Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dora Carrington (1893-1932) -1-

Publié le par Perceval

Slade-School-of-Fine-Arts-de-pique-nique--circa-1912.jpgSlade School of Fine Arts de pique-nique, circa 1912

 

Dora Carrington (1893-1932), reçoit une éducation très puritaine. Ses professeurs décèlent chez Dora un talent artistique. En 1910, son père accepte qu'elle fréquente  l'école d'art Slade à Londres , elle y rencontre Mark Gertler qui est «  le génie du lieu, et le plus grave... . Elle commence une liaison avec ce dernier. 

Frances Marshall ,amie de Dora Carrington en 1914, dit d'elle: 

Dora Carrington , Barbara Hiles et Dorothy Brett en 19
Dora Carrington , Barbara Hiles et Dorothy Brett en 1911

«Elle était une figure joyeuse et populaire avec ses grands yeux bleus et sa chevelure épaisse de la couleur du blé... Elle avait le sens de la fantaisie et du plaisir, et elle était d'une compagnie charmante... Ses peintures à l'huile ont été fortement influencées par Mark Gertler dans leur soin, la technique lisse, les effets de densité et une richesses des couleurs... Ottoline Morrell la compare à « un poney des landes, sauvage »

Elle n'employait pas son prénom "Dora", préférant qu'on l'appelle "Carrington". Elle devint très proche de Dorothy Brett et de Barbara Hiles toutes deux à l'école Slade. Brett et Hiles copiaient Carrington, ainsi en 1911 quand elle coupe ses cheveux longs,. Elles sont nommées les «Cropheads Slade» et fixent la mode chez les étudiantes....

Dora est très courtisée : Mark Gertler,  CRW Nevinson, Albert Rutherston , David Garnett , tous tombent amoureux... Son éducation lui a appris à réprimer ses sentiments les plus intimes. Elle est encore à la recherche de l'âme soeur platonique, et Gertler se plaint de son manque de passion (physique en particulier...).

Dora Carrington quitte la Slade School en 1914. Elle manque de confiance et elle est réticente à exposer ou même à signer son travail. Cependant, elle a des amis qui ont toujours essayé d'aider sa carrière. Ainsi, Virginia Woolf lui commande plusieurs travaux (Elle couvrit de fresques l'intérieur de Ham Spray et réalisa des bois gravés pour la Hogarth Press, la maison d'édition de Virginia Woolf.)...

 

Aldous Huxley tombe sous le charme de Carrington au cours de cette période. Elle, apprécie sa compagnie, mais elle ne tient pas à avoir une relation physique avec Huxley. Elle partage alors à  Dorothy Brett sa volonté de « rester une vestale » pour le reste de sa vie …

Strachey-Carrington.jpg
Strachey et Carrington

Le 16 Avril 1915, elle écrit à Gertler qui se plaint: « Ne croyez pas que je me réjouisse d'être sans sexualité, mais cela est mieux pour moi... Cela m'est douloureux aussi. »

 

Elle rencontre alors, Lytton Strachey qui semble attiré par Dora, il tente de l'embrasser, mais elle éprouve une sorte de dégoût du fait de sa barbe hirsute... Selon la légende, Carrington la nuit suivante alla jusque dans la chambre de Lytton avec l'intention de couper la barbe détestable. Au lieu de cela, elle est fascinée par ses yeux, qui s'ouvrent brusquement et la regardent attentivement . A partir de ce moment, les deux sont devenus presque inséparables.  

Tout le groupe de Bloomsbury, s'entendait à penser que le couple « Carrington - Strachey », était le plus improbable qu'ils eurent pu imaginer … !


 

Lytton Strachey (1880-1932) , homosexuel, et objecteur de conscience, passa son temps avec des personnes qui partageaient ses convictions, comme Lady Ottoline Morrell et les Bloomsberries. Il a rencontré un succés littéraire avec les « Victoriens éminents » des biographies de grandes figures de l'époque victorienne. Avec un humour froid, irrévérencieux, il y exposait les faiblesses humaines et ce qu'il voyait comme l'hypocrisie au centre de la morale victorienne.

C'est à la campagne chez Virginia Woolf que Lytton Strachey rencontre Dora Carrington à l'automne de 1915. Il a trente-cinq ans, des bras et des jambes arachnéens, des dents gâtées, une barbe hirsute et, par delà ces déficiences physiques, une préférence avouée pour les hommes. De son côté Carrington affiche une fantaisie débridée, des manières gauches et le tempérament impulsif d'une jeune peintre de vingt-deux ans. Comment Lytton, l'érudition personnifiée, homosexuel qui redoutait les femmes, sera-t-il séduit ? Comment Dora, sauvageonne pudibonde, tombera-t-elle sous le charme de l'escogriffe à la voix de fausset ?

Virginia-Woolf-looking-impossibly-glamorous-with-Lytton-Str.jpg 

Virginia Woolf looking impossibly glamorous with Lytton Strachey...!

 

******

 

Commenter cet article

iloucat 10/11/2012 08:22

Où va encore me mener cet article ?.Je ne le sais pas encore .J'ai hier soir commencé par regarder le film avec Emma Thompson et tout cela me donne envie de prolonger le plaisir que j'éprouve à
creuser cette découverte.Merci

Perceval 10/11/2012 10:39



Je n'ai pas vu ce film... Alors ..?