Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

d' Antonio Tabucchi à Pessoa... et M. Monroe

Publié le par Perceval

Antonio tabucchiJ’apprends à l’instant que l'écrivain italien Antonio Tabucchi est mort à Lisbonne, à l'âge de 68 ans des "suites d'une longue maladie"…

Je sais que j’ai vu un film tiré de l’un de ses livres : Nocturne Indien… C’était un peu comme une errance ...un rêve.

 

 

Nocturne indien tabucchi

 


Il a préfacé un livre : "Fragments" de Marilyn Monroe (Seuil )…marilyn-monroe lit

 

Et puis, et puis .... il y a Pessoa ...!

 

Passionné par l'oeuvre de Pessoa, il a traduit toute son oeuvre en italien, avec sa femme, rencontrée au Portugal. 

 

Comme son « maître » Tabucchi écrit sous divers hétéronymes : Bernardo Soarès « Fernando Pessoa, le livre de l'intranquillité », mais aussi Ricardo Reis..

 « je ne change pas avec mes masques, je voyage »

Tabucchi se dit « n'être pas un écrivain engagé mais un écrivain de littérature », « être engagé avec soi-même, l'engagement où personne ne le dit, où personne ne le sait »

 

 

 

Je reviens au grand écrivain : Pessoa, et à Ofélia Queiroz. Elle aimait passionnément Fernando Pessoa. Elle est le seul amour connu dans la vie du poète portugais. Ofélia lui a écrit des centaines de lettres et n’a reçu que peu de réponses.
Pessoa et Ofélia Queiroz

Ofelia (ou Ophelia) est née le 14 juin 1900 à Lisbonne. C'est en novembre 1919 qu'elle rencontre Fernando Pessoa,

 

Ofelia-Queiroz« Cher Monsieur, votre présence dans l'entreprise Félix, Valladas & Freitas, Lda, m'est extrêmement agréable, et je me permets de vous dire que c'est à cause d'elle que je ne me trouve pas dans une autre entreprise où je gagnerais sûrement plus, mais... Votre présence dans l'entreprise Félix, Valladas & Freitas m'est très chère, car je suis très attirée par vous... » Ainsi commence la relation amoureuse entre Fernando Pessoa et Ofélia Queiroz, au début de l'année 1920. Ofélia est alors une jeune femme de dix-neuf ans qui travaille dans la même entreprise que le poète, de onze ans son aîné.

 

C'est aussi par écrit qu'il rompra avec elle en novembre 1920.
Ils renoueront près de neuf ans plus tard (septembre 1929) et la dernière lettre de Pessoa à la seule femme avec qui il entretint un lien amoureux est datée du 11 janvier 1930 alors qu'Ofelia continua de lui écrire pendant un an, même si elle n'avait pas de réponse à ses lettres.

 

Ophelia Queiros

Commenter cet article