Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ferdinand Hodler et Valentine Godé Darel

Publié le par Perceval

Ferdinand Hodler (1853-1918) est un des peintres majeurs du symbolisme. Sa force créatrice, son goût pour le décors et une peinture simplifiée le rapprochent de Rodin et de Puvis de Chavannes, maîtres incontestés auxquels il est alors souvent comparé.

Ferdinand-Hodler-et-Valentine-Gode-Darel.jpg

Ferdinand Hodler rencontre Valentine Godé-Darel en 1908. Il est un artiste respecté et reconnu. Valentine est très différente des femmes que le peintre a rencontré précédemment : elle est peintre sur porcelaine, indépendante, sensuelle et instruite... Ferdinand Hodler peint Valentine, non pas comme un modèle, ou une muse … Il peint une femme - face à face - à égalité de point de vue . Leur relation n'est pas sans controverse et sans conflit, mais ils réalisent une expérience amoureuse unique. 

Ferdinand_Hodler_Joyous-Woman-2.jpg Ferdinand_Hodler_Joyous-Woman-1.jpg
Ferdinand Hodler "Joyous Woman " 
Valentine
Ferdinand Hodler "Joyous Woman " 
Valentine


Le cancer frappe Valentine en 1912 ; elle est âgée de 40 ans, après une relation de cinq ans, ils attendent un enfant. L'enfant vient au monde en Octobre 1913, il s'agit d'une fille, et qu'ils appellent Pauline.

Avec plus de 50 peintures à l'huile, 130 dessins et 200 croquis du peintre, il est possible de suivre l'avancée de la maladie et la mort de sa bien-aimée Valentine Godé Darel: La documentation infatigable et la précision impitoyable avec laquelle il peint les ravages du cancer peut être considéré comme une représentation d'un sentiment d'horreur à la vue de la souffrance et de la mort.

valentine_gode_darel_krankenb_hi.jpg Valentine-Gode-Darel-malade.JPG
ferdinand_hodler-Valentine-1914.jpg ferdinand_hodler-Valentine.jpg


« Jour après jour, … l'attention forcenée de Hodler s'applique à la tête de la jeune femme. Obstiné lui-même, parfois jusqu'à l 'épuisement, à traquer les progrès du mal sur les traits, les creux, l'os qu'il aime.

C'est la tête jeune ( 42 ans ) qui meurt, c'est le vieillard ( 61 ans ) salubre qui peint. Ensuite il y a la maladie qu'on sait intraitable, incurable, l'arrêt de mort ne se discute pas. A ce verrou bute l'horreur. Comme si quelque chose d’essentiellement humain et d'inhumain de jouait devant nous, - et inéluctable, pour le couple.

Il y a l’effroi de la douleur de l'aimée, de sa solitude devant la mort, de l'inutilité de tout effort pour la sauver ou alléger sa souffrance. Et il y a l'amour blessé, la passion du peintre âgé pour cette femme que le mauvais destin lui arrache. » Jacques Chessex ( Les têtes )

ferdinand_hodler-Valentine-2.jpg ferdinand_hodler-Valentine-sur-son-lit-de-mort--1915-.jpg

Le 26 Janvier 1915 meurt Valentine Godé-Darel. Ferdinand Hodler est lui-même un homme malade, rongé par le chagrin, il ne se remit jamais et mourut le 19 Mai 1918 à Genève.

 ferdinand_hodler-Sunset-at-Lake-Geneva--1915.jpg

Ferdinand Hodler: Coucher de soleil sur le lac Léman 1915

Commenter cet article