Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Giovanni Boldini et quelques unes de ses modèles... -1-

Publié le par Perceval

Giovanni Boldini et quelques unes de ses modèles... -1-

L' exposition " Boldini. Le spectacle de la modernité " à Forli, jusqu'au 15 juin 2015

Entre 1880 et 1920, toutes les célébrités des arts et de la haute société ont croisé ou se sont arrêtés devant Giovanni Boldini ( 1842- 1931) . Certains lui doivent leur notoriété. Il est un peintre mondain, superficiel, sans doute, mais quel plaisir de scruter dans chacun de ses tableaux - outre la séduction qui se dégage de ces femmes - leur visage, leurs mains, le rendu des étoffes ...

Boldini entre aux Beaux-Arts de Florence en 1863. En 1867, il fait la connaissance d'Edgar Degas qui séjourne souvent à Florence et il visite avec lui l'Exposition Universelle de Paris et rencontre de nombreux artistes. Ce sont les tableaux d' Edouard Manet et Gustave Caillebotte qui lui font la plus grosse impression.

A partir de 1871, Boldini s'installe à Paris. Sa réputation augmente et à partir de 1889, il devient le portraitiste le plus réputé de son temps. Il fait les portraits de toutes les célébrités. Il expose à Paris, New-York et Londres. Les clients aiment ce mélange de touches légères et de sophistication des vêtements et des visages. Les fonds sont parfois, à peine esquissés, ce qui donne une grande spontanéité à des tableaux très bien construits.

Portrait-of-Madame-Josephina-Alvear-de-Errazuriz-Giovanni-B.jpg Portrait-of-Madame-Georges-Hugo--nee-Pauleen-Menard-Dozian-.jpg

Portrait de Josefina Alvear de Errazuriz. Huile sur toile, 1892.

Josefina de Alvear fût l'épouse de Matias Errazuriz Ortusar, diplomate argentin en 1897, quelques années après que le tableau ait été peint. En poste à Paris de 1906 à 1917, le diplomate et son épouse, grands amateurs d'art se constituèrent une collection d'antiquités européennes qu'ils installèrent dans leur maison de Buenos-Aires. A la mort de Josefina Alvear de Errazuriz en 1935, elle légua sa résidence à l'état argentin qui en fit le Musée National des Arts Décoratifs. La robe en satin jaune et parements noirs est un chef-d'œuvre d'élégance.

Portrait de Mme Georges Hugo, née Ménard-Dorian. Huile sur toile, 1898.

Pauline Ménard-Dorian est née en 1870. Fille d'un armateur et maître de forges et d'une mère ardente républicaine qui réunissait dans son salon, Clémenceau, Rodin, Rochefort ou Alphonse Daudet, elle épouse en 1894 Georges Hugo, petit-fils de Victor Hugo, qui était peintre.

Elle tiendra un salon qui comptera Marcel Proust, Emile Zola, Jean Cocteau ou Max Jacob comme hôtes.

Mme Georges Hugo décèdera en 1941 dans le midi de la France.

Le tableau de Boldini est caractéristique de ses portraits brillants et mondains. La robe est magnifiquement rendue.

*****

Portrait-Of-Madame-Juillard-In-Red--Giovanni-Boldini--1842-.jpg Portrait-of-the-Countess-Zichy--Giovanni-Boldini--1905.jpg

Portrait de Mme Juillard en rouge. Huile sur toile, 1912.

Mme Juillard était l'épouse d'un très important banquier parisien.

Portrait de la Comtesse Zichy. Huile sur toile, 1905.

Ce magnifique portrait est celui d'une aristocrate hongroise dont la famille a été liée au plus hautes personnalités historiques (une Comtesse Zichy a été l'épouse du Prince de Metternich).

*****

giovanni-boldini-La-princesse-Marthe-Bibesco-1911.jpg

Portrait de Marthe Bibesco. Huile sur toile, 1911.

Marthe Lahovary est née en 1886 dans une famille de diplomate proche de la famille royale de Roumanie, une branche des Hohenzollern. Elle épouse en 1901, le Prince Georges Valentin Bibesco (1880-1941), frère d'Antoine, un très grand ami de Marcel Proust. Le couple est reçue par le Kronprinz d'Allemagne. Le couple ne s'entend pas mais décide de ne pas divorcer, chacun vivant sa propre vie. Elle reçoit aussi le Tsar Nicolas II en Roumanie.

Elle commence à écrire en français en 1908 sur un voyage qu'elle a effectué en Perse avec son mari. Le livre a du succès et la Princesse Bibesco se révèle un écrivain de talent. Entre les deux guerres, sa gloire littéraire est à son apogée. Ses amis son Valéry, Mauriac, Cocteau ou Rilke. Elle habite le plus souvent un appartement à Paris mais reçoit l'été dans son château de Roumanie tout le gratin politique européen, y compris des têtes couronnées. 

En 1948, les communistes prennent le pouvoir en Roumanie et confisquent tous le biens des Bibesco. A partir de là, Marthe Bibesco ne vivra plus que de sa plume. Elle est élue en 1955 à l'Académie de Belgique. Elle est reçu par le Général de Gaulle et assiste au dîner en l'honneur du Roi de Suède. Elle meurt en 1973. Son œuvre littéraire est totalement oubliée.


*****

Giovanni-Boldini--Marthe-de-Florian--1898-.jpg

La "dame en rose"

Ce tableau de Giovanni Boldini vient d'être « redécouvert ». Il était soustrait des regards du public, chez la petite fille de la « dame en rose », retirée dans le midi et qui est décédée à 91 ans, l'année dernière. … Il était accroché dans le salon et représente une superbe femme, Marthe de Florian ( de son vrai nom Mathilde Baugiron) , nimbée dans une robe du soir en mousseline rose pâle.

Mme de Florian était ce qu'on appelle à l'époque "une demi-mondaine". Actrice de théâtre, Marthe de Florian était d'une beauté exceptionnelle. Elle était la muse de Boldini. Et bien que mariée, elle était aussi sa maîtresse.

Cette femme avait de nombreux admirateurs qu'elle recevait dans son appartement. "Elle classait les lettres d'amour de ses amants, par expéditeur, en petits paquets retenus par des rubans de couleur différente", raconte un expert qui s'est occupé de l'inventaire.

Dans ses tiroirs, on a aussi retrouvé des cartes de visite d'hommes politiques de l'époque, comme Clemenceau, Waldeck-Rousseau, Doumergue ou Deschanel.

Commenter cet article

Monique 02/05/2013 21:04

Cette publication est d'une grande qualité, particulièrement bien documentée, et d'un excellent niveau. Je fais descendre régulièrement vos publications sur mon facebook où elles ont beaucoup de
succès. Merci infiniment, votre blog est riche et passionnant.

Perceval 03/05/2013 09:30



C'est gentil ... Merci .



Anis 02/05/2013 08:31

Ces portraits sont magnifiques ! Et les robes !