Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il était une fois..., avec Georges Barbier

Publié le par Perceval

George-Barbier--1882---1932--French--Sous-l-arbre.jpg

Georges Barbier est né à Nantes, en France, en 1882, dans une famille bourgeoise prospère. En 1907 il entre à l'Ecole des Beaux-Arts, il est sous la houlette du peintre Académiste Jean-Paul Laurens, de 1908 à 1910. Il commence à exposer lors du Salon des Humoristes de 1910, sous le pseudonyme d'Edouard William. Falbalas et Fanfreluches, Georges Barbier

C'est au Salon des Artistes Décorateurs que ses gouaches, aquarelles, et projets de décoration et de textiles au style déjà affirmé plaisent au public. Barbier a 29 ans...

La même année, l'artiste présente des oeuvres déclinées sur le thème de La Comédie Humaine à La Galerie Georges Petit. La finesse de son trait et sa maitrise séduisent les éditeurs d'ouvrages de luxe : en 1913, Barbier devient célèbre grâce à l'illustration des volumes des "Danses de Nijinski". Les sauts, pirouettes et arabesques du danseur sont mis en page avec une admirable virtuosité.

L'artiste a l'âme facétieuse, et illustre régulièrement des journeaux satiriques tels que "La Baïonnette" et "Le Rire". Il retrouve son sérieux pour la revue de mode "Gazette du Bon Ton", créée en 1912, pour laquelle son talent d'écrivain est aussi pertinent que son talent de dessinateur. Il reproduit les robes des grands couturiers, en particulier de Worth, où l'on retrouvait le charme des laques d'Extrême-Orient. (On peut voir ces gravures aujourd'hui au Victoria and Albert Muséum.)...

george-barbier la gourmandise george-barbier La Paresse (Laziness)
george-barbier Le Jugement de Paris george-barbier l'oiseau volage
george-barbier L'Orgueil (Pride) Georges Barbier - la danse


Barbier illustre "les éditions de luxe", des éditions limitées de la poésie et des romans par C. Baudelaire, P.Verlaine et autres. Son premier est un album de dessins de Nijinski, danseur russe, 1913; en 1914 -. un album similaire de Karsavina 
En 1923, il conçoit également des costumes pour spectacles ....

Dès sa première parution française en 1920, "Vogue" se pare des couvertures de Barbier. Mais Vogue n'est pas le seul magazine à solliciter Barbier, l'artiste collabore également à "Modes et Manières d'Aujourd'hui", à "Harper's Bazaar" dès 1916, puis "Comoedia Illustré", "Fémina", "l'Illustration" et "Les Feuillets d'Art". Barbier dessine aussi des bijoux pour Cartier, créait verrerie, tissus et papiers peints...

george-barbier Au revoir george-barbier LAmour Est Aveugle
george-barbier le gout des laques george-barbier Le Grand Decolletage
George Barbier Minuit ou lappartement a la mode Georges Barbier - Chez la marchande de pavots


Il travaille sur les publicités pour des marques célèbres -. Elizabeth Arden, Renault et Cartier 

Il conçoit les costumes remarquables pour Rodolfo Valentino ("Monsieur Beaucaire", 1924). 
Il meurt en plein succès en 1932, à l'âge de 50ans. 
Pendant son séjour à Paris, Barbier fréquentait les milieux homosexuels - il était un intime du dandy et poète Robert de Montesquiou. 

George_Barbier-zuschauer_667.jpg

Exquises aquarelles de soirées mondaines dans de luxueux intérieurs Art Déco, gravures de scènes galantes ou rêveries dans des parcs luxuriants, apartés dans des jardins d'Hiver japonisants, longues silhouettes féminines vêtues d'atours aux étoffes précieuses, modèles des couturiers en vogue, Paul Poiret, Frederick Worth, Jeanne Paquin, Madeleine Vionnet,  ces illustrations séduisent toujours et encore le spectateur... 

Commenter cet article