Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gisèle Freund 1908-2000

Publié le par Perceval

Gisèle Freund est née dans les environs de Berlin, le 19 décembre 1908 dans une famille aisée d’origine juive allemande. Elle entreprend des études de sociologie et d’art. Elle fait connaissance de Walter Benjamin, célèbre philosophe avec qui elle entretient des rapports d’amitié.Freund-Gisele 1929

Engagée dans les jeunesses socialistes, elle  quitte Francfort, pour fuir à Paris.

 

« À cette époque, j'avais une vingtaine d'années et j'étudiais la sociologie et l'histoire de l'art. Pour payer mes études, j'avais commencé à faire des reportages photographiques et des portraits, grâce à un petit Leica que mon père m'avait offert quelques années plus tôt. Je ne me doutais pas, à ce moment-là, que la photographie deviendrait mon Gisèle Freund Portraitmétier.» Extrait de « Trois jours avec Joyce » de Gisèle Freund chez Denoël éditeur.


Elle choisit, par passion, de faire des portraits d’écrivains qui devenus célèbres lui apportent une reconnaissance internationale.

Elle rencontre Adrienne Monnier et Sylvia Beach. Adrienne Monnier,  militante féministe, figure de proue du milieu littéraire, va beaucoup l’aider ; elle devient son mentor.

Elle photographie André Malraux, qui va obtenir le Goncourt avec la Condition Humaine, puis Gide, Pasternak et Aldous Huxley.

Elle collabore auprès de Life dès 1935


1936, elle  se marie avec Pierre Blum et obtient la nationalité française par naturalisation. Elle soutient sa thèse, avec l’aide d’Adrienne Monnier, qui l’aide à la traduire en français.

Elle rencontre et se lie d’amitié avec Paul Valéry, James Joyce, Ezra Pound, Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald, André Gide, Nathalie Sarraute, André Breton, et Jacques Prévert, vont lui permettre de réaliser ses premiers portraits en couleur, grande première dans ces années d’avant guerre. Romain Rolland, André Breton, et Jean-Paul Sartre voient ainsi leurs portraits couleurs projetés en grand.

Gisèle Freund André Gide et Mme Rysselbergh

On peut citer encore : Louis Aragon, Walter Benjamin, Jean Cocteau, Colette, Marcel Duchamp, T.S. Eliot, André Gide, James Joyce, André Malraux, Elsa Triolet, et Paul Valéry, Virginia Woolf, Vita Sackville-West.


Le 8 mai 1939, son portrait de James Joyce fait la couverture de l’édition du Time américain, avec un portrait en couleur réalisé en Kodachrome, à l’occasion de la sortie du livre « Finnegans Wake ».

Elle travaille également pour le ministère de l'information du gouvernement de la France Libre. 1946, après un exil forcé, Gisèle Freund rentre à Paris. Elle présente ses photos dans une exposition consacrée à l'art sud-américain, qui donne lieu à un livre, puis repart en Patagonie -Terre de Feu pour le compte du Musée de l'Homme et le ministère de l’information. Elle en ramène des photos de paysages, et un film en couleur.

Gisèle Freund André Malraux avant de partir pour l’EspElle  est la première femme à rejoindre l'agence Magnum en 1947, à l’invitation de Robert Capa. Elle voyage aux Etats-Unis, au Canada, et en Amérique latine, au Pérou en Equateur, en Bolivie et au Brésil.

Elle divorce en 1948.

 

Elle réalise un reportage sur Evita Perón en 1950, publié par Life, qui fait scandale, ses photos montrant le faste de celle qui devient la femme du président argentin. Il s’ensuit un incident diplomatique avec le gouvernement Argentin.
Elle continue à faire des portraits, notamment d’Henry Miller, de Tennessee Williams, de John Steinbeck, d’Alexandre Soljenitsyne, de  Le Corbusier, de Marguerite Duras, d’Henri Matisse, ou de Pierre Bonnard.

En 1968, elle est la première photographe invitée à exposer au Musée d'art Moderne de Paris.

1977, elle publie « Mémoires de l’œil » aux éditions du Seuil, et devient la présidente de la Fédération française des associations de photographes créateurs. Elle prend position pour une plus grande reconnaissance de la photographie en France.

Gisele Freund and Jessica Backhaus, Paris, 1996

1981, elle est choisie pour réaliser le portrait officiel du président François Mitterrand. Elle raconte: « Je savais qu’un de ses fils venait d’avoir un enfant. Est-ce une fille ou un garçon ? Il a souri... J’ai appuyé ».

Elle fait don à l’état Français de plus de deux cent photographies peu de temps avant son décès à l’âge de 91 ans le 30 mars 2000 à Paris.

 

Gisele Freund and Jessica Backhaus, Paris, 1996 

Commenter cet article