Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edvard Munch rencontre Dagny Juel -1-

Publié le par Perceval

Dagny Juel (1867-1901) , est née en Norvège. Dagny-Juel-les-soeurs.jpgElle est l'une des quatre filles bien éduquées d'un médecin norvégien, elle est une élève douée, prise en main par la féministe Anna Stang dans une école privée... Dagny et sa sœur Ragnhild, rejoignent Oslo ( nommée alors Christiania) – en janvier 1890 - pour poursuivre leurs études. Dagny participe à la vie de bohème de la cité. Elle a une brêve liaison avec l'écrivain Hjalmar Christensen alors étudiant, puis elle rencontre Edvard Munch (né en 1863 près de Christinia). Pour parfaire son éducation musicale, c'est avec lui, que Dagny et sa soeur ( qui deviendra chanteuse d'opéra ) partent pour Berlin.

 Dagny Juel Kvinnemuseet

Au printemps 1893, elle accompagne Munch dans le cercle cosmopolite qui se réunit dans l’auberge - baptisée par August Strindberg (1849-1912) :Au porcelet noir -.

 Tegning-av-vinstuen-Zum-schwarzen-Ferkel.jpgL’écrivain suédois est un des piliers de ce cénacle, tout comme le poète polonais Stanislaw Przybyszewski (1868-1927) . Autour de ces deux personnalités explosives, des poètes (Richard Dehmel, Adolf Paul…), des intellectuels (Julius Meier-Graefe…), des artistes (Munch, Gustav Vigeland…) forment une des avant-gardes les plus fécondes de Berlin, dont la fièvre créatrice se nourrit des théories de Nietzsche et de Darwin, de la naissance de la psychanalyse et des spéculations ésotériques.

Dagny Juel, est remarquée pour sa grande beauté et ses manières libres ; chacun tombe aussitôt amoureux de cette belle rousse norvégienne. Elle figure la femme idéale, libérée et indépendante, madonne et putain à la fois … Ses amis lui donnent le surnom d' Aspasie.

Dagny-Juel-et-son-mari.jpgAprès une très brève liaison avec Strindberg, elle repousse Adolf Paul; et c’est au magnétisme du poète polonais qu’elle-même succombe. Le 18 août 1893, Dagny et Stucha se marient.

 

En 1892, Munch expose ses œuvres, elles sont qualifiées «d’insulte à l’art». L’exposition fermée au bout d’une semaine, est ensuite présentée à Düsseldorf et Cologne, puis à nouveau à Berlin.

A Berlin , D. Juel et E. Munch, sont souvent ensemble, d'ailleurs nous pouvons en juger par le nombre de peintures de Munch décrivant des figures féminines qui ressemblent à Dagny...

Munch et Dagny ont poursuivi une correspondance épisodique mais durable. Munch fut un des rares à ne pas alimenter les rumeurs après l’assassinat de Dagny, et il fut remercié de son article par sa soeur (« Tu es le seul qui a dit du bien d’elle », lettre 03.07.1901 )

munch-Madonna---1894.jpg

Dagny est le modèle de Munch, pour plusieurs œuvres significatives : dans une peinture de « Madonna » , une représentation peu orthodoxe de Marie, mère du Christ (faite en plusieurs versions entre 1893 et 1902). L'artiste a peint ici un nu sensuel -à la place d'une vierge - une femme perdue, une beauté dangereuse dont le corps semble flotter dans l'espace vague et fluide. 

Munch Ashes

La figure respire une charge érotique provocatrice, et en même temps envahie par la douleur et la mort, elle est marqué par des couleurs sombres (cheveux noirs, des yeux creux et bleus), et a perdu la couleur jaune-or de l'auréole, pour une couleur plus charnelle et passionnée: le rouge vif.


Voici Dagny encore, dans « Ashes ( cendres)  » : fenêtre vivante dans le noir d'un homme, âme tourmentée ; c'est une puissante illustration de la chimie entre l'artiste et sa muse...

La première partie de la carrière de Munch, est dominée par le thème de l'attraction-répulsion envers les femmes et la sexualité. 

Edvard-Munch-Jalousie.jpg

Dans «  Jalousie » (1895), l'homme au premier plan ( le portrait de l'écrivain polonais Stanislaw Przybyszewski ) se détourne d'une femme à moitié nue (recouverte par une sorte de robe rouge couleur de la passion et du péché) qui interagit avec une autre personne. Cette figure féminine est encore Dagny Juel, devenue l'épouse de l'écrivain polonais.

Commenter cet article