Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dora Carrington et ses passions sans fin -3-

Publié le par Perceval

Selon les proches de Dora, si elle et Lytton, ont bien été amants, ils étaient heureux de s'abstenir de relation physique... Lytton se considérait comme impuissant, et Dora avait des difficultés de se sentir femme... Cependant, chacun a essayé de compenser ce que l'autre ne pouvait donner par le nombre d'aventures...

 Frances-Partridge-nee-Marshall.jpg
 Frances Partridge née Marshall

En 1926, Frances Marshall  est amoureuse de Ralph Partridge; ensemble, ils partent vivre à Londres. . Elle racontera plus tard: «C'était un homme de grande taille, beau et très large d'épaules .... Ses yeux bleus dégageaient une impression de grande vitalité, vitalité cependant tenue en échec … Il m'observait, et je ne pouvais pas m'empêcher de le remarquer. »

 

Dora Carrington, eut une liaison avec Gerald Brenan , un ami de l' armée de Ralph Partridge de 1919 à 1928.  Après la guerre, il avait été présenté au Groupe de Bloomsbury. Brenan avait ensuite déménagé sud de l'Espagne, Carrington avait entamé un échange de correspondance avec lui. 

 

David Garnett, écrit : " Quand elle ( Dora C. ) me parlait, elle semblait confier un secret, et j'ai été flatté... Elle semblait être une adolescente à la puberté... Elle ne surmontait pas sa honte d'être une femme, et ses lettres sont pleines de références à la menstruation. Bien que son désir sexuel ait considérablement augmenté entre sa liaison avec Mark Gertler et Gerald Brenan, un curieux schéma se répétait avec à peu près les mêmes déceptions, les mêmes excuses et les auto-accusations répétées de part et d'autre ..."

Gerald-Brenan-et-Dora-Carrington.jpg Gerald-Brenan-par-Dora-Carrington.jpg
Gerald Brenan et Dora Carrington Gerald Brenan par Dora Carrington


Carrington a développé plusieurs fortes relations affectives avec les femmes. 

mujeres_sxx_julio2011_2.jpg par-Dora-Carrington.jpg
Henriette Bingham peinte par Dora Carrington

En 1923, Dora Carrington renconte Henriette Bingham, la fille de l'ambassadeur américain auprès de la Cour de Saint-James. Carrington poursuit activement Henriette et elles deviennent amantes. Relation tumultueuse...

 

Je pourrais, ainsi, décliner toutes les combinaisons affectives et passionnées entre les membres du groupe de Bloomsbury... C'est un peu trop pour ici !

Dora-Carrington--Stephen-Tomlin--Walter-John-Herbert--Sprot.png Dora-Carrington_-Julian-Ottoline-Vinogradoff--nee-Morrell-.jpg
Dora Carrington, Stephen Tomlin, Walter John Herbert  Sprott and Lytton Strachey  1926 Dora Carrington_ Julian Ottoline Vinogradoff (née Morrell) with her pug Soie_ Michael Llewelyn Davies_ Ralph Partridge

Dora Carrington écrit dans son journal en 1929 que ses relations sexuelles ont un impact négatif sur son art. «Je voudrais cette année (puisque pour la première fois je suis « libre ») faire plus de peinture. Mais c'est une résolution que je fais depuis dix ans... !"  Cependant, elle commence une relation avec Bernard ('Beakus') Penrose, un ami de Partridge et le frère cadet de l'artiste Roland Penrose.... etc

 

Dora Carrington semblait posséder un charme magique qui attire et a attiré de nombreux artistes : En plus de ceux qu'elle a aimé, il faudrait citer : DH Lawrence, Wyndham Lewis, Rosamund Lehmann, Aldous Huxley …

.En Novembre 1931, Strachey devient gravement malade et à la fin de Décembre, un cancer à l'estomac laisse présager le pire... Carrington tente de se suicider , mais Partridge la sauve. Elle récupére suffisamment pour passer les derniers jours de la vie de Strachey à le soigner.

Il décéde en Janvier après dix-sept ans de vie avec Dora. 

Dora Carrington devient dépressive, elle emprunte l'arme d'un voisin, et se tire une balle. Ralph Partridge, Frances Marshall et David Garnett arrivent à temps, à Ham Spray House, pour lui dire adieu. Elle venait d'avoir 39 ans .

Dora-Carrington--British--1893-1932-.jpg Dora-Carrington--Le-Moulin-de-Tidmarsh.png

Peintures de Dora Carrington ( 1893-1932 )

Commenter cet article

iloucat 14/11/2012 08:47

J'ai vraiment été trés interessée par cette série d'articles .Le film Carrington retrace bien le portrait de cette femme , l'amour et la relation qu'elle entretient avec Strachey et les autres mais
parle peu du peintre qu'elle était.C'est malgré tout un bon film .Il est trés difficile de trouver des documents à ce sujet .J'ai malgré tout trouvé le livre de Michael Holroyd...J'ai beaucoup
appris et avec beaucoup de plaisir

Perceval 15/11/2012 10:30



Ce groupe de Bloomsbury était pour l'époque, une expérience assez étonnante..! Cependant, Dora Carrington n'était sans doute pas "prête" ( je pense à son suicide... et à ses difficultés de
répondre à sa "vocation" d'artiste ) à vivre avec joie et sérénité toutes ces sollicitations sentimentales... ?


Merci de votre commentaire ..