Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des fêtes galantes, de Watteau à Verlaine: -2/3 -

Publié le par Perceval

 Lancret-Les-Plaisirs-du-bain détail

Nicolas Lancret (1690-1773)Les Plaisirs du bain, avant 1725, Paris, Musée du Louvre ( ici, un détail )

Ce tableau célèbre l'amour, ses artifices et ses guet-apens dans une nature fantasmée. Il est emblématique de cette heure mystérieuse où la réalité se dissout dans le rêve.

*****

Lancret-Les-Plaisirs-du-bain-detail-2.jpg

La toile montre au centre un couple dont l'attention est appelée par une scène de baigneuses légèrement vêtues à gauche. Batifolant dans l'eau, elles semblent descendre d'une barque dont on voit une réplique en arrière-plan, comme flottant dans les airs. À droite, une jeune femme se fait coiffer de fleurs, son regard et celui de sa dame de compagnie tournés eux aussi vers les naïades. La nature est profuse, lourde et gorgée de sève, ménageant des zones d'ombre. Le ciel rosissant indique une heure tardive.

 

Les différences avec Watteau sont flagrantes : le tableau est de grand format, les couleurs sont plus accentuées, le ciel, plus dégagé, tourne vers le turquoise. Le tableau se divise en deux : à gauche, les baigneuses qui symbolisent le désir, à droite une jeune femme en robe bleue, avec des fleurs à terre, ce qui signifie que l'amour a été consommé... Le bateau au centre est lui-même un symbole de l'amour.Lancret-Les-Plaisirs-du-bain-detail-1.jpg

 

Le couple : Au centre du tableau, l'homme et la femme se confondent en une même forme ovoïde posée en diagonale. Pas réellement enlacés mais très proches l'un de l'autre, ils se répondent par leurs gestes. Leurs corps se font face, ouverts l'un à l'autre. Le visage de la galante est caché pour mieux montrer sa nuque délicate, motif de prédilection de la peinture de Watteau, caractéristique d'un érotisme subtil, tout comme l'oreille légèrement rosée dont on retrouve le ton dans sa large jupe aux reflets nacrés. L'homme, comme souvent chez Watteau et ses successeurs, adopte une position assez affirmée, la main posée sur le genou, tout en témoignant d'une grande décontraction. À leurs pieds, la bourse ouverte d'où s'échappent des fleurs récemment cueillies peut symboliser l'acte sexuel à venir.

 Lancret-Les-Plaisirs-du-bain détail 3

 Embarquation étrange... Moderne Charon, passeur des morts vers les Enfers, est chargée de nombreux convives qui s'enfoncent dans une nature luxuriante.

 

 

 

Sources: L’érotisme subtil d’une « fête galante » du XVIIIe siècle de Magali Lesauvage, sur http://www.exponaute.com/

Exposition au Musée Jacquemart-André à Paris, jusqu’au 21 juillet : une soixantaine d’œuvres pour plonger dans l’univers à la fois poétique et sensuel des fêtes galantes du XVIIIe siècle.

 

Commenter cet article