Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Diglee - Illustratrice -2/2-

Publié le par Perceval

Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-Diglee - Illustratrice -2/2-
« Je suis une GRANDE lectrice. La littérature, c’est ma deuxième vie. En ce moment (et depuis plusieurs années) je suis fascinée par le portrait. Le témoignage de vie, et la place de la femme dans les différentes époques. Alors je lis énormément de récits de vie, de mémoires, de lettres, de journaux intimes et de biographies, à la recherche d’égéries à aduler (oui, j’ai des lectures de grand-mère et je l’assume : les Young Adult et les romans fantastiques sont des mystères pour moi).
J’ai donc dévoré le journal d’Anaïs Nin et tout ce qui s’y rapportait, avalé le merveilleux Écrire la vie d’Annie Ernaux, les souvenirs d’enfances de Catherine Millet, le journal inédit de Françoise Giroud, Histoire d’une femme libre, la biographie de Virginia Woolf par Vivian Forrester ou celle de Gala par Dominique Bona ou encore (je suis dedans en ce moment) les lettres de jeunesses de Simone Breton à sa cousine, témoignage fascinant de la vie des surréalistes en 1920.
Je suis friande d’anecdotes personnelles, de témoignages intimes, de morceaux de vie, et plus généralement, de destins de femmes. Donc je choisis mes livres en fonction de leur lien au réel : je ne lis quasiment plus de fiction (Amélie Nothomb est la seule exception. Son roman est ma petite friandise de rentrée depuis presque dix ans. J’ai lu tous ses romans sans exception, et c’est devenu une tradition d’acheter son livre la première semaine de sa sortie, de le dévorer selon la météo sous la couette ou au bord de ma piscine chez mes parents. Après quoi, je le prête à ma mère et j’écris à Amélie).
 »
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
« Je peux dessiner sur papier comme sur tablette, selon ma disposition du moment. Mais c’est quand même souvent sur mon ordinateur, avec de la musique en fond pour la création des crayonnés, et devant une émission ou un film à l’encrage (l’encrage c’est quand je repasse mon trait au propre : c’est hypnotique et ça ne demande aucune réflexion, contrairement à l’élaboration des crayonnés qui se fait en lisant le texte).
Marius, mon chaton de 4 mois, dort dans son panier en fausse fourrure à côté de ma tablette graphique sur mon bureau, donc à la moindre envie de pause, je fourre mon nez entre ses deux oreilles et me ressource. »

Œuvres

 

  • Malika Ferdjoukh (ill. Maureen Wingrove), Le secret du Trouville Palace, Paris, Bayard Presse, 2009, 307 p.(OCLC 717439916)

  • Maureen Wingrove, À Renaud : Georges Soichot, Paris, Manolosanctis, 2010, 23 p.(ISBN 9782359760033)

  • Diglee :

Son premier recueil de notes de blog, Autobiographie d’une fille Gaga, paraît en 2011, suivi de Confessions d’une Glitter Addict un an plus tard (2012). Elle y raconte tout ce qui l’inspire : mode, cinéma, littérature, travail, sans oublier famille et amis.

Après avoir bouclé Forever Bitch (2013), qui paraît aux Éditions Delcourt, elle revient à un projet longuement mûri : Anna - la vie amoureuse d’une femme libérée dans les années 20.

Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-
Diglee - Illustratrice -2/2-

Commenter cet article