Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dante et ses " Béatrice " -1-

Publié le par Perceval

En contrepoint de la femme « moderne » préfigurée par Lou Andréas-Salomé, « muse » malgré elle ; il y a le mythe de Béatrice, celle imaginaire de Dante, et celle « fantasmée » de Dante Gabriel Rosseti au travers de plusieurs de ces modèles...

 Henry-Holiday--1839---1927--Dante_and_Beatrice-1882-4.jpg

de Henry Holiday (1839 - 1927):  Dante_and_Beatrice (1882-4)

Etude-For-A-Vision-der-Fiammetta-Pre-Raphaelite-Frerehood-D.jpgQue ce soit d'un point de vue pictural ou littéraire, l’œuvre de Dante Rossetti est gouvernée par la figure tutélaire de Dante Alighieri. A l'âge de vingt et un an, il inverse ses trois prénoms initialement ordonnés Charles Dante Gabriel , pour placer Dante en premier.

Ainsi, Rossetti va-t-il, dans le sillage du maître, perpétuer à sa manière désordonnée le culte de la Dame, qui trouve ses racines dans la tradition féodale de l'amour courtois célébré par les troubadours. La femme aimée – la jouvencelle – est à la fois objet de dévotion, muse et inspiratrice. Spartali-par-Dante-Gabriel-Rossetti.jpgPour les «  fidèles d'amour », nom de la société secrète à laquelle Dante appartenait, et dont Rossetti va, semble t-il, calquer les principes avec quelques uns de ses comparses artistes, la pratique de la poésie se fonde sur l'expression du sentiment amoureux sacralisé au plus haut point. La femme adorée est à la fois source d'inspiration et miroir, dans lequel se reflète un amour supérieur...

Comme Dante, Rossetti espère atteindre l'indicible, toucher à l'ineffable et à l'éternel de la féminité à travers ses muses qui doivent représenter l'incarnation divine de l'Amour.

 

 

Pour ce qui est Dante Alighieri, le grand poète italien. Il est né à Florence en 1265 ; il sera exilé pour avoir pris part aux luttes intestines de sa patrie et meurt à Ravenne en 1324.

DivineComedyFresco.jpg

Portrait de Dante Alighieri, la ville de Florence et l’allégorie de la Divine Comédie de Domenico di Michelino (1465)
Le poète, présentant son ouvrage ouvert, se tient devant le paysage symbolique de la Divine Comédie : à gauche, l'enfer ; au fond, le paradis, auquel mènent les sept cercles du purgatoire ; à droite, la ville de Florence.


- Il a à peine neuf ans lorsqu’il fait la connaissance de Béatrice Portinari (1266–1290).

Boccace nous raconte cette rencontre :

« C'était le 1er de mai, jour où, selon la coutume, Folco Portinari, homme en grande estime parmi ses concitoyens, avait rassemblé chez lui ses amis avec leurs enfants. Dante, alors âgé de neuf ans seulement, était du nombre de ces jeunes hôtes. De cette joyeuse troupe enfantine faisait partie la fille de Folco, dont le nom était Bice. Elle avait à peine atteint sa huitième année. C'était une charmante et gracieuse enfant, et de séduisantes manières. Ses beaux traits respiraient la douceur, et ses paroles annonçaient en elle des pensées au-dessus de ce que semblait comporter son âge. Si aimable était cette enfant, si modeste dans sa contenance, que plusieurs la regardaient comme un ange. Cette jeune fille donc, telle que je l'ai décrite, ou plutôt d'une beauté qui surpasse toute description, était présente à cette fête. Tout enfant qu'était Dante, cette image se grava soudain si avant dans son cœur, que, de ce jour jusqu'à la fin de sa vie, jamais elle ne s'en effaça. Était-ce entre deux cœurs un lien mystérieux de sympathie, ou une spéciale influence du ciel, ou était-ce, comme quelquefois l'expérience nous le montre, qu'au milieu de l'harmonie de la musique et des réjouissances d'une fête, deux jeunes cœurs s'échauffent et se portent l'un vers l'autre? Il n'importe; mais Dante, en cet âge tendre, devint l'esclave dévoué de l'amour. Le progrès des années ne fit qu'accroître sa flamme, et tant, que pour lui nul plaisir, nul confort, que d'être près de celle qu'il aimait, de contempler son beau visage, et de boire la joie dans ses yeux. Tout en ce monde est transitoire. A peine Béatrice avait-elle accompli sa vingt-cinquième année, qu'elle mourut .
A son départ, Dante ressentit une affliction si profonde, si poignante, il versa tant et de si amères larmes, que ses amis mirent qu'elles n'auraient d'autre terme que la mort seule, et que rien ne pourrait le consoler . »

 Marcel-Rieder-1895_-_Dante_et_les_amies_de_Beatrice.jpg

« J’espère écrire d’elle ce qui jamais ne fut dit d’aucune femme. » (Dante Alighieri, La Vie nouvelle)

- Leur seconde rencontre a lieu, à l'âge de 18 ans, le 9e jour du mois. Le chiffre 9 est ici un chiffre symbolique d'une extrême importance, puisqu'il symbolisa la Perfection. Dante laisse alors éclater sa passion extrême pour Béatrice. « Un jour il advint que cette très noble dame était assise en un lieu où l'on entendait louer la Reine de gloire, pour moi j'étais à une place où je voyais ma Béatitude. » 

Peut-être, limitée par les règles de l’amour courtois, Béatrice, lors de ses deux rencontres, ne semble pas accorder à Dante une attention particulière...!

Commenter cet article

Béatrice 27/05/2013 17:01

L' Esprit pur de l'homme-Dieu Jésus-Christ a inspiré l'amour que monsieur Dante Alighieri ressentait pour Béatrice,il la trouvait belle parce qu'il l'aimait... Ils étaient des enfants purs. Dieu
est Amour,c'est le Seigneur Jésus-Christ. Qu'il vous emporte au paradis céleste dans votre heureuse vieillesse. Amicalement vôtre. Béatrice.