Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joanna Hiffernan : James Whisler Courbet

Publié le par Perceval

Courbet-Gustave-Autoportrait-a-la-pipe-1849-Muse-copie-1.jpgCherchez deux peintres :James-Abbott-McNeill-Whistler-copie-1.jpg

 

Gustave Courbet ( Français ), et James Whisler ( américain ),

 

et vous trouvez la même femme :

Joanna Hiffernan, dite Jo.

joanna-hiffernan.jpg

Joanna Hifferman, au moment où Courbet en fit ces portraits, était le modèle et la compagne de James Whistler. Courbet aurait fait sa connaissance alors que le couple se trouvait, comme lui, en résidence à Trouville, rencontre qu'il n'évoque que tardivement dans une lettre à  Whistler, en 1877 : «  Rappelez-vous Trouville et Jo qui faisait le clown pour nous égayer. Le soir elle chantait si bien des chants irlandais, car elle avait l’esprit et la distinction de l’art. (…) Gustave-Courbet-Joanna-Hifferman.jpg

 

 

- Gustave COURBET --- >

"J’ai encore le portrait de Jo que je ne vendrai jamais, il fait l’admiration de tout le monde. ».

 

Courbet connaissait déjà l’existence de Jo, par le biais de « La dame en Blanc » tableau que Whistler avait exposé en 1861 à Paris et qui avait retenu son attention. 

Elle fut vraisemblablement le modèle de L’Origine du monde, et la raison du différend entre les deux hommes…

Dante-Gabriel-Rossetti--1828-1882-.---Lady-Lilith---Version.jpgIl n'est pas impossible que la fréquentation de Whistler ait donné à Courbet l'occasion de mieux découvrir le travail des Préraphaélites , ainsi le portrait qu’il fit alors de Joanna  à  Trouville (puis les copies ultérieures) soit en partie marqué par les modèles de Dante Gabriel Rossetti lequel était depuis 1862, un ami de Whistler.

Dante Gabriel Rossetti (1828-1882). - Lady Lilith - Version de 1868 avec le visage de  Fanny Comforth, la prostituée dont il est tombé amoureux après la mort de sa femme: ... 

Whistler rencontra pour le première fois Joanna Hiffernan en 1860 alors qu'elle posait dans un atelier de Rathbone Place. Des amis (les Pennells ) ont ecrit d’elle : "Elle n'était pas seulement belle. Elle était intelligente,et sympathique. ... Il ne pouvait pas vivre sans elle." Elle était donc, en France, avec Whistler pendant l'été de 1861. Ils ont cotoyé ensemble Dante Gabriel Rossetti à Chelsea en 1863, et ont passé l'été et l'automne de 1865 à Trouville.

En 1866, Whistler donne à Hiffernan  ‘procuration’ sur ses affaires alors qu'il est à Valparaiso pendant sept mois, et lui donne le pouvoir d'agir en tant qu'agent dans la vente de ses œuvres.

Ci-dessous: Le Sommeil de G. Courbet

gustave_courbet-Le-sommeil.jpgPendant l'absence de Whistler, Hiffernan voyage à Paris et pose pour Courbet dans les traverses, ou Le Sommeil  qui représente deux femmes nues au lit, endormies. Il est probable qu'elle a une liaison avec Courbet à cette époque. Après la fin de sa relation avec Hiffernan, Whistler retourné à l' États-Unis , et laisse un testament en sa faveur.

Après avoir été séparés de Whistler, Hiffernan contribue à élever le fils de Whistler, Charles James Whistler Hanson (1870-1935), le résultat d'une liaison avec une femme de chambre.

Le collectionneur d'art Charles Freer Lang a rencontré Joanna Hiffernan lors de l'enterrement de Whistler en 1903. « Alors qu’elle a soulevé son voile, j'ai vu ... ses cheveux épais, ondulés, rayés de gris. J’étais sûr qu’il s’agissait de Johanna, la belle Irlandaise» que Courbet a peint avec ses cheveux magnifique et un miroir dans sa main .... Elle s’est tenue longtemps à côté du cercueil, près d'une heure je pense .... . »

******

nb/ Autre chose ... Reprenons la peinture de Courbet ci-dessous ....

Si l’on regarde attentivement cette versions du portrait de Jo, la Belle Irlandaise, ne peut-on pas voir dans la chevelure tissée par la main droite, le visage de quelqu’un... ?

Commenter cet article