Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Albert Robida anticipe la condition féminine au XXe siècle.

Publié le par Perceval

Portrait-d-Albert-Robida-a-l-Exposition-Universelle-de.jpg
Portrait d’Albert Robida à l’Exposition Universelle de 1900

Albert Robida, ( 1848 - 1926 ) est un illustrateur, caricaturiste, graveur, journaliste et romancier français.

Ses ouvrages sur Le Vingtième Siècle (1883) font de lui un autre Jules Verne, souvent plus audacieux. En effet, il propose des inventions intégrées à la vie courante et non des créations de savants fous. Et chaque fois, il imagine les développements sociaux qui découlent de ses inventions, souvent avec justesse : en particulier la promotion sociale des femmes (qu'il voit électrices/éligibles, portant le pantalon, fumant, médecins, notaires ou avocates), mais aussi le tourisme de masse, et la pollution.

 Il s’est adonné à la caricature pendant ces études pour devenir notaire. A partir de 1866, il dessine dans diverses revues dont le Journal Amusant. Pendant le siège de Paris et la Commune, on a pu le voir déambuler dans les rues, un calepin et un crayon à la main, croquant les scènes les plus mémorables. En 1880, il fonde, avec l’éditeur George Decaux, sa propre revue, La Caricature, qu’il dirigera pendant 12 ans.

Dessinateur insatiable, il a illustré des guides touristiques, des ouvrages de vulgarisation historique, des classiques littéraires : Villon, Rabelais, Cervantes, Swift, Shakespeare, Les Cent contes drolatiques d’Honoré de Balzac, les Mille et une nuits... ou l'histoire des maisons closes.

Albert-Robida---La-Sortie-de-l-opera-en-l-an-2000--vers-18.jpg

Albert Robida - La Sortie de l'opéra en l'an 2000 (vers 1882)

 Albert Robida aborde, avec le brin d'humour qui le caractérise, l'évolution de la condition féminine que l'on sait fort délicate au XIXe siècle.

anticipation---Les-femmes-avocates--Le-Vingtieme-Siecle--.jpg
Anticipation - La femme avocate

Mais sa vision de l'émancipation de la femme se révèlera fort réaliste. Il la voit égale de l'homme dans les fonctions qu'elle occupe avec les mêmes charges et les nouvelles contraintes qu’entraîne cette évolution. A l'image de sa représentation de "Madame la Préfète" (ci-contre - Le dessin fait apparaître, sur la droite, un calendrier mural portant la date du 18 août 1952...), il va voir la femme réussir dans tous les domaines comme le témoigne ses écrits de 1892 :

« Devant la femme égale de l'homme, ayant reçu la même instruction, électrice, éligible, ayant les mêmes droits politiques et sociaux depuis plus de trente ans, toutes les carrières jadis fermées se sont ouvertes. C'est un progrès immense, bien que certaines femmes à l'esprit réactionnaire [ ... ] prétendent y avoir perdu. Mais hélas, toutes les carrières libérales, si encombrées déjà lorsque les hommes seuls pouvaient s'y lancer, le sont davantage maintenant que les femmes peuvent être notaraisses, avocates, doctoresses, ingénieures, etc... Grâce aux vigoureuses campagnes menées par les chefesses du parti féminin, nous avons maintenant des mairesses et même quelques sous-préfètes, et l'on vient de voir dans le dernier cabinet une ministresse ! 

Robida vingtieme siecle 2 vie-electrque-2
anticipation les femmes albert-robida-la-grande-c3a9pidc3a9mie-de-pornographie-la-c

Ailleurs, Albert Robida "invente" le Voyage de fiançailles ! Partant du principe que"Neuf fois sur dix, les jeunes époux ne se connaissent pas", ce voyage éviterait "les divorces inconsidérés après".

Robida_vingtieme_siecle_p211_1.jpg

Madame La Préfète

Commenter cet article