Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-

Publié le par Perceval

Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-
Henry Patrick Raleigh – Illustrateur -1/2-

Henry Patrick Raleigh (1880-1944) fut l'un des illustrateurs les plus prolifiques de tous les temps. Ses œuvres sont apparus dans de nombreuses publications, y compris San Francisco Examiner, Journal, New York mondiale, et le Saturday Evening Post. Il est devenu célèbre pour ses illustrations de la haute société qui figuraient dans une série de publicités de café Maxwell House, et était une star parmi ses pairs au cours de l'âge de la American Illustration (1900 à 1930) d'or. Parmi ses nombreuses récompenses ont été le Prix Shaw Illustration au Club Salmagundi en 1916 et la médaille d'or pour la publicité Art in America en 1926. Il a été élu à la Société des Illustrateurs Hall of Fame en 1982.

Henry Patrick Raleigh est né à Portland, en Oregon; il a ensuite déménagé à San Francisco.

S'il a commencé sa vie dans la pauvreté, il fut l'un des artistes les mieux payés des États-Unis... Il a commencé à travailler à l'âge de 9 ans, et à 12 ans, il quitte l'école et prend un emploi sur les quais de San Francisco, où il fait le tri des grains de café d'Amérique du Sud. Là, il entend beaucoup d'histoires de marins, histoires colorées de débauche et de pays lointains...

A 17 ans, son goût et ses dons pour le dessin, l'amènent à travailler comme dessinateur dans un journal de San Francisco, où – artiste-reporter, il se spécialise dans les croquis des mauvais côté de la ville, y compris les exécutions, les incendies et les accidents. Plus tard, il suit des cours, en particulier sur la représentation de l'anatomie, et fréquente à dessein la morgue, à la recherche des plus beaux cadavres...

À l'âge de 19 ans, Raleigh travaille pour le San Francisco Examiner comme l'un de ses artistes les mieux payés. Raleigh a rapidement attiré l'attention des éditeurs d'art qui lui offrent des commandes lucratives. William Randolph Hearst envoie Raleigh à New York, où il progresse graduellement depuis le quotidien jusqu'aux magazines comme Vanity Fair, Harper Bazaar, Colliers et le Saturday Evening Post. Ce qui est surprenant, c'est que ses dessins deviennent la marque de ce qui fait la mode dans la haute société … Il est l'illustrateur que demande les plus grands écrivains de son temps, y compris F.S Fitzgerald... Ses illustrations sont utilisées dans les publicités, les cartes de voeux, les affiches, les livres, les magazines et les journaux. Dans ses illustrations il y a du mouvement, de l'émotion, comme dans un instant de cinéma...

Son trait est constamment mordant, ses personnages sont à la limite de la caricature. Le regard que porte Raleigh sur les gens riches est très critique. Cependant son talent est de sublimer ce regard qui aurait pu être cynique en une véritable "touche" artistique doublée d'une pointe de sociologie. Il s'agit d'un authentique peintre de grand talent qui emploie une palette de couleurs chaudes, presque sucrées, pour des descriptions d'une rugosité certaine...

Commenter cet article