Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Barbara

Publié le par Perceval

Barbara décède le Lundi 24 novembre 1997 à 16 h 10.

Barbara-par-Francis-Legault.jpg

Lundi 9 juin 1930 à 14 h 45 : naissance près du square des Batignolles, à Paris de Monique Andrée Serf. Ses parents sont tous deux d'ascendance juive. La branche maternelle trouve ses racines en Moldavie en Ukraine, la branche paternelle en Alsace Lorraine.

En 1937, la famille quitte Paris pour Marseille, première étape d'un itinéraire sinueux et troublé.

Durant l'été 1942, Barbara et sa petite sœur se cachent chez des cultivateurs près de Chasseneuil-sur-Bonnieure en Charente. A quelques kilomètres de là, les parents se terrent dans un village isolé. A vélo, souvent elle rejoint ses parents.

En 1947, elle entre au Conservatoire de musique, rue de Madrid dans la classe de maître Paulet en auditrice libre.

Au mois de février 1950, elle fugue pour Bruxelles. Son cousin Sacha Piroutsky l'héberge. Il joue de la balalaïka. Elle ne reste que deux mois chez lui. Il devenait violent. Pendant quelques temps elle loge dans une chambre de l'hôtel Central à Bruxelles. Elle croise la route de Peggy une jeune fille enceinte, paumée, originaire de Charleroi. Toutes deux louent la même chambre. Tous les jours elles ne mangent pas  à leurs leur faim. Elles rejoignent la ville natale de Peggy, s'installent à La Mansarde de l'étoile au dessus L'étoile du sud à Marcinelle dans la banlieue de Charleroi. L'étoile du sud abrite un dancing ouvert les après-midi et aménagé en salle de concert. Dans ce lieu se produit un groupe d'artistes, des amis d'enfance de Peggy : Ida Benet, Sarah Sand, Edmée Feuroge, Yvan Delporte, Boby Jaspar (1926-1963)... Barbara chatonne et joue maladroitement sur un piano. Cette joyeuse bande ouvre neuf mois plus tard toujours à Charleroi un cabaret Le Vent vert. Barbara effectue de nombreux allers retours entre Charleroi et Bruxelles en auto stop. Elle chante ensuite à L'Arche de Noé, rue de l'Écuyer à Bruxelles. Elle fredonne dans ces différents lieux les dimanches après-midi sous le nom de Barbara Brody (Brodsky est le nom de famille de sa mère). Toujours au piano elle chante L'hymne à l'amour de Edith Piaf, les chansons de Mireille, Monsieur William de Jean Roger Caussimon et Léo Ferré quelques titres de Bruant. Chaque fois le maigre public la siffle copieusement. ( sources: Fr. Faurant )...

 

Barbara 2


 

" Ce qui m'a frappé quand je l'ai vue,  
c'est la beauté...
  "

Quand tu fais une photo d'une femme  
qui devient de plus en plus belle,  
tu ne peux que devenir son ami...
 "

La beauté c'est pas le photographe,
c'est la personne qu'il y a dessus... 
"

Quand on fait un travail, 
il y a toujours une histoire d'amour, 

de complicité, 

je préfère dire d'amitié, de confiance...

Marcel Imsand



 


 




Commenter cet article