Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Constantin Somov (1869-1939)

Publié le par Perceval

Constantin Somov (1869-1939)
Constantin Somov (1869-1939)
Constantin Somov (1869-1939)

C'est en 1903, que Konstantin Somov,avec 162 peintures, croquis et dessins, expose ses œuvres pour la première fois. Il expose ensuite à Berlin, Hambourg … Avec le paysage, la peinture de portrait et l'illustration, Konstantin Somov a travaillé dans le domaine de la sculpture miniature et la création de porcelaines raffinées.

 

 

Auparavant, il a étudié à l'Académie des arts de St Petersbourg, et à l'Académie Сolarossi à Paris en 1897 et 1898.

 

 

 

 

 

 

 

Un élément caractéristique des peintures de C Somov, est l’utilisation fréquente de miroirs :

Ici :

 

 

*****

''Matin d’été'' de Konstantin Somov,1932

Le marivaudage d'une bergère et d'un berger en porcelaine, de part et d’autre du miroir rococo, à l'abri d'un ciel de lit en dentelle, évoque le décor qu'abrite cette jeune fille impudique qui enlève sa chemise de nuit… Devant la fenêtre grande ouverte. Tous les accessoires d'une coquette, s'étalent sur la table de toilette : un petit mot et son enveloppe, un bouquet, un ciseau à ongle, des flacons, une brosse, des épingles, un fer à friser, des gants, une voilette et un chapeau. Enfin, le caniche sur le tabouret, semble , pour l'instant, le seul admirateur...

*****

Les amoureux - Konstantin Somov,1933

L'étreinte du corps de l'autre, est le don d'un moment que l'on voudrait plus long... Même si..

Le miroir carré et le miroir ovale fonctionnent comme les emblèmes des deux sexes qui se frôlent, mais restent orthogonaux l’un à l’autre.

A suivre ... Constantin Somov - le Livre de la Marquise.

Commenter cet article

Perceval 08/10/2016 09:45

''Le jeu des miroirs'' voilà un bon sujet à creuser ... Bonne journée.

manou 08/10/2016 08:02

Rococo mais très romantique, et le jeu des miroirs est un grand classique qui a fait ses preuves, mais qui restent toujours très artistique ! Merci pour cette découverte...