Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 novembre 1874 : Naissance de Lucie Delarue-Mardrus -1/3-

Publié le par Perceval

Lucie-Delarue-Mardrus-3.jpgOnze recueils de poésie (une anthologie et un recueil anonyme posthumes), au moins quarante sept récits de fiction (romans et nouvelles), de très nombreux articles (critique littéraire, artistique, bien-être, sociologie...), trois essais, cinq biographies, quatre récits de voyage, une autobiographie, deux pièces de théâtre publiées, de très nombreux manuscrits (poésies et théâtre, scénarii), des dessins et des tableaux étonnants, des sculptures très variées, des partitions (paroles et/ou musique), voici une oeuvre prolifique. Lucie Delarue-Mardrus fut une artiste complète aux dons multiples, d'une curiosité insatiable et d'une capacité de travail impressionnante.

Lucie Delarue-Mardrus, est née à Honfleur le 3 novembre 1874. Elle est la cadette de 6 filles, le père est un riche avocat ,et la famille vit entre Paris et Honfleur . Lucie-Delarue-Mardrus--Nos-secretes-amours--Les-Isles--Par.jpgGarçonne, active, libre, elle joue du piano, chante, sculpte, peint et découvre très tôt son goût pour la poésie. C’est grâce à ses poèmes qu'elle rencontre son futur mari, Jean-Charles Mardrus (1868-1949), l'illustre traducteur des Mille et une nuits. Ils se marient en le 5 juin 1900. Il est âgé de plus de 15 ans qu'elle ! Grâce à lui, elle va connaître le "tout-Paris", elle reçoit Gide,Valéry,Debussy, Claudel, Colette, Proust, Rodin … Elle publie son premier recueil "Occident", et c'est la célébrité à Paris .

Mardrus prépare sa traduction, ils voyagent beaucoup : l'Afrique du Nord (Tunisie, Algérie, Maroc, Kroumirie, Egypte, Syrie...), l'Asie mineure (Turquie), et l'Italie. Elle publie des reportages photographiques et, plus tard, des récits de voyage. Le monde littéraire parisien la fête et réclame des contes et des articles.

Lucie-delarue-en-Egypte.jpg

Au printemps 1904, son premier voyage l'emmène en Tunisie et en Algérie ; dans le massif de l'Edough, près de Constantine, elle est plus à cheval ou en dos de chameau qu'en diligence.

En 1906, Lucie revient en Algérie, visite Kenadsa, Béchar et Aïn-Sefra. Au retour, elle passe par Tlemcen, Mers-El-Kébir et Oran. Elle fait une halte à Bougie avant de rejoindre Paris et sa Normandie natale.

 

Elle vient habiter à Honfleur, où son mari a acheté une demeure à restaurer, romantique avec vue sur baie de Seine . Leur vie s'organise entre la Normandie, Paris et leurs voyages. Elle pose pour des photographes, des sculpteurs, des peintres, devient membre du jury Femina et fait des conférences.

Lucie-delarue-dans-son-pavillon-de-la-reine-a-Honfleur.jpg

De 1907, et pour trente ans, la maison sera celle de Lucie ... Les paysans l'appellent le Château du diable. Son véritable nom est plus engageant : le Pavillon de la Reine...  

 

1910, Son troisième voyage, Lucie sillonne, deux années durant, l'Égypte et la Syrie.

A suivre ....

Commenter cet article