Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Derrière le "Poilu", cherchez la femme ... -1-

Publié le par Perceval

A quoi ( à qui ...) rêve le Poilu?14 18 carte postale 14 18 - 1

Loin des yeux, loin du front, les femmes sont néanmoins omniprésentes dans l’imaginaire des soldats. 

« Quand les musiques militaires que nous détestions comme des embusqués reçurent l’ordre de nous distraire officiellement et de nous remonter le moral au cantonnement, elles furent systématiquement boycottées. Le soldat fit la grève perlée. On dut, dans certains régiments, l’obliger à la présence, ce qui allait à l’encontre des désirs du commandement. Et pourtant, on jouait La Madelon ! » extrait du Feu d’Henri Barbusse, en 1916 

La madelon maxresdefault (1)

Le succès de Madelon, « synthèse prodigieuse des deux aspirations du Poilu, du pinard et un cœur » (Françoise Thébaud, la femme au temps dela guerre de 14), l’érotisme qui caractérise d’innombrables cartes postales qui préfigurent les « pin-up » des calendriers des chambrées, la féminisation des armes, l’attente fiévreuse de la permission : tous ces éléments révèlent les manques affectifs et les frustrations sexuelles des combattants. Grivoises, nostalgiques ou sentimentales, d’innombrables chansons s’en font largement l’écho:

«C’est des petites femmes qu’il nous manque

C’est des petites femmes qu’il nous faut

A l'arrière les embusqués, les femmes préfèrent les sol
 
xavier sager Paris pendant la guerre 4
            Xavier Sager

Ça vaut mieux que des billets de banque

Et que des conserves d’abricots ! »

(Lelievre/Briollet)

 

Et « Quand on vient en permission », on avoue :

 

«D’rester pendant des nuits et des jours

Sans femme à qui faire la cour

On a beau dire, sous les cieux,

Les pauvres hommes sont bien malheureux !

N’empêche que le soir au clair de lune

Une petit’ brune, ça s’rait fameux !

Et l’on serre sa ceinture d’un cran

En fait d’amour on a qu’du vent ! »

(Pothier/Dalbret) 

sources: Anne Simon-Carrère ( Paris 8 )

Abus de confiance ridel

 

 Une représentation archétypale de « l'embusqué » : posture arrogante, apparence efféminée et détournement des insignes combattant

« Pour le Poilu, était «  embusqué » tout individu, militaire ou civil, en état de combattre qui, pour une raison quelconque, ne participait pas directement à la bataille. » (Émile Morin, Lieutenant Morin, combattant de la guerre 1914-1918, Besançon, Cêtre, 2002, p. 315)

 

Xavier Sager (1881 - 1969) peintre et illustrateur humoristique, est surtout connu pour avoir illustré plusieurs milliers de cartes postales (il en aurait ainsi illustré près de 3.000 avec un nombre total d'impression estimé à trois millions), partitions musicales et calendriers entre 1900 et 1914 dans son atelier parisien.

xavier sager Paris pendant la guerre 1 xavier sager Paris pendant la guerre 2
xavier sager Paris pendant la guerre 3 xavier sager Paris pendant la guerre 5


Commenter cet article