Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-

Publié le par Perceval

« Un somptueux cabriolet au pied des Pyramides, une felouque aménagée en yacht, des touristes en costume blanc coiffés d'un panama : quelques images d'un voyage en Egypte au temps de ses rois, Fouad et Farouk, dans la première moitié du XXe siècle. L'époque voit naître ici le tourisme organisé à grande échelle, sous l'égide de Thomas Cook. Cinquante mille privilégiés empruntent chaque année ses bateaux pour effectuer la très courue croisière sur le Nil. Parmi les voyageurs, rares sont ceux qui ne se contentent pas de contempler les ruines. Rudyard Kipling, Jean Cocteau, André Gide et d'autres mesurent à quel point ces « années folles » égyptiennes sont fascinantes : dans un pays tourné vers l'Europe, « protégé » par l'armée britannique, une très singulière société s'épanouit au Caire et à Alexandrie. Francophone, cosmopolite, avide de plaisirs en tous genres, elle semble vivre dans l'insouciance sur des sables mouvants. C'est l'Égypte du Quatuor d'Alexandrie de Laurence Durell. Un monde d'une grande diversité, où voient le jour aussi bien Cavafy que Ungaretti, Albert Cossery que Taha Hussein, Youssef Chahine que Naguib Mahfouz, Oum Khalsoum que Dalida... »

* Un voyage en Egypte : Au temps des derniers rois de Alain Blottière

L’Égypte a sa saison : on n'y séjourne que de Novembre en mars, quand le pays prodigue la douceur de ses journées tièdes. Le fou furieux qui dérogerait à la règle trouverait porte close devant la plupart des hôtels. C'est donc en hiver que l'on franchit la Méditerranée...

L'anglais s'en remet à la P&O. ( Peninsular and Oriental), le français aux Messageries Maritimes.

Le hasard de la vie réserve parfois l'inverse... Robert d'Humières ( grand ami de M. Proust) s'embarque à Marseille sur un paquebot de la P&O. :

« La sensation de passer subitement des quais de Marseille en terre anglaise frappe curieusement. Car c'est bien ici la vie anglaise que nous mènerons pendant cinq jours. On verra sur le pont, dans une sorte de cage en filet, des romanciers à succès jouer au cricket avec de jeunes ''subalterns'' à destination des Indes, on prendra des repas corrects et sans âme et, le dimanche, si on ouvre le piano, de vieilles dames bouderont. Quant au flirt, il sera conduit par le personnel féminin et non marié du navire avec cette persévérance et ce sens pratique qui ont fait la grandeur de l'Angleterre. »

 

 

A peu près à la même date, un voyageur qui publiera anonymement ( H.R.) en 1903 son récit ''Cinq semaines en Egypte'', embarque sur le Ville de la Ciotat des M.M., avec d'autres touristes : « Ce sont des bourgeois parisiens, négociants ou rentiers, avec lesquels, je crois, je m'accommoderai fort bien. Parmi les autres voyageurs , un photographe qui photographie à tout propos, deux jésuites qui vont au Caire ; une jolie blonde, princesse dit-on ; un jeune homme enrichi par un brevet d'électricité qui va montrer son invention au khédive, puis un lot d’Anglais et d'Anglaises. »

 

 

 

« Après quatre ou cinq jours de mer, la terre attire les corps humains comme un aimant : on croirait que le paquebot va chavirer sous la foule des passagers collés à la rambarde, qui se penchent vers le rivage. Pourtant il y a peu d'européens sur le quais, peu de mouchoirs agités sur le bateau, et n'entends autour de moi que des gens qui se demandent en tirant leur montre : « Pourrons-nous avoir le train du Caire ? » Nul touriste ne s'arrête jamais à Alexandrie. Alors , le navire s'ouvre le flanc généreusement et reçoit en plein ventre la passerelle par où le flot des portefaix jaillit comme un puissant jet d'eau, inonde les couloirs, emplis les escaliers, déferle en vague sur les ponts... Il y a deux méthodes: ou bien se tenir devant la porte de sa cabine et la défendre, ou bien laisser faire, et voir sans émotion ses bagages disparaître dans cette mer multicolore. Les résultats sont les mêmes : on retrouve toujours les colis miraculeusement assemblés à la douane. » Jacques Boulenger ( 1879-1944)

Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-
Un voyage en Egypte, après 1900 -1/.-

Commenter cet article