Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gwen John: de la difficulté d'être femme ? -1-

Publié le par Perceval

 Auto-portrait-de-Gwen--vetue-et-confiante.jpg
 Gwen John, Self-portrait 1899

Gwendolen Mary John (22 Juin 1876 au 18 Septembre 1939) est une artiste galloise, qui a travaillé en France pendant presque toute sa carrière. Elle est connue pour ses natures mortes et ses portraits de femmes... Elle fut l'une des modèles et la maitresse de Rodin. La carrière de Gwen a été longtemps occultée par celle de son frère Auguste. 

De 1895 à 1898, elle étudie à la Slade School of Art , où son jeune frère, Augustus John , avait commencé ses études en 1894. Elle vit pauvrement, et néglige sa tenue ...

En 1898, elle fait sa première visite à Paris avec deux amis de la Slade, et tandis que là, elle a étudié sous James McNeill Whistler à l'Académie Carmen.

En 1903, avec son ami Dorelia McNeill, qui va devenir la seconde femme d'Augustus John, elle part à pied à Rome. Après quelques semaines sur la route,de petits boulots, dormir sous les étoiles ou dans des granges, elles arrivent à Paris et elle y restera la majorité de sa vie.Pendant ses années à Paris, elle rencontre de nombreuses personnalités de premier plan artistiques de son temps, y compris Matisse , Picasso , Brâncuşi , et Rainer Maria Rilke . 
Study-of-Gwen-for-Rodin-s-sculpture-The-Muse-2.jpgEn 1910, elle s'installe à Meudon , dans la banlieue de Paris, où elle restera pour le reste de sa vie. Peu de temps après son arrivée, elle devient modèle pour Rodin. Il a63 ans et elle 35 ans de moins, mais ils deviennent amants. Elle pose pour sa célèbre sculpture «La Muse». 

Quand sa liaison avec Rodin se termine, Gwen John cherché le réconfort dans le catholicisme , et autour de 1913, elle est baptisée. Ses cahiers de la période comprennent des méditations et des prières, elle écrit son désir d'être « la petite artiste de Dieu » et de "devenir une sainte".

 En Décembre 1926, désemparée après la mort de son vieil ami Rilke, elle cherche le soutien et les conseils de son voisin, le philosophe néo-thomiste Jacques Maritain . Elle rencontre la belle-sœur de Maritain ( et sœur de Raïssa ), Véra Oumançoff, avec qui elle entretient une relation romantique et tumultueuse, qui dure jusqu'à ce que Oumançoff y mette fin en 1930.

Le 10 Septembre 1939, elle a écrit son testament et se rend à Dieppe , où elle s'effondre et est hospitalisée. Elle y décéde le 18 Septembre 1939. 

Gwen-John--self-portrait-1902.jpg Portrait-of-Gwen-John--20th-century-.-Augustus-Edwin-John.jpg
Gwen John, self portrait 1902 Gwen John par son frère Auguste edwin John
Gwen-John-by-Ambrose-McEvoy.jpg Gwen-John-00.jpg
Gwen John by Ambrose McEvoy Gwen John


*** Gwendolen Mary John ***

Commenter cet article

Anis 10/11/2012 09:42

On commence à mieux connaître ces artistes qui ont longtemps été négligées car considérées comme mineures.

Perceval 10/11/2012 10:42



Je pense que le fait d'être femme, déjà déjà un handicap pour être reconnue ...