Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-

Publié le par Perceval

Puissant, magistral, vertigineux … Pour caractériser ce roman... Trois récits s'y font écho : la vie littéraire dans  la Moscou stalinienne des années 1930 ; la Jérusalem sous gouvernement de Ponce Pilate ; l'intervention fantastique du Diable... Récits rythmés par la symbolique de la semaine Sainte …

par Aleksandra Botvinova

Je rappelle que Mikhaïl Boulgakov est né à Kiev en 1891, d’une famille d’intellectuels. Son père était professeur de théologie. Lui même devient médecin puis abandonne ce métier en 1921 pour s’installer à Moscou et écrire. Il se confronte tout au long de sa carrière à la censure politique...

L’écriture de ce livre s’étend sur dix années et s’achève quelques jours avant sa mort en 1940. Il ne sera publié dans son intégralité en URSS qu’en 1973.

Voir aussi, précédemment : LE MAÎTRE ET MARGUERITE DE MIKHAÏL BOULGAKOV – 3/.-

Ici: http://eve-adam.over-blog.com/-9

Nous en sommes au Chapitre 18 :

par Aleksandra Botvinova

Vendredi :

La police enquête sur ce qui est arrivé dans le théâtre des Variétés. Les billets de banque appelés '' Tchervontsi '' ( nouvelle monnaie russe qui devait remplacer le rouble en 1922) et qui sont tombés du ciel le jour précédent lors du spectacle, semblent avoir été changées en étiquettes des bouteilles d’eau minérale.

Woland et ses amis agissent toujours à Moscou : Koroviev et Béhémoth, et une jeune fille rousse qui fait office de femme de ménage, intimident Maximilien Andreïevitch Poplavski "économiste-planificateur", un oncle de Berlioz qui est venu de Kiev en espérant pouvoir reprendre l'appartement 50 de son cousin à Moscou. Il est expulsé par Azazello ...

Ils annoncent à Andreï Fokitch Sokov - buffetier du théâtre des Variétés -, alors que l'argent qu'il avait reçu pour les consommations au bar du théâtre a été changé en bouts de papier, qu'il va mourir dans neuf mois, au mois de février prochain, d'un cancer du foie, à la clinique du quartier de l’Université, salle 4.

par Aleksandra Botvinova

«Y eut-il, cette nuit-là, à Moscou, d’autres événements insolites? Nous l’ignorons et, naturellement, nous ne chercherons pas à le savoir - d’autant plus que le moment est venu de passer à la seconde partie de cette véridique histoire », écrit Boulgakov.

Et puis, il continue: «Lecteur, suis-moi!». Il est temps de passer à la deuxième partie...


 

La deuxième partie du récit se concentre sur Marguerite, amoureuse du Maître, un écrivain maudit (à l'image de Boulgakov ?) qui, elle ne le sait pas, vit désormais dans un hôpital psychiatrique. Marguerite est prête à tout pour le retrouver, à tout... même à donner son âme au Diable.


 

Sources : Le site du '' Maître et Marguerite'' : http://www.masterandmargarita.eu


 

Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-
Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov – 4/.-

Commenter cet article