à fermoir d'or serre sa taille, une de ses mains, gantée de jaune, tient des fleurs; une branche de jasmin est plantée dans ses cheveux; elle tient son bras posé sur un vase d’or qui renferme sans doute de précieux trésors auxquels elle tient... et symbolise un bonheur éphémère sur terre.

La seconde femme, est nonchalamment appuyée contre la vasque, sa beauté n'a nul besoin d'ornements, elle tient haut un vase qui porte la flamme brûlante de l'amour de Dieu et symbolise le bonheur éternel dans le ciel . Elle regarde de façon bienveillante la vénus habillée.

titien_amour-sacre-detail.jpgLa volonté de l'antithèse est évidente, et la présence de Cupidon - qui brasse l’eau comme pour mieux marier deux conceptions antagonistes - concoure à donner un sentiment d’harmonie.

 

Ainsi, la femme entièrement vêtue représente l’amour profane. C’est elle qui incarne le désir et l’amour terrestre, la nudité représente ici le sacré.

Dans ce tableau Titien professe une philosophie néo-platonicienne, qui - en contemplant la beauté de la création - conduit à une prise de conscience de la perfection divine de l'ordre du cosmos.

 Ce début du XVIème siècle, est véritablement témoin d'une révolution dans la représentation du monde : avec la découverte d'un quatrième continent ( l'Amérique), le succès de la Réforme, la contre-réforme avec les jésuites, une expression artistique foisonnante ...

Commenter cet article