Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alma Mahler (1879-1964) et Oskar Kokoschka (1886-1980) -1-

Publié le par Perceval

Le 18 mai 1911, Alma perd son mari Gustav Mahler. Même si sa propre créativité fut étouffée au profit de son mari, elle est à Vienne , l'un des esprits les plus brillants de Vienne...

gustave mahler e alma em roma, 1907
Gustave Mahler et Alma à Rome, 1907

Elle est belle, peut-être hautaine ; manipulatrice et angélique, infidèle et veuve joyeuse .. ?... Une personne sans aucun doute romanesque, et complexe … !


alma_1898.jpgAlma a recherché et rencontré beaucoup d'hommes de talent... Son premier baiser a été pour Gustav Klimt... Ses premières 'aventures', lui font croiser le metteur en scène Max Burhkard, ou son professeur de piano et compositeur Alexander Von Zemlinsky. Le drame de Zemlinsky fut de voir la belle et brillante Alma Schindler, qu’il aimait follement, épouser en 1902 le compositeur et chef d’orchestre Gustav Mahler. Il cherchera à exorciser son chagrin, dans un poème synphonique, «  la petite sirène » : repoussée par le Prince. 

Alma-Mahler--Aug.-31--1879---1964-.jpg Alma-Mahler.jpeg

 

Paul Kammerer, est un fervent admirateur de Gustav Mahler, il est bouleversé par sa mort. En novembre 1911, il propose à Alma Mahler de devenir son assistante, et pendant un certain temps elle travaille pour lui à la réalisation d'expérimentations animales...  Il est amoureux d'Alma et pousse son adulation envers elle jusqu'à l'excès et menaça plus d'une fois de se tuer sur la tombe de Gustav Mahler, si elle ne répondait pas à son amour. Il écrit à son sujet : « Quand je suis avec elle, il s'assemble de l'énergie potentielle qui se libère ensuite comme de l'énergie cinétique... » Alma décrit ainsi l'adulation de Paul Kammerer : « Si je me levais d'un fauteuil, il s'agenouillait puis il reniflait et caressait l'endroit du fauteuil sur laquelle je m'étais assise. Peu lui importait que des étrangers fussent présents ou non. Rien n'arrivait à le retenir de telles extravagances, qui abondaient chez lui » La liaison de Kammerer avec Alma Mahler prend fin au printemps 1912.

 

Cependant, à la mort de Mahler, c'est l'architecte Walter Gropius, qui pense que son tour est venu … en effet, en 1910, lors d'une cure, Alma entame une liaison avec Walter, Lorsque Mahler l'apprend, tout semble s'écrouler... Il fait tout pour la garder : Il lui dédie sa 8ème symphonie, fait imprimer et jouer quelques-uns de ses lieder, l’encourage même à composer de nouveau... Alma reste aux côtés de son mari tout en continuant à fréquenter Gropius.

 alma-Mahler_femme_fatale.jpg

En 1912, Alma rencontre le jeune peintre Oskar Kokoschka, qui est connu comme l'enfant terrible de la scène artistique viennoise. Dès le premier regard, il se sent « envoûté »... Cette brève rencontre incite Oskar à faire une première demande en mariage à Alma deux jours plus tard.Alma-Mahler-et-Oskar-Kokoschka.jpg

La conquérante Alma, semble être, elle aussi, séduite par la stature puissante et bourrue de Kokoschka qui tranche avec la grâce délicate de Mahler...

« les trois années passées avec lui furent une véritable bataille de l'amour. Je n'avais jamais connu auparavant autant l'enfer que le paradis. » Alma Mahler

De cette intense relation sexuelle – et artistique : Kokoschka peindra de nombreux tableaux. Une de ces peintures montre la maîtresse en pyjama rouge et le peintre qui lui tend la main, prêt à se fiancer avec elle. C’est justement ce tableau que voit par hasard Walter Gropius lors d’une exposition à Berlin : il ignorait jusque-là tout de leur liaison.

A suivre ...

Commenter cet article