Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anna, Béatrice, Simone... et Modigliani -1-

Publié le par Perceval

jeanne-hebuterne-et-Amadeo-Modigliani.jpgLe 22 janvier 1920, Amedeo Clemente Modigliani (1884-1920) est découvert chez lui agonisant. Peintre, Modigliani est tuberculeux, alcoolique et drogué; à 35 ans, le bel Italien est déjà usé, cramé.. Deux jours plus tard, il meurt à l'hôpital. Le lendemain, sa compagne Jeanne Hébuterne enceinte de quelques mois, se jette par la fenêtre.

 

Né, le 12 juillet 1884, au sein d'une famille juive de Livourne (Italie) , Amedeo est le quatrième enfant d'un homme d'affaire ruiné, Flaminio Modigliani et d'Eugénie Garsin. Son enfance est pauvre et marquée par la maladie.

En 1899, Amedeo abandonne ses études pour se consacrer exclusivement à la peinture.

Modigliani aimait profondément sa mère, Eugénie Garsin, qui lui avait sauvé la vie en 1901... A seize ans Modigliani échappe à la mort, pris dans une tuberculose hémoptysique. Il effectue, avec sa mère, un voyage de convalescence : Naples, Capri, Amalfi, Rome, Florence et Venise. Il visite des musées, des galeries d'art et des églises.

 En 1903, il s'inscrit à l'Académie des Beaux-Arts de Florence. L'oncle Amédée Garsin assume les dépenses de l'étudiant, qui se sent de plus en plus volontaire pour aller travailler à Paris.

L'oncle mort, en Janvier 1906, Modigliani arrive à Paris avec l'aide financière de la mère et loue un atelier à Montmartre, près du Bateau-Lavoir, où il peut rencontrer Pablo Picasso, Guillaume Apollinaire, Diego Rivera et des intellectuels juifs tels que Max Jacob.

modigliani1918-0.jpg tumblr_me4btq0ZMo1rwwi0to1_500.jpg
Modigliani en 1918 Modigliani, Picasso et André Salmon en face du Café de la Rotonde, 1916


  Paul Alexandre devient son mécène et ami, il lui présente Brancusi. Il veut devenir un grand sculpteur.

Modigliani est influencé dans ses études d'art par les écrits de Nietzsche, Baudelaire, Carducci, Lautréamont, et d'autres, ils lui donnent la conviction que la seule voie vers une vraie créativité passe par le défi et le désordre... Modigliani recherche la compagnie d'artistes tels que Utrillo et Soutine, à la recherche de la validation de son travail par ses collègues. Il boit beaucoup, et consomme de l'absinthe et du haschisch.

Pendant et après cette guerre, pendant laquelle 1.300.000 jeunes hommes sont morts ( 2.800.000 sont bléssés et 600.000 sont invalides... ! )... ; la vie artistique à Paris entre 1914 et 1920 fut l'une des plus dynamiques du siècle .

Modigliani---Portrait-of-Paul-Alexandre-2.jpg Amedeo-Modigliani-The-Jewess--La-juive--1908.jpg
Paul Alexandre La juive

«  L'homme était aussi séduisant que son œuvre... Quoique petit, il mesurait 1,60m, il était très beau et il avait tous les succés avec les femmes...  Modigliani ne voyait que ce qui était beau et pur. Jamais je ne l'ai vu éprouver de jalousie pour quiconque ; jamais je ne l'ai entendu faire des critiques malveillantes... Modigliani était très bien élevé, et l'était resté malgré sa vie désordonnée... » Paul Alexandre

«  D'un caractère très doux, il lui arrivait d'avoir des querelles très violentes... Je l'ai connu différent de l'image que les ouvrages en donnent... sous des dehors bohèmes, Modigliani enfermait des trésors que seuls ses amis connaissaient. C'était un vrai artiste : les gens du commun n'arrivent pas à pénétrer ni à comprendre ces êtres à part dont l'âme est sans cesse tourmentée... » Lunia Czechowska.

Amedeo-Modigliani---Lunia-Czechowska_-Left-Hand-on-Her-Chee.jpg Modigliani_madame_pompadour1915.jpg
Amedeo Modigliani - Lunia Czechowska Modigliani Madame Pompadour, 1915

En 1910, il rencontre Anna Akhatova (1889-1966), poétesse russe. Elle est sa compagne et son modèle entre 1910 et 1912.

Il a beaucoup d'aventures féminines, puis en juillet 1914, il rencontre Béatrice Hastings ( « Madame Pompadour » ): correspondante à Paris du périodique The New Age, cette anglaise arrive à Paris en avril 1914... Béatrice est en tout point l'opposé de Jeanne Hébuterne, par son physique, son caractère, son indépendance farouche, sa maturité et son expérience, son métier et son comportement fantasque.

Avec Simone Thiroux, Modigliani a un fils Gérard né le 15 septembre 1917 à qui il refuse de donner son nom, malgré les appels désespérés de celle-ci. Simone Thiroux, est rongée par la tuberculose qu’il lui a transmise, elle meurt à Paris en 1921.

Modigliani-Portrait-of-a-Woman-in-a-Black-Tie.jpg modigliani-Simone-Thiroux.jpg
Modigliani Portrait of a Woman in a Black Tie Modigliani,  Simone Thiroux



Commenter cet article