Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Juliette Récamier et Germaine de Staël -3-

Publié le par Perceval

En avril 1797, Juliette apparut parmi les élégantes aux défilés de Longchamps que la foule des badauds contemple, ébahie.

MADAME-Recamier-Portrait-realise-par-Eulalie-Morin.JPG
MADAME Récamier - Portrait réalisé par Eulalie Morin

En décembre 97, le Directoire donnait une fête en l'honneur de Bonaparte, revenu victorieux d'Italie, Juliette prit place avec sa mère sur les banquettes réservées. Profitant d'un moment où Barras parlait à Bonaparte, elle se leva pour le voir mieux et, devant sa beauté, un murmure d'admiration parcourut la salle. Cette rumeur n'échappa pas à Bonaparte; il lui lança un regard "dont elle ne put soutenir la dureté". Spectaculaire confrontation. Provocation ingénue ou coquetterie? Mais, ce jour-là, elle sortit de l'anonymat.

 Lucien Bonaparte, est fou d'amour pour elle. Juliette, sur le conseil de M. Récamier, le ménage mais lui oppose une fin de non-recevoir, à la fois ferme et tendre. Désespéré de ne pouvoir la conquérir, il menace de se suicider: " je ne puis vous haïr mais je puis me tuer". Il ne le fait pas, et sera le personnage providentiel pour imposer son frère lors du 18 Brumaire (9 Nov. 1799).

En octobre 1798, Juliette fait la connaissance de la très célèbre Germaine de Staël, fille de l'ex-puissant ministre de Louis XVI, Necker.

Germaine, à son habitude porte une toilette voyante Tres-rare-cp-Juliette.jpg

"Je fus frappée par la beauté de ses yeux, de son regard. Elle m'intimidait et m'attirait à la fois. On sentait tout de suite en elle une personne parfaitement naturelle dans une nature supérieure. De son côté, elle fixait sur moi ses grands yeux mais avec une curiosité bienveillante et m'adressa sur ma figure des compliments qui eussent parus exagérés et trop directs s'ils n'avaient pas semblé lui échapper,ce qui donnait à ses louanges une séduction irrésistible". 

Juliette, habituée à l'adulation des hommes, n'est pas fâchée de voir une femme, illustre de surcroît, sensible à son charme. Les deux femmes se complètent admirablement. Mme de Staël rayonne de force, d'idées, Juliette de grâce et de subtilité. Juliette est fascinée par l'intelligence, la culture et le tempérament explosif de sa nouvelle amie .

Germaine-de-Stael-1817-par-Francois-Gerard.jpg Germaine de Stael 1817 par François Gerard

 L'une des amitiés épistolaires « intellectuelles » les plus illustres unit Juliette Récamier et Madame de Staël, qui écrit à celle-ci : « Je dirai à tout le monde que je la [NDLR : une robe que Juliette lui a envoyée] tiens de vous et, je verrai tous les hommes soupirer de ce que ce n'est pas vous qui la portez » (Lettres de madame de Staël à madame Récamier, 1952).

 

 Dejuinne-La-chambre-de-Madame-Recamier-a-l-abbaye-aux-boi.jpg

Dejuinne-La chambre de Madame Récamier à l'abbaye aux bois 1826

*****

Un jour dans un salon, un homme, qui se voulait galant et n'était que maladroit, en les voyant assises côte à côte sur un canapé s'écrie: "je vois là, réunis, la beauté et l'esprit". Et Madame de Staël, qui ne manquait pas d'humour, de lui répondre: "merci, très cher, c'est la première fois qu'on me dit que je suis belle". 

 

Depuis leur première rencontre, mesdames de Staël et Récamier sympathisent très vite, elles partagent beaucoup d’affinités, la politique, les arts et les lettres, et une grande sagacité quand au monde qui les entoure. Une amitié profonde s’installe entre les deux femmes.

Carte---timbre-Recamier-1er-jour.jpg Juliette va jusqu’à suivre Madame de Staël dans son exil en Suisse au château de Coppet, son amie est poursuivie par la police de l’autoritaire Napoléon, le premier empereur des français, qui n’a pas apprécié du tout son ouvrage «Mémoire pour la défense de Marie-Antoinette, Epitre au malheur»et qui, touché dans son impérial amour propre, a contraint Madame Récamier à fermer son salon parisien parce qu’elle ne voulait pas, par l’entremise de Fouché, être dame d’honneur de la cour impériale.

 Son refus face à Napoléon l’amène à passer dans l’opposition,  le salon qu’elle tient au château de Coppet avec Madame de Staël étant ouvert aux  artistes, littéraires et politiques opposants à l’Empereur, elle sera au courant de tous les complots fomentés contre Napoléon. 

 

Voir aussi:

Juliette récamier -1-

Article - 06/05/13 - Juliette récamier -1- - Je ne sais trop que penser, de ce qu'il semble être de la part de Juliette de récamier, une stratégie d'image. Femme de goût, elle semblait naturel de se faire…

Article - 08/05/13 - Juliette récamier - 2 - - En 1799, récamier offre à Juliette un hôtel particulier. Les visiteurs s'extasient sur le raffinement du mobilier, l'agencement des jardins… Six années…

Commenter cet article

Anis 25/05/2013 10:15

Passionnant! J'aime beaucoup ces deux personnages qui ont su s'imposer dans un monde d'hommes.